Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Grand Écossé : ferme

Dossier IA28000531 réalisé en 2016

Fiche

  • Vue générale depuis le nord-est.
    Vue générale depuis le nord-est.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • fournil
    • écurie
    • bergerie
    • grange
    • toit à porcs
    • remise
    • étable à vaches
    • hangar agricole
    • portail

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées fournil, écurie, bergerie, grange, toit à porcs, remise, étable à vaches, hangar agricole, portail
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Brou
Adresse Commune : Frazé
Lieu-dit : Le Grand Écossé
Cadastre : 1813 I2 292 ; 2016 ZX 10
Précisions

D'après Édouard Lefèvre, Le Grand Écossé est mentionné pour la première fois en 1475 comme fief dépendant de la seigneurie de Frazé. Le bâtiment le plus ancien conservé semble être le logis secondaire, qui pourrait remonter au 17e siècle, comme le montre son ossature en pan de bois. La partie centrale du bâtiment principal, très remaniée tardivement, pourrait également remonter à cette époque.

Propriétés de la famille Thiroux de Gervilliers, quatre bâtiments organisés en "O" autour d'une cour ouverte sont présents sur le plan cadastral de 1813. Les travaux d'agrandissement de la ferme débutent vraisemblablement vers 1841 (date portée sur une pierre de taille calcaire du chaînage d'angle de la bergerie) pour se terminer dans les années 1930. Ils sont commandités par la famille Thiroux de Gervilliers, puis par Joseph Dulong de Rosnay (nouveau propriétaire du château) à partir des années 1890. Durant cette période, la grange et l'étable sont reconstruites, deux écuries et une dépendance sont construites aux extrémités du bâtiment principal, une bergerie en prolongement de l'étable, un poulailler et un toit à porcs alignés au logis secondaire, des remises et une aire à battre au sud-ouest de l'ensemble, un fournil à l'angle ouest ainsi qu'un hangar agricole à l'extrémité est. Dans la seconde moitié du 20e siècle, la grande bergerie au nord de l'ensemble est détruite.

Période(s) Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1841, porte la date
1897, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Dulong de Rosnay Joseph, commanditaire, attribution par source
Personnalité : Thiroux de Gervilliers Alexandre

La ferme se situe au sud-est de la commune, à environ deux kilomètres au sud-est du bourg. Elle comprend six bâtiments :

- Le bâtiment principal se trouve au nord-ouest de la ferme. Il comprend sous un même toit deux écuries, deux dépendances (?) et le logis (salle et chambre).

- En face et de l'autre côté de la cour, une vaste dépendance est divisée en grange, étable et bergerie.

- Perpendiculairement et au milieu de la cour - délimitant l'ancienne cour agrandie au 19e siècle -, se situe un logis secondaire aligné à deux dépendances (poulailler et toit à porcs). En pan de bois hourdé en briquette, cet ancien logis secondaire servait très certainement de logement de journalier.

- Au sud, une remise abrite dans sa partie ouest l'ancienne aire à battre, dont le pavage circulaire est encore visible.

- À l'angle ouest de la cour, se trouve l'ancien fournil.

- Un hangar est placé à l'est de la ferme.

A l'exception de ceux du logis secondaire, les murs sont en moellons de silex couverts d'un enduit plein. Les encadrements des baies et les chaînages d'angles sont essentiellement de brique, plus rarement en pierre de taille calcaire. Les toits à longs pans sont couverts en tuile plate ou tuile mécanique et ardoise (remise) ou matériaux synthétiques (bâtiment secondaire et hangar).

Murs torchis pan de bois enduit
silex moellon enduit
brique
Toit tuile plate, ardoise, matériau synthétique en couverture
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans
États conservations bon état

Avec la ferme de la Flohorie, celle du Grand Écossé est considérée comme la plus importante de la commune.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267. Matrices cadastrales.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : AD d'Eure-et-Loir, 3 P 1265 - 1267
Documents figurés
  • AD d'Eure-et-Loir, 3 P 6748 - 6766. Plan du cadastre de 1813.

    Archives départementales d'Eure-et-Loir : 3 P 6748 - 6766
Bibliographie
  • LEFEVRE, Édouard. Dictionnaire géographique des communes et hameaux, fermes, moulins, châteaux, maisons et chapelles du département d'Eure-et-Loir en 1856. Chartres : Société archéologique d´Eure-et-Loir, 2002 (fac-similé de l'édition de Chartres : Garnier, 1856).

    p. 439 - 443
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional du Perche - Maillard Florent