Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Faye-la-Vineuse (Indre-et-Loire) : collégiale Saint-Georges, 8 verrières de Jean Mauret

Dossier IM37002647 réalisé en 2016
Dénominations verrière
Aire d'étude et canton France - Indre-et-Loire
Adresse Commune : Faye-la-Vineuse
Adresse : Place de l'Église

En mars 2004, Arnaud de Saint-Jouan (architecte en chef des Monuments historiques) rédige une étude préalable visant à assurer l’étanchéité de la collégiale Saint-Georges de Faye-la-Vineuse, à redonner de la cohérence aux maçonneries de l'édifice et à mettre en place des vitraux de création. Dans un rapport daté de juillet 2005, l'architecte en chef expose que "l’ensemble des vitraux de l’église, hormis ceux du transept, est assez médiocre et fragile". Selon lui, "le vitrail de l’oculus de la croisée au-dessus de l’arc du transept nord est en mauvais état. Les vitreries en losanges des parties hautes du chœur sont dans un état très médiocre. Les vitraux de la nef composés de grands panneaux de verre industriel blancs avec un dessin d’esprit cistercien peint" sont également en mauvais état mais hors projet.

Le marché mis en ligne en septembre 2005 (appel d'offre ouvert) envisage la création de vitraux dans l'oculus du transept nord (baie 207) et dans les 7 baies hautes du chœur (baies 200 à 206). La réfection de châssis dans la crypte (losanges bleus/verts/blancs) est également prévue. En réponse à ce marché, Jean Mauret propose un projet de création qui est retenu fin décembre. D'après les ordres de service, l'oculus est réalisé entre février et octobre 2006 (tranche ferme) et les baies hautes du chœur entre février et novembre 2007 (tranche conditionnelle). La réception du lot vitrail a lieu le 31 mars 2008.

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates 2006, daté par source
Stade de création pièce originale de vitrail
Lieu d'exécution Commune : Saint-Hilaire-en-Lignières
Édifice ou site : Atelier de Jean Mauret
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean,
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier

La collégiale Saint-Georges de Faye-la-Vineuse présente huit vitraux créés par Jean Mauret (baies hautes du chœur et oculus du bras nord du transept : 200 à 207). Fin octobre 2005, l'artiste explique son projet dans une note d'intention : selon lui, "les losanges clairs actuellement en place dans les baies hautes apportent à l’édifice une lumière assez juste mais un peu triste. Mon projet reste dans la valeur lumineuse de ces vitraux mais propose en plus des parties colorées qui vont réchauffer l’espace et l’architecture. Cette couleur est obtenue avec du jaune à l’argent par cuisson sur des supports différents de verre afin d’obtenir des variations dorées tout en conservant une unité. La composition reste simple et calme afin de ne pas perturber la vision d’ensemble de l’architecture. La partie centrale sera traitée avec des verres transparents légèrement colorés, les bordures et la base avec des verres opalescents moyens et quelques éléments végétaux viendront animer les surfaces colorées. La rosace nord du transept sera réalisée dans le même esprit".

Les 7 baies du chœur sont placées très haut et ne sont pas visibles en totalité depuis le sol de l'édifice. Elles présentent toutes une composition identique : partie centrale constituée de bandes horizontales en verre transparent, bordure composée de bandes horizontales en verre blanc opalescent (parties droites) et verres plaqués gravés et travaillés au jaune d'argent (angles bas et partie cintrée). Des motifs colorés (feuilles) animent le haut et le bas des bordures. Dans le tympan des baies, une croix à branches égales est obtenue par gravure.

La composition de l'oculus nord reprend le même principe et les mêmes motifs que ceux des baies hautes du chœur. L'artiste a joué sur la largeur des bandes horizontales (blanc opalescent ou transparent) suivant un axe vertical.

Les vitraux de Faye-la-Vineuse sont à rapprocher de ceux réalisés dans l'église de Gardefort (Cher) en 2005 et dans l'église de La Celette (Cher) en 2004. On y retrouve les mêmes bandes étroites horizontales en verres transparents et blancs opalescent, les mêmes motifs de feuilles et les mêmes croix à branches égales gravées.

Catégories vitrail
Structures baie libre
Matériaux verre
plomb
Précision dimensions

h=107. la=49 (baie 200). h=107. la=48 (baie 201). h=85. la=50 (baie 202). h=81. la=37 (baie 203). h=80. la=37 (baie 204). h=79. la=40 (baie 205). h=76. la=37 (baie 206). Diamètre=130 (baie 207). Dimensions approximatives.

Inscriptions & marques
États conservations bon état

Eglise classée au titre des Monuments historiques depuis le 3 décembre 1931.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

  • Conservation régionale des Monuments historiques, DRAC Centre : archives. Dossier église collégiale Saint-Georges.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie