Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble de deux immeubles (13-15 rue des Amandiers)

Dossier IA37005019 inclus dans Groupe scolaire Anatole-France réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Précision dénomination ensemble de 2 immeubles
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : 13, 15 rue des Amandiers
Cadastre : 2010 DX 290, 292

Destiné aux instituteurs et aux directeurs du groupe scolaire Anatole-France, cet ensemble de logements figure au programme général établi en janvier 1952 par l'architecte Henry Lhéritier de Chézelle. Les plans qu'il dresse fin janvier 1954 révèlent toutefois quelques ajustements concernant la répartition des appartements. Un nouvelle version du programme d'aménagement datée de février 1954 fait état de la suppression des garages et chaudières individuelles. D'autres modifications surviennent lors de la construction des deux immeubles en 1956. Les buanderies initialement prévues dans les combles sont installées en sous-sol et les logements réservés aux directeurs sont agrandis d'une pièce. Les deux immeubles ont conservé leur destination d'origine et semblent aujourd'hui regrouper une dizaine d'appartements.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1956, daté par source
Auteur(s) Auteur : Lhéritier de Chézelle Henry, architecte, attribution par source
Auteur : Taté Henri, architecte, attribution par source
Auteur : Tulasne André, architecte, attribution par source
Auteur : Boyer Robert, architecte, attribution par source

Située face à l'ancien commissariat de police, une paire d'immeubles est alignée à front de rue dans le prolongement de l'extension du collège Anatole-France. Positionné selon un axe nord-sud sur le côté occidental du groupe scolaire, cet ensemble protège la cour de la maternelle des vents venus de l'est. Au numéro 13 de la rue des Amandiers, un premier immeuble large de quatre travées comprend trois appartements de quatre pièces avec cuisine. Au numéro 15, un second immeuble comptant neuf travées abrite huit logements, allant du studio au quatre pièces avec cuisine. Chacun possède un sous-sol de caves, un rez-de-chaussée et deux étages-carrés. Adoptant un plan rectangulaire régulier, l'ensemble est couronné d'un toit à longs pans et croupes couverts d'ardoise, sur lequel s'élèvent des souches de cheminée en brique. Une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons constituent le gros-œuvre. Toutes les façades sont couvertes d'un enduit ciment. La teinte gris sombre de ce revêtement contraste avec la blancheur de l'encadrement des fenêtres en béton moulé. Sur rue et sur cour, ces ouvertures sont réparties en trois groupes de travées distincts et encadrés par des tuyaux de descente. Les fenêtres à deux vantaux sont dotées d'un châssis et de contrevents inclinables en bois. L'accès aux immeubles s'effectue rue des Amandiers par deux portes identiques, à deux vantaux vitrés doublés de motifs géométriques en ferronnerie. Ces entrées s'insèrent au sein de travées différenciées, qui adoptent une ossature apparente formée de plusieurs bandeaux verticaux en béton. Celle du premier immeuble comporte deux fenêtres éclairant la cage d'escalier. Plus large, celle du second immeuble dispose de quatre vantaux vitrés qui s'ouvrent sur une cuisine et une salle d'eau à chaque étage.

Murs ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
Toit ardoise
Plans ensemble régulier
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie

Le parti de composition des travées différenciées présentes en façades sur rue et sur cour n'est pas sans évoquer un certain classicisme structurel. On rencontre ce type de module en ossature apparente sur les autres bâtiments du groupe scolaire.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. 4 M 355-362. Groupe scolaire Anatole-France, 1940-1981.

  • AC Tours. Permis de construire 1955/n°621. Reconstruction du groupe scolaire Anatole-France Voltaire, 1955-1956.

Documents figurés
  • Tirage : plan dressé le 20 janvier 1954. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté, Henri (architecte) ; Tulasne, André (architecte) ; Boyer, R. (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 356). (cf. illustration n° IVR24_20103701837NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 21 janvier 1954. Par Lhéritier de Chézelle, Henry (architecte) ; Taté, Henri (architecte) ; Tulasne, André (architecte) ; Boyer, R. (architecte). (archives municipales de Tours, 4 M Groupe scolaire Anatole-France, boîte 356). (cf. illustration n° IVR24_20103701836NUC2A).

  • Ville de Tours. Groupe scolaire Anatole France Voltaire / Henry Lhéritier de Chézelle, Henri Taté, André Tulasne et R. Boyer. 1:50. 20 et 21 janvier 1954. 2 tirages : plans, coupe et élévations de l'ensemble de logements (AC Tours. 4 M 356).

Périodiques
  • A la rentrée d'octobre, le groupe scolaire Anatole-France-Voltaire ouvrirait les portes de ses classes maternelles. La Nouvelle République, 10 avril 1956.

  • L'école Anatole-France prend forme. La Nouvelle République, 16 et 17 juin 1956.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce