Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Étang Plault : ferme

Dossier IA36010621 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées logement, grange, étable à chevaux, toit à porcs, cour, étable, étable à vaches
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
Adresse Commune : Lureuil
Lieu-dit : L'Étang Plault
Cadastre : 2015 B 315 ; 1812 B 593, 594, 595

La métairie de "l’étang Plaud", avec "maison, grange, étable, cour d’aisance (…)" est citée en 1735-1737 dans le terrier de Lureuil (Archives départementales de l'Indre, H 616). Elle est appelée "les Templaux" sur la carte de Cassini (vers 1765).

Une ferme présentant des similitudes avec l’édifice actuel figure sur le plan cadastral de 1812. Les bâtiments paraissent avoir été reconstruits (ou en grande partie modifiés) au milieu ou dans la seconde moitié du 19e siècle. Le logement a été rénové dans la seconde moitié du 20e siècle.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle, 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

La ferme, à l’origine à cour ouverte, comprend trois bâtiments principaux : un logement, au nord ; une grange à porteau (avec étables en appentis), à l’est ; un bâtiment abritant des étables, au sud-est. Tous les accès des bâtiments sont en murs gouttereaux.

Le logement (double ?) se compose de deux bâtiments enduits et accolés. Il est orienté est-ouest, perpendiculairement à la route, et en rez-de-chaussée à comble à surcroît. Les toits, à longs pans et à pignons couverts, sont en tuile mécanique.

La grange à porteau est partiellement enduite. Ses murs sont en moellons de calcaire (majorité) et de grès ; sa toiture, à longs pans et à croupes, en tuile plate. Des petites étables sont logées sur un appentis contre le mur gouttereau. L’entrée à porteau est à toit en bâtière avec remplissage en brique au dessus du linteau en bois. Au sud-est, se dresse un grand bâtiment abritant une étable à chevaux (extrémité est) et une étable à vaches. Ses murs, en moellons calcaires, sont partiellement enduits. Les ouvertures hémicirculaires de l’étable à vaches sont encadrées de briques. La toiture, à longs pans et à pignons couverts, est en tuile plate (mécanique). A l’ouest de la route, s’élève un toit à porcs avec enclos (en moellons de grès). Ses murs sont enduits. Il est couvert de tuiles plates. Un mur-pignon (retour d’équerre) est en pan de bois. Une mare s’étend près du bâtiment.

Murs calcaire moellon enduit partiel
grès moellon enduit partiel
enduit
bois pan de bois
brique
Toit tuile plate, tuile plate mécanique, tuile mécanique
Étages rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
appentis
toit en bâtière
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de l'Indre. Série H : 616. Terrier de la commanderie de Lureuil. 1735-1737.

Documents figurés
  • Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury. Levée vers 1754-1766.

  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 105).

(c) Parc naturel régional de la Brenne ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Benarrous Renaud