Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Grange Brûlée : ferme

Dossier IA36007783 inclus dans Sançais-Grange Brûlée : écart réalisé en 2013

Fiche

Á rapprocher de

Dossiers de synthèse

Parties constituantes non étudiées logement, étable à chevaux, étable à vaches, toit à porcs, grange, remise agricole, pigeonnier, portail, escalier
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
Adresse Commune : Tournon-Saint-Martin
Lieu-dit : La Grange Brûlée
Cadastre : 2013 D 1120 ; 1812 D 2197, 2198 bis
Précisions

Deux bâtiments figurent très exactement à l’emplacement du logement et de l’étable à vaches transformée, sur le plan cadastral de 1812. Ceux-ci ont été remaniés, peut-être reconstruits, à la fin du 19e siècle, puis à la fin du 20e siècle avec notamment la transformation de l’étable et l’ajout de l’escalier. La grange-étable pourrait dater du milieu du 19e siècle même si un bâtiment de forme différente est figuré à son emplacement sur le plan de 1812. L’étable-fenil, la remise agricole et le toit à porcs semblent avoir été construits plus tardivement : dans le dernier quart du 19e siècle.

La ferme est portée sur la carte de Cassini vers 1765.

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle, 4e quart 19e siècle

Cette ferme à cour fermée forme un rectangle délimité par l’implantation des bâtiments et un mur de clôture (au sud). Son entrée, au nord-est, est équipée d’un portail encadré de murs de clôture. Elle comprend quatre bâtiments principaux : à l’est, un logement (étendu dans une ancienne étable) dans l’alignement de la voie publique ; au nord, une grange-étable accolée à une étable/fenil à vaches et à chevaux et, au nord-ouest, une grande remise agricole. Dans l’angle sud-ouest de la cour, se trouve un toit à porcs. L’habitation actuelle s’étend sur un logement d’origine, au sud-est, et une étable (à vaches) attenante. Le logement d’origine est en rez-de-chaussée à surcroît. Sa toiture à longs pans en ardoise est dotée de lucarnes à fronton en chapeau de gendarme (à l’origine pendantes). Le mur de façade (ouest) possède une pierre d’évier. L’étable dans l’alignement de la maison d’origine a été transformée en habitation. Elle est couverte d'une toiture à une croupe, en tuiles plate et mécanique. En pignon, un escalier extérieur à volée droite et rampe d’appui a été ajouté à la fin du 20e siècle. Les ouvertures de ces bâtiments ont été remaniées. Par ailleurs, seules leurs élévations postérieures sont partiellement enduites.

Les accès de la grange-étable sont en mur gouttereau. Le principal est couvert d'un auvent en ardoise. La toiture du bâtiment est, quant à elle, à longs pans en tuile plate. Une porte haute est implantée au dessus de l’accès à l’étable. Un pigeonnier composé de sept trous de boulin en pierre a été aménagé dans le mur de façade.

L’étable-fenil possède un toit à longs pans en ardoise. Deux baies rectangulaires ont été ajoutées aux deux travées originelles (portes cintrées surmontées de portes hautes). La remise agricole, perpendiculaire à l’étable-fenil, est fermée sur trois cotés par des murs. Sa toiture à longs pans est en ardoise.

Un petit appentis et un puits à margelle ronde surélevée et à superstructure métallique se trouvent au pied de son mur-pignon sud. Les trois bâtiments sont partiellement enduits. Le toit à porcs, à enclos maçonné, est couvert de tuiles plates.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire moellon enduit partiel
Toit tuile plate, ardoise, tuile mécanique
Étages en rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvrements
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier droit, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Tournon/ sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur, par M. Alisard, géomètre du cadastre, terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 224, 14 à 31).

  • Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury. Levée vers 1754-1766.

(c) Parc naturel régional de la Brenne ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Desagher Julia - Benarrous Renaud