Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Grand Villiers : moulin dit moulin du Grand Villiers

Dossier IA37004790 réalisé en 2012

Fiche

Destinations maison
Dénominations moulin
Aire d'étude et canton Vallée de la Brenne - Vouvray
Hydrographies La Brenne
Adresse Commune : Neuillé-le-Lierre
Lieu-dit : Le Grand Villiers
Cadastre : 1819 C2 313, 314, 315 ; 2011 ZB 92, 93

Il s'agit d'un ancien moulin dépendant de l'abbaye de Fontaine-les-Blanches, où des travaux sont nécessaires en 1657 et 1698. Le moulin à fouler les draps est décrit en 1735 comme "composé d'un corps de logis où sont les tournants, virants, battants et ustensiles dudit moulin, une chambre à feu et cheminée où il y a un four, avec un cabinet à côté, grenier et comble sur lesdites choses ayant couverture d'anciennes ardoises et tuiles, une écurie et une étable dans un corps de logis séparé mais proche du précédent bâtiment ayant comble et couverture de tuile". En 1757, le bâtiment logeable est composé : de "chambre à cheminée, écurie, grange, galetas en lequel est ledit moulin à foulon garni de 2 piles et 4 maillets, roue, chaudière, tournants, virants et ustensiles dudit moulin".

Vendu comme bien national en 1791, il consiste alors en un corps de bâtiment composé "d'une chambre à feu, une écurie aux vaches, un petit cellier, greniers sur les dites choses, une halle dudit moulin dans lequel sont les tournants, virants et ustensiles dudit moulin couverts de tuiles et de bardeaux, cour, jardin au midi de la cour, le tout estimé à 10 000 livres". Il est acquis par Urbain Deshaies, dont la famille est locataire du moulin auprès de l'abbaye depuis au moins le début du 18e siècle.

En 1829, le moulin possède une vanne motrice et deux vannes de décharge. En 1833, Urbain Deshaies fait part à la préfecture de la nécessité d'augmenter son usine à cause de "la grande quantité de pièces qui lui sont offertes à dégraisser par les fabricants d'Amboise" et obtient l'autorisation de faire construire un nouveau moulin à distance d'environ 30 mètres de celui qui existe déjà, entre le moulin et le déversoir. Un règlement hydraulique est adopté en 1852. Le propriétaire est autorisé à faire passer la largeur de la roue de 0,50 à 2m sans modifier les vannes de décharge, ni le déversoir en 1874. Le moulin est agrandi en 1877. Il était encore en activité au début du 20e siècle.

Le corps de bâtiment principal qui accueillait la halle du moulin et le logis semble remonter au moins au 16e siècle (fenêtres à meneau, arc brisé) même si ce dernier a connu d'importantes modifications ultérieures. Le bâtiment qui servait d'écurie et d'étable pourrait dater de la fin du 17e siècle ou du début du 18e siècle. Les autres bâtiments datent du 19e siècle. L'ensemble des bâtiments a aujourd'hui été transformé en logis et divisé en plusieurs propriétés.

Période(s) Principale : 16e siècle , (?)
Principale : 17e siècle
Principale : 19e siècle

Le bâtiment principal, qui abritait la halle et le logis, en rez-de-chaussée et étage en surcroît, est construit en moellon enduit et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrements des baies) couvert d'un toit à longs pans en tuile. Le pignon ouest a conservé deux fenêtres à meneau (dont une murée) dont l'encadrement et le remplage sont chanfreinés. Un arc brisé en pierre de taille, aujourd'hui compris dans la maçonnerie, est partiellement visible sur le pignon est. L'extension du logis vers l'ouest, en rez-de-chaussée et étage de comble, est construite en moellon enduit et couverte d'un toit à longs pans en tuile. L'ancienne étable et écurie, en rez-de-chaussée, à l'est du bâtiment principal, est également construite en moellon enduit et couverte d'un toit à longs pans en tuile.

Murs enduit
moellon
pierre de taille
Toit tuile
Étages rez-de-chaussée, étage en surcroît, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. H 120. Fonds de l'Abbaye de Fontaine-les-Blanches. Mense conventuelle.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 1725. Registre présentant les augmentations et diminutions survenues sur les matrices cadastrales.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 1 Q4. Biens nationaux.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5574. Moulins.

Documents figurés
  • Plan des rivières de Brenne, du Bourot et des prairies (entre Neuillé-le-Lierre et Reugny). Non daté (deuxième moitié du 17e siècle ?). (Archives départementales d'Indre-et-Loire, H 120).

  • Neuillé-le-Lierre, plan cadastral dit cadastre napoléonien. 1819. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P2 166).

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. S 5574. Moulin du Grand Villiers.

Bibliographie
  • CARRE DE BUSSEROLLE, J. X. Dictionnaire géographique, historique et biographique d'Indre-et-Loire et de l'ancienne province de Touraine. Mayenne : Joseph Floch, 1977 (réédition).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Pays Loire Touraine - Paucton Arnaud