Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Greniers de César (36 Quai Charles-Guinot)

Dossier IA37005620 inclus dans Amboise : quai Charles Guinot réalisé en 2006

Fiche

Dénominations carrière, abri troglodytique, silo
Aire d'étude et canton Amboise - Amboise
Adresse Commune : Amboise
Adresse : 36 Quai Charles-Guinot

Dans de grandes caves troglodytiques prennent place des silos. Le gigantisme de la construction les a fait passer pendant très longtemps pour des constructions antiques d'où leur dénomination de Greniers de César. Ils se trouvaient dans l'enceinte du couvent des Minimes. L'étude menée par Raymond Mauny a déjà démontré la fonction et la datation XVIe siècle de ces greniers. Il a par ailleurs renommé ces greniers du nom de son propriétaire au XVIe siècle, soit les greniers Gastignon.

Période(s) Principale : Fin du Moyen Age

Les cavités troglodytiques sont creusées dans le coteau. Pour l'auteur leur fonction première n'est pas celle de carrière d'extraction de pierre. Nous tempérerons ce propos en disant qu'on a bien creusé une cave et non une carrière dans le coteau mais qu'il est probable que la pierre extraite ait été tout de même utilisée. Cette extraction se lit dans les traces de pics que portent encore les parois de la cave. Parmi ces cinq caves, une seule accueille les quatre silos. Les caves sont disposées sur 3 niveaux ; une cave inférieure au niveau 1, les silos au niveau 2 et une cave supérieure au niveau 3. Au niveau 1, la cave mesure 90 m de long pour 4 à 6 m de larges et 3,50 à 4,50 m de haut. Au niveau 2, une cave de 46 m de long pour 6 m de large et 4 m de haut environ précède les silos. Enfin le niveau trois permet de remplir et d'exploiter les silos. Les caves ont servi de lieu de stockage, d'où les traces d'encoches de chevrons dans les parois qui créent un plancher. Les chevrons sont restés en place par endroit. Le couloir creusé au centre des silos date de 1818-1830. Auparavant les silos ne communiquaient donc ni entre eux, ni avec la salle. Les silos sont construits en briques. De forme pseudo-ovoïde, un vide sanitaire (20 à 25 cm), qui a été rempli de sable de Loire au fur et à mesure de la construction, a été créé tout autour pour assurer une étanchéité parfaite et par conséquent une meilleur qualité de l'ensilage des grains. Des silos comparables sont connus sous le nom des Poires d'Ardres (Pas-de-Calais).

Étages 5 vaisseaux
Statut de la propriété propriété privée
Protections inscrit MH, 1948/06/01

Références documentaires

Documents figurés
  • Coupe des greniers de César, relevé au crayon, n.s., XXe siècle. (Bibliothèque municipale de Tours : L. A. Amboise : Citerne ; est. 1, Ic. 2372).

Périodiques
  • MAUNY, Raymond. Contribution à l'étude des « greniers silos Gastignon » à Amboise (soit-disant greniers de César). Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, Tome XXXIX, 1980, p. 437-459.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Gaugain Lucie