Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Ensemble du mobilier religieux

Dossier IM45003238 réalisé en 2011

Fiche

Voir

Dénominations oeuvre
Aire d'étude et canton Centre hospitalier régional d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 1 rue Porte-Madeleine

Le corpus étudié qui comporte 160 pièces environ est constitué du mobilier et des objets destinés à l'exercice du culte et à l'ornement des chapelles successives de l'hôtel-Dieu et de l'hôpital général, et des salles de malades. La croix de mission exposée en 1824 dans la cour occidentale de l'hôpital général, deux vases d'autel provenant de l'oratoire de la communauté des Soeurs de la Providence de Ruillé-sur-Loir desservant l'hôpital général et un groupe de l'Education de la Vierge dont la provenance est inconnue ont été rattachés à ce dossier.

La chapelle Saint-Charles, fermée en 1993, a conservé peu de mobilier : l'orgue installé sur la tribune dans le bras oriental du transept, l'autel secondaire placé dans le bras occidental, trois tableaux dont la scène représentant Charles Borromée pendant la peste de Milan peinte en 1732, deux lustres monumentaux, deux monuments funéraires placés dans la nef et sept stalles au fond du sanctuaire.

Le maître-autel et les grilles de chœur, enlevées en 1970, ont disparu. Quelques objets et meubles sont restés dans la sacristie attenante mais la majeure partie du mobilier religieux a été dispersée en divers lieux du site Porte-Madeleine.

Au sein du mobilier se distinguent particulièrement le retable de l'autel secondaire, deux tentures d'Aubusson et l'aigle lutrin frappé de l'ancien emblème de l'hôtel-Dieu exécutés au 17e siècle et provenant de l'ancien hôtel-Dieu, ainsi que plusieurs pièces d'orfèvrerie datant du 18e siècle : un plat à quêter par l'orfèvre orléanais Benoît François XII Hanappier (1753-après 1793) et un calice et une patène par Pierre Leplain déjà connu à Paris en 1795. On peut également citer deux ciboires par Louis Sionnest (1743-1811), deux autres par Louis Omer Piesse (vers 1768-1834), tous deux installés à Orléans, les deux ostensoirs réalisés entre 1809 et 1819 sur un modèle identique par Jean Ange Joseph Loque, actif à Paris de 1777 jusqu'en 1820 environ, une chapelle dans son coffret d'origine exécutée dans le premier quart du 19e siècle par le fabricant parisien François-Joseph Bertrand-Paraud et un ensemble très complet d'ampoules aux saintes huiles provenant des salles de malades, identifiées par les inscriptions portées. Plusieurs pièces, en particulier un pupitre pliant inscrit au titre des Monuments historiques ainsi que les ornements liturgiques précieux dont l'inventaire a été dressé à la fermeture de la chapelle, parmi lesquels plusieurs ensembles protégés, n'ont pas été retrouvés à ce jour.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Précision dimensions

Annexes

  • Liste supplémentaire

    Allumoir-éteignoir en métal, 20e siècle.

    Paire de bougeoirs en cuivre ciselé et doré, h = 26, 1ère moitié du 19e siècle, non localisée.

    Groupe sculpté représentant un Calvaire en bois sculpté et doré, à décor de médaillons figurant les Instruments de la Passion sur le socle, daté de 1847, h = 265 ; la = 87, non localisé.

    Canons d'autel.

    Chandeliers d’autel (ensemble de 2) en métal argenté.

    Cierge Pascal en bois.

    Croix de sacristie en maillechort, h = 54 ; la = 23,5, limite 19e siècle 20e siècle.

    Couloire.

    Crèche.

    Custodes (ensemble de 5) en métal.

    Grille de clôture en fer, 19e siècle, anciennement placée dans la nef et déposée en 1970.

    Lampe du Saint-Sacrement.

    Lunule en argent.

    Plateau à burettes en laiton.

    Pupitre d'autel pliant en bois doré à décor de médaillons et d'étendards, h = 48 ; la = 32, 1er quart du 19e siècle. Inscrit MH au titre objets le 01 février 1994, non localisé.

    Reliquaires (ensemble de 3), 19e siècle.

    Statues (ensemble de 4), en plâtre. Deux représentations du Sacré-Cœur, deux représentations de Notre-Dame de Lourdes.

    Vêtements liturgiques

    (d'après les listes établies en 1984-1985 et après 1997), tous non localisés.

    Chape en damas de soie violet et broderies d'argent, fin du 18e siècle - début du 19e siècle.

    Chape en soie moirée et brocart d'or à décor floral, 19e siècle.

    Chape en velours de soie rouge et brocart d'argent à décor floral, fin du 19e siècle.

    Ensemble d'une chape en brocart d'or à décor d'anges et d'un manipule, propriété de l'aumônier de l'hôpital, vers 1930.

    Ensemble d'une chape en brocart d'or de soie rose, d'un voile de calice, d'une bourse de corporal et d'une étole, réparé, 1ère moitié du 18e siècle.

    Ensemble d'une chasuble en soie moirée rouge, brochée de soie et broderies appliquées, d'une étole, d'un manipule et d'une bourse de corporal, fin du 19e siècle.

    Ensemble d'une chasuble en damas de soie violet, d'un voile de calice, d'une étole, d'un manipule et d'une bourse de corporal, 19e siècle.

    Ensemble d'une chasuble en brocart d'or et damas d'or, d'une étole et d'un voile de calice bordé de dentelle du Puy en fils d'or, réalisé aux fuseaux et à la main, 2e moitié du 19e siècle.

    Ensemble de deux chasubles en velours de soie pourpre et brocart, d'un manipule, d'un voile de ciboire et d'une étole, 2e moitié du 19e siècle.

    Ensemble d'une dalmatique en brocart de soie blanc (très restaurée) et d'une étole, 19e siècle.

    Ensemble de deux dalmatiques en damas de soie violet, de deux étoles et deux manipules.

    Ensemble de deux dalmatiques en velours de soie rouge et d'un manipule, fin du 19e siècle - début du 20e siècle.

    Ensemble de deux devants d'autel de deuil et d'un voile de ciboire en brocart d'or, fin du 19e siècle.

    Devant de tabernacle en soie moirée blanche et broderies appliquées d'or et d'argent, fin du 19e siècle - début du 20e siècle.

    Étole en velours de soie rouge et broderies appliquées d'or, fin du 19e siècle.

    Voile huméral en drap d'or et broderies appliquées d'or, fin du 19e siècle - début du 20e siècle.

    Voile huméral en damas de soie blanc et broderies appliquées d'or, fin du 19e siècle - début du 20e siècle.

    Passementeries d'or.

Références documentaires

Bibliographie
  • GAILLARD, Louis. Notes sur l'Hôtel-Dieu, l'Hôpital général et les autres établissements hospitaliers qui existaient autrefois à Orléans. Orléans, 1981.

    p. 127-131.
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Jouanneaux Françoise