Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Gouenneteries : ferme, actuellement maison

Dossier IA28000616 réalisé en 2018

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées grange, cellier, remise, étable, écurie, bergerie
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Saint-Jean-Pierre-Fixte
Lieu-dit : Les Gouenneteries
Adresse :
Cadastre : 1811 A 92 ; 2018 OA 320, 321

La ferme des Gouenneteries semble remonter au 18e siècle comme tendent à le montrer les ouvertures aux encadrements en pierre de taille calcaire non calibré, sans décor particulier, ainsi que le volume général et la pente de toit assez forte du bâtiment principal. S'il a pu abriter deux logis, les archives (matrices cadastrales et listes nominatives des recensements de population) ne comptent, tout au long du 19e siècle, qu'une seule maison et qu'un seul ménage dans le bâtiment principal aux Gouenneteries. Sur le plan cadastral de 1811, la ferme comprend trois bâtiments : le bâtiment principal qui disposait certainement d'une laiterie en façade nord (détruite tardivement), un bâtiment secondaire, à l'emplacement duquel a été reconstruit une remise dans la seconde moitié du 19e siècle, et une petite dépendance disparue. À proximité de cette dernière, une grange a été construite à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle.

L'ensemble a tardivement été divisé en deux propriétés et la grange a été réhabilitée.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

La Ferme de La Gouenneterie se situe au nord du territoire communal, sur le plateau et surplombant la vallée de la Jambette. Elle comprend trois bâtiments disposé en "U" autour d'une cour ouverte :

- Le bâtiment principal abrite sous un même toit un ancien logis (converti en chambre suite à la construction du nouveau logis ?), le logis (à salle unique), une écurie et une dépendance (fonction initiale indéterminée). Adapté à la déclivité naturelle du terrain, il possède en partie ouest d'un étage de soubassement à fonction de cave (sous les logis). La façade principale, percée d'ouvertures, est orientée au sud tandis que la façade nord est quasiment aveugle. La porte de l'ancien logis est remployée (provenance inconnue). Les murs sont en moellons de calcaire couverts d'un enduit à pierre vue. Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont en pierre de taille calcaire, à l'exception des angles nord-est et sud-est, en brique.

- Située face au premier au sud, la grange est accolée d'une petite dépendance en appentis (bergerie ?). La porte charretière de la grange et les deux ouvertures de la dépendance ont été obstruées au moment de la réhabilitation du bâtiment. Les murs sont en moellons de silex, couverts d'un enduit à pierre vue. Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont en brique.

- À l'est de l'ensemble, se trouve l'ancienne remise et les vestiges d'un dépendance en alignement. Les murs sont en moellons de calcaire et de silex, couverts d'un enduit à pierre vue. Les encadrements des baies et les chaînages d'angle sont en brique et en pierre de taille calcaire. La charpente repose à l'est sur des poteaux en bois aux angles et au milieu des murs.

Les toits à longs pans sont couverts en tuile plate ou en tôle bac acier (remise).

Murs calcaire moellon enduit
silex moellon enduit
Toit tuile plate, acier en couverture
Étages rez-de-chaussée, rez-de-chaussée surélevé, étage de soubassement
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
Escaliers
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 6 Mi 96. Listes nominatives du recensement de population. 1836 - 1901.

  • Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 2515 - 2520. Matrices cadastrales.

Documents figurés
  • Plan du cadastre. 1811. (Archives départementales d'Eure-et-Loir, 3 P 5294 - 5297).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent