Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de 4 immeubles (1 bis-3, 7-7 bis rue Marceau)

Dossier IA37005001 inclus dans Îlot K réalisé en 2010

Fiche

Précision dénomination ensemble de 4 immeubles
Parties constituantes non étudiées logement, boutique, garage
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : 1 bis-3, 7-7 bis rue Marceau
Cadastre : 2010 DZ 296, 297, 299, 300

Tous trois propriétaires de parcelles remembrées au sein de l'îlot K, MM. Sommier, Bichet et Demazeau sollicitent l'architecte Pierre Boille pour la reconstruction de leurs habitations. Celui-ci leur propose d'édifier quatre immeubles à la composition et aux matériaux similaires, vraisemblablement dans le but de mutualiser et de réduire les coûts de ces différentes opérations. Les plans dressés en juin et juillet 1956 confirment ce parti pris utilitaire, mais non dénué d'esthétisme. Seul un immeuble, édifié pour un autre propriétaire au centre de la rue Marceau, vient rompre l'homogénéité de ce front bâti. La construction des deux paires d'immeubles débute en 1957 et s'achève en 1958. Les certificats de conformité sont établis à partir de 1960. Ces édifices à usage mixte comptent actuellement quatre boutiques et une vingtaine d'appartements.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1957, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boille Pierre, architecte, attribution par source
Personnalité : Sommier, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Bichet, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Demazeau, commanditaire, attribution par source

Cet ensemble regroupe quatre immeubles édifiés à front de rues sur le côté est de l'îlot K. Il est composé de deux paires d'immeubles mitoyens, 1bis et 3 rue Marceau appartenant initialement à deux propriétaires, et les 7 et 7 bis rue Marceau appartenant à un seul propriétaire. L'ensemble sélectionné, qui est toutefois séparé par un édifice différent reconstruit par un autre architecte, présente une grande unité de composition, tant par ses formes que par les matériaux qu'il emploie. Située aux 7 et 7 bis rue Marceau, une première paire d'immeubles a été pensée comme des bâtiments jumeaux, dont l'axe de symétrie est le mur de refend. Les deux édifices comportent un sous-sol, un rez-de-chaussée commercial doublé de garages, trois étages-carrés et un étage de comble éclairé de lucarnes, réservés à l'habitation. Ils sont coiffés d'un même toit à longs pans couverts d'ardoise, sur lequel se dressent des souches de cheminée en béton. Le gros-œœuvre associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Les façades sont revêtues d'un enduit ciment. La façade principale de l'ensemble est composée de six travées identiques, les deux médianes accueillant les portes d'entrée des deux immeubles. Chaque travée est constituée d'une fenêtre avec barre d'appui au premier étage et d'une porte-fenêtre avec petit balcon individuel aux deuxième et troisième étages, l'ensemble de ces baies étant réunies par deux bandeaux verticaux en béton de teinte claire. Chaque niveau de baies est également souligné par un bandeau de béton horizontal et plus large, de la même teinte. Compris entre ces travées et en léger renfoncement par rapport aux bandeaux, les trumeaux sont recouverts d'un parement de briquettes en pierre de taille équarrie. La façade postérieure offre une modénature intéressante jouant aussi sur les contrastes des ouvertures et des couleurs. Éclairant les escaliers, les deux travées médianes présentent une superposition de petites bandes horizontales de pavés de verre et de longs vantaux fixes. Une large bande horizontale d'enduit clair s'intercale à chaque étage, soulignée par un cordon de béton utilisé comme appui de fenêtre. Les deux travées extrêmes alignent des portes-fenêtres ouvrant sur de grands balcons avec garde-corps en ferronnerie. Édifiée pour deux propriétaires, la seconde paire d'immeubles, situés 1bis et 3 rue Marceau, constitue une déclinaison de la première paire, avec des nuances qui portent sur la largeur des fenêtres et des trumeaux, ainsi que sur l'emplacement des portes d'entrée, placées aux extrémités opposées de ces deux immeubles.

Murs ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
Toit ardoise
Plans ensemble régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées, élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours sans jour, en maçonnerie
Typologies immeubles à usage mixte, immeubles jumelés

Ces quatres immeubles illustrent de façon intéressante la typologie des immeubles jumelés. Les teintes différenciées des enduits appliqués en façade principale altèrent toutefois le sentiment d'homogénéité qui se dégage de l'ensemble.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Permis de construire 1956/n°452. Reconstruction de l'îlot K, 1956-1960.

Documents figurés
  • Tirage : plan dressé le 10 juillet 1956. Par Boille, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°452). (cf. illustration n° IVR24_20103701776NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 10 juillet 1956. Par Boille, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°452). (cf. illustration n° IVR24_20103701775NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 18 juin 1956. Par Boille, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°452). (cf. illustration n° IVR24_20103701774NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 6 juin 1956. Par Boille, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°452). (cf. illustration n° IVR24_20103701772NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 21 juin 1956. Par Boille, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°452). (cf. illustration n° IVR24_20103701773NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 18 juin 1956. Par Boille, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°452). (cf. illustration n° IVR24_20103701770NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 18 juin 1956. Par Boille, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°452). (cf. illustration n° IVR24_20103701771NUC2A).

  • Tours. Îlot 'K'. Parcelle 144. Monsieur Sommier propriétaire / Pierre Boille. 1:50. 6, 18 et 21 juin 1956. 4 tirages : plans du rez-de-chaussée et des étages, élévations des façades principale et postérieure (AC Tours. Permis de construire 1956/n°452).

  • Tours. Îlot 'K'. Parcelle 142. Monsieur Bichet propriétaire / Pierre Boille. 1:50. 18 juin 1956. 1 tirage : élévations des façades principale et postérieure (AC Tours. Permis de construire 1956/n°452).

  • Tours. Îlot 'K'. Parcelle 141 bis. Monsieur Demazeau propriétaire / Pierre Boille. 1:50, 1:20 et grandeur. 10 juillet 1956. 2 tirages : coupe, élévations des façades principale et postérieure et détails (AC Tours. Permis de construire 1956/n°452).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce