Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Grandes Guinières : ferme

Dossier IA28000054 réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées étable, toit à porcs, fournil, hangar agricole, grange, bergerie, lavoir, puits
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Thiron-Gardais
Adresse Commune : La Croix-du-Perche
Lieu-dit : Les Grandes Guinières
Cadastre : 1814 A1 183 ; 2013 ZA 59
Précisions

La ferme des Grandes Guinières a été reconstruite in situ en 1893 pour Pierre Paul Marie Lucas, associé d’agent de change à Paris (d’après l’examen des matrices cadastrales, et la date portée sur la souche de cheminée). Tous les bâtiments semblent construits durant cette période. Pour les besoins de la ferme, plusieurs stabulations ont été construites à l’ouest et au sud-ouest des bâtiments préexistants.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Dates 1893, porte la date, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Lucas Pierre Paul Marie, commanditaire, attribution par source

Située dans la partie ouest, cette ferme isolée compte trois bâtiments répartis autour d’une cour ouverte. La mare et le lavoir se situent à l’est de la ferme.

Le bâtiment principal comprend le logis (à l’ouest), un cellier et une laiterie (au nord), une écurie et une étable (à l’est). Un toit à porcs en appentis lui est accolé à l’est. La voûte du fournil, initialement dissocié du bâtiment principal, est jointive du toit à porcs.

Une grange se situe à l’est de la cour, et la bergerie au sud. Un hangar est aligné sur cette dernière. De l’autre côté de la mare se trouve le lavoir. Une pompe à bras en fonte est installée à côté du logis.

Les murs sont en moellons de silex couverts d’un enduit plein. Les encadrements des baies, en arc segmentaire, et les chaînages d’angle sont en brique. Les toits à longs pans et à demi-croupe (logis et bergerie) sont couverts en tuile plate. Au niveau du logis, de l’écurie, de l’étable et de la bergerie, la descente de toit est interrompue par des lucarnes pendantes.

Murs silex moellon enduit
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans demi-croupe
États conservations bon état

L’histoire assez bien connue de cette ferme, ses dimensions importantes et son homogénéité en font un édifice de premier ordre à l’échelle communale.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d´Eure-et-Loir. 3 P 6522 - 6529. Plans cadastraux de 1814.

  • Archives départementales d'Eure-et-Loir. 3 P 971 - 973. Matrices cadastrales.

(c) Parc naturel régional du Perche ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Maillard Florent - Casses Laetitia