Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Garderie d'enfants, dite pôle petite enfance de la rue des Hallebardiers

Dossier IA37004660 inclus dans Secteur urbain concerté du Sanitas réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Appellations pôle petite enfance de la rue des Hallebardiers
Dénominations garderie d'enfants
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Sud
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier du Sanitas
Adresse : rue du Hallebardier
Cadastre : 2010 CR 101

La décision prise par la ville de Tours, courant 1956, de réaliser une cité universitaire à l'ouest des terrains SNCF impliquait la réalisation, outre d'un restaurant et d'immeubles de logement, d'une crèche destinée à accueillir les enfants des étudiants. L'architecte Albert Notter, initialement chargé de l'étude de l'école maternelle (Marie-Curie) de la première tranche du secteur industrialisé du Sanitas, fut finalement nommé pour celle de la crèche, sous la direction de Michel Marconnet, chargé par Jacques Henri-Labourdette du plan d'ensemble de la cité universitaire. Le programme prévoit alors un bâtiment pouvant accueillir 100 enfants, 40 places étant en particulier réservées à ceux des étudiants. Des difficultés récurrentes d'implantation et un coût de construction élevé conduisirent à réviser le programme à la baisse, la moitié du terrain étant en outre allouée à la construction de l'école maternelle Suzanne-Kleiber. Le programme définitif, fixé en 1962, ne prévoyait plus qu'une capacité d'accueil de 40 enfants. La recherche de l'abaissement du coût de construction conduisit à envisager un temps, à l'instar de l'école maternelle de la Rotonde, l'emploi du procédé de préfabrication SOCOR. Celui-ci, jugé peu esthétique par les architectes, fut finalement repoussé, n'offrant pas d'avantages décisifs en termes de délais de mise en œuvre. Après un chantier marqué par des retards, la crèche de la rue du Hallebardier ouvrit au début de l'année 1964. Devenu obsolète et ne répondant plus aux normes de sécurité actuelles, l'édifice fut entièrement détruit puis reconstruit en 2003-2004. L'architecte parisienne Yolande Borel en conçut les plans.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Principale : 1er quart 21e siècle , daté par source
Dates 1964, daté par source
2004, daté par source
Auteur(s) Auteur : Notter Albert, architecte, attribution par source
Auteur : Borel Yolande, architecte, attribution par source

Le pôle Petite Enfance de la rue du Hallebardier suit un plan au sol particulièrement complexe, marqué par de nombreuses excroissances. La totalité des pièces destinées à accueillir des enfants devant en effet se trouver au rez-de-chaussée, les nombreux décrochements de façades permettent leur éclairage direct, même par une faible surface vitrée. Les salles destinées aux jeux et à la prise des repas sont en particulier largement ouvertes sur l'extérieur. L'espace intérieur dédié à l'accueil des enfants est divisé en trois sous-espaces, dénommés "lieux de vie terre, eau et air", selon la thématique du jardin qui leur est associé. Le niveau d'étage, à la pointe nord-est du bâtiment, le long de la rue du Hallebardier, est réservé au personnel du bâtiment et accueille des bureaux.

Murs brique
bois
parpaing de béton
béton armé
Toit béton en couverture
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré
Couvertures terrasse
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété de la commune

Références documentaires

Documents figurés
  • (Archives communales de Tours, section contemporaine). (cf. illustration n° IVR24_20113701118NUC2A).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Massire Hugo