Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de 5 immeubles dit îlot Colbert (24 à 32 rue Colbert)

Dossier IA37005005 inclus dans Îlot V réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination ensemble de 5 immeubles
Appellations îlot Colbert
Parties constituantes non étudiées logement, boutique, restaurant, garage, bureau
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : 24 à 32 rue Colbert
Cadastre : 2010 DY 206 à 210

L'ensemble s'élève sur le côté sud de l'îlot V, en place d'immeubles partiellement sinistrés lors des bombardements alliés de juin 1944. L'implantation des nouveaux immeubles est définie dès 1952 par le plan de remembrement du quartier nord, qui distingue six parcelles à lotir en bordure de la rue Colbert, à l'est de l'église Saint-Julien. C'est sur cette base que l'architecte Pierre Patout élabore les premiers plans masse de l'îlot en mars 1956. Malgré un second projet de 1958, alors que Patout envisage de scinder l'ensemble en deux blocs d'immeubles, l'idée d'un ensemble d'un seul tenant prévaut à l'établissement des plans définitifs en 1959. Le permis de construire est délivré cette même année. L'ensemble, qui compte dès lors cinq immeubles, représente la cinquième unité de chantier de l'îlot V, et l'une des dernières opérations de reconstruction de l'entrée nord. Les travaux se déroulent au cours des années 1959 et 1960. Les certificats de conformité sont rédigés en 1966. L'îlot Colbert n'a connu aucune modification majeure depuis son achèvement. Les rez-de-chaussée commerciaux des immeubles ont conservé leur destination.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1959, daté par source
Auteur(s) Auteur : Patout Pierre,
Pierre Patout (1879 - 1965)

Architecte et décorateur. Représentatif des mouvements Art nouveau, Art déco, Mouvement moderne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Édifiés en limite du périmètre de reconstruction le long d'un axe est-ouest, ces cinq immeubles composent en partie le côté sud de l'îlot V. Longeant la rue Colbert, ils forment un ensemble de plan rectangulaire régulier, encadré par deux larges interruptions du bâti. L'une est située dans l'axe du porche monumental de l'ensemble nord de l'îlot, l'autre au débouché d'un chemin tracé autour du chevet de l'église Saint-Julien. Ces deux passages exclusivement piétonniers conduisent au square Prosper-Mérimée et au parc de stationnement ménagés en cœur d'îlot. Une large voie carrossable y dessert des rangées de garages situées en façade postérieure des immeubles. Les édifices présentent tous un sous-sol, un rez-de-chaussée et deux étages-carrés. Compte-tenu de l'aménagement du cœur d'îlot en contrebas de la rue, ce sous-sol se partage à moitié avec un étage de soubassement où s'alignent des garages. À l'instar de l'îlot Voltaire voisin, ces immeubles disposent d'un large bandeau d'attique, qui surmonte le second étage et masque une couverture en terrasse. Le gros-œuvre de l'ensemble combine une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Les façades donnant sur la rue Colbert sont recouvertes d'un enduit ciment ou d'un plaquis de pierre calcaire. Un long balcon filant en béton enduit surplombe le rez-de-chaussée. Il est complété au second étage par cinq balcons individuels avec garde-corps en ferronnerie, répartis sur la longueur de l'ensemble. Côté jardin, le même plaquis de pierre calcaire revêt l'étage de soubassement et le rez-de-chaussée. Les deux étages supérieurs sont simplement enduits. Leur disposition en retrait ménage une terrasse filante au-devant du premier étage. Trois immeubles possèdent également des balcons en béton au premier étage. Cet îlot Colbert regroupe quatre immeubles à usage mixte, associant un rez-de-chaussée commercial - composé de bureaux, boutique et restaurant - à des étages d'habitation. Le bâtiment situé à l'extrémité ouest accueille les locaux de la Mission étudiante catholique.

Murs pierre plaquis
ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
Toit béton en couverture
Plans ensemble régulier
Étages étage de soubassement, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
Typologies immeubles à usage mixte
Statut de la propriété propriété d'une association diocésaine
propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 19. Îlot V : démolition d'immeubles rue Colbert, remembrement de l'îlot, 1957-1962.

  • AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 22. Rue Colbert, 1956-1958.

  • AC Tours. Permis de construire 1959/n°694. Reconstruction d'un îlot rue Colbert (V5), 1959-1966.

Documents figurés
  • Calque : plan dressé en avril 1956. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 806). (cf. illustration n° IVR24_20113701642NUCA).

  • Calque : plan dressé le 17 juillet 1956. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 803). (cf. illustration n° IVR24_20113701641NUCA).

  • Calque : plan dressé en juillet 1958. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 802). (cf. illustration n° IVR24_20113701640NUCA).

  • Calque : plan dressé le 25 juillet 1958. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 798). (cf. illustration n° IVR24_20113701639NUCA).

  • Calque : plan dressé le 8 mars 1956. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 797). (cf. illustration n° IVR24_20113701638NUCA).

  • Calque : plan dressé le 8 mars 1956. Par Patout, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 22, S 796). (cf. illustration n° IVR24_20113701637NUCA).

  • Tours. Rue Colbert / Pierre Patout. 1:200 et 1:500. Mars et juillet 1956, juillet 1958. 6 calques : plans masse et élévations d'ensemble (AC Tours. 149 W 22, S 796, S797, S 798, S 802, S 803 et S 806).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce