Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Fertauderie : ferme

Dossier IA36010629 réalisé en 2016

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées logement, étable, grange, toit à porcs, cellier, bergerie, four, étable à chevaux, cour, puits, portail
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
Adresse Commune : Lureuil
Lieu-dit : La Fertauderie
Cadastre : 2015 B 20 ; 1812 B 313, 314

La métairie de la "Fertauderie", avec "maison, cour, étable, toit, grange (…)" est citée en 1735-1737 dans le terrier de Lureuil (Archives départementales de l'Indre ; H 616). Le lieu-dit "Fertanderie" figure sur la carte de Cassini (vers 1760).

Une ferme, implantée différemment (hormis peut-être le logement) de l’édifice actuel, est portée sur le plan cadastral de 1812. Le logement, figuré en 1812, a été en partie remanié dans la seconde moitié du 20e siècle. Le reste de la ferme daterait du milieu du 19e siècle. Certains bâtiments notamment la grande étable semblent un peu plus récents (deuxième moitié du 19e siècle).

La bergerie et la grange(-étable) existaient en 1873 (Archives municipales de Lureuil, 1 O). La couverture en bâtière du porche ouest est une création de la fin du 20e siècle.

Période(s) Principale : milieu 19e siècle, 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 18e siècle , (?)
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

La ferme à cour ouverte comprend quatre bâtiments principaux : un logement, à l’est ; une grande étable, au nord ; une grange-étable, à l’ouest et une bergerie, au sud. Les murs des bâtiments agricoles, partiellement enduits, sont en moellons de grès. Les toitures sont en tuile plate à l’exception de celle du toit à porcs.

Le logement, orienté, nord-sud, est enduit et en rez-de-chaussée surélevé. La partie nord (avec balcon) est un ancien cellier remanié. La toiture est en tuile plate, à croupes et à coyaux. Ses accès principaux sont en mur gouttereau (élévation ouest).

La grange-étable est alignée à l’ancien chemin qui passait à l’ouest de la ferme. Son accès est en mur gouttereau, sa toiture est à croupes. La partie étable (autrefois à chevaux) est en partie sous appentis. La grande étable montre un accès en mur-pignon, mais une entrée en mur gouttereau (sud-ouest) a été condamnée. Au sud de la cour, se dressent trois bâtiments accolés : une ancienne bergerie (aujourd’hui en partie convertie en remises), un four à pain, et un cellier. L'accès s'effectue par les murs gouttereaux. Les couvertures sont en tuile plate (à une croupe pour la bergerie). L’unique fenêtre du four à pain est à linteau délardé (réemploi ?). Au nord de la cour, un toit à porcs (remanié) sous appentis en tôle nervurée forme un retour d’équerre depuis l’élévation sud-ouest de la grande étable.

Le portail de l’entrée ouest de la ferme est couvert de tuiles plates en bâtière. Une porte piétonne y a été condamnée. Une pompe à eau se trouve devant le cellier.

Murs enduit
grès moellon enduit partiel
Toit tuile plate, tôle nervurée
Étages rez-de-chaussée surélevé
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
toit à longs pans croupe
appentis
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales de l'Indre. Série H : 616. Terrier de la commanderie de Lureuil. 1735-1737.

  • Archives municipales de Lureuil, 1 O. Voirie.

Documents figurés
  • Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury. Levée vers 1754-1766.

  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Lureuil, terminé en 1812/par M. Démontureux, géomètre de première classe et M. Boistard, géomètre des Eaux et Forêts. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 105).

(c) Parc naturel régional de la Brenne ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Benarrous Renaud