Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil
Lycée Bernard Palissy

Gien, Lycée Bernard Palissy : sculpture, "Réflexion, échange, récréation"

Dossier IM45003370 réalisé en 2014

Fiche

Dénominations sculpture
Titres Réflexion, échange, récréation
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : Gien
Adresse : 9 rue 32ème-R.I.

Le 24 juin 1969, le projet de l'artiste Michel Gérard est accepté par la Commission nationale des travaux de décoration des édifices publiques. L'arrêté est signé le 17 juillet 1969. Ce projet de sculpture, intitulé "Réflexion, échange, récréation", est réalisé pour un montant total de 32 314 francs.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1969, daté par source
Auteur(s) Auteur : Gérard Michel,
Michel Gérard

Ancien assistant d'Etienne-Martin et de Stahly (selon Germain Viatte, commission nationale du 1%)


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
sculpteur, attribution par source

Cette sculpture, implantée dans la cour du lycée entre l'externat (bâtiment C) et le gymnase (bâtiment R), forme une arche à la forme irrégulière. L'artiste, en accord avec l'architecte Léon-Emile Bazin, réalisa la totalité de l’œuvre en ciment composé d'un liant synthétique époxy qui permet un vieillissement excellent au lieu d'une composition mixte en ciment et pierres. L'emprise de l’œuvre au sol est d'environ 20 m2, elle mesure 3.5 mètres de haut et la largeur de l'arche est de 3 mètres.

Catégories sculpture, maçonnerie
Matériaux ciment

Mesures h : 3.5 mètre
la : 3.0 mètre
Iconographies
États conservations salissure
altération ponctuelle

Contexte initial de la commande artistique

maîtrise d'ouvrage Etat
Procédure de la commande un pour cent
Forme de la commande artistique directe
Statut de la propriété propriété de la région

Annexes

  • Description du projet par l'artiste (sources : Archives nationales 19880466/67)

    Création d'un lieu propice à la réflexion, à l’échange, à la récréation.

    Description : l'ensemble de l’œuvre devrait inviter à la RÉFLEXION personnelle, à l'ÉCHANGE intellectuel grâce à la liberté proposée par les différentes possibilités d'isolement, soit vers les jardins, soit vers la sculpture, seul ou par petits groupes, alors que le fonctionnement des lieux (monter, descendre sur les plateformes - mouvements discontinus dans le mouvement continu de l'élévation du sol - s'asseoir) favorise la RÉCRÉATION (espace ouvert).

    Les trouées ménagées dans la sculpture permettent au regardeur (petites "fenêtres" par où on regarde, étonné) imprégné de la forme, à l'intérieur de l'organisme sculpté, de suivre le déplacement d'autres regardeurs, d'avoir une visualisation neuve de l'environnement.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN 19880466/67. Gien, Lycée classique et moderne, projets de Lucien Fleury et de Michel Gérard, Commission nationale du 1% artistique, Ministère de la Culture, 1961-1970.

Documents figurés
  • Projet de Michel GERARD pour le lycée classique et moderne de Gien. Entre1967-1969, Michel GERARD. (AN 19880466/67)

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Quillivic Claude - Fouré Céline