Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Grève : ferme 01

Dossier IA36010117 réalisé en 2015

Fiche

Dossiers de synthèse

Appellations la Haute Grève
Parties constituantes non étudiées logement, grange, étable, remise, toit à porcs, four, cour, poulailler, cellier, étable à vaches
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional de la Brenne - Tournon-Saint-Martin
Adresse Commune : Néons-sur-Creuse
Lieu-dit : La Grève
Cadastre : 1812 A 1258, 1260, 1266, 1268 ; 2015 ZM 109 ; 2015 A 255

Une ferme est portée sur le plan cadastral de 1812, il n’en subsiste que le bâtiment abritant le logement secondaire. La charpente sur poteaux de ce logement, de type maison élémentaire, a été datée par dendrochronologie des environs de 1454. La partie nord du bâtiment, occupée par un second logement, a été reconstruite et transformée en espace agricole dans la première moitié du 20e siècle.

La ferme actuelle a été, pour l'essentiel, mise en place dans la première moitié du 20e siècle. Le logement principal a été bâti en 1928-1929, la grande grange à vaches, en 1925-1926, la petite grange à l’est de la cour, vers 1910 (informations orales fournies par l’ancien propriétaire et exploitant). Le reste des bâtiments remonterait à cette période ou à la seconde moitié du 19e siècle comme la grange-étable. La remise a été aménagée dans une ancienne étable.

Selon l’historien Michel Plaux, il existait, sous l’Ancien Régime, un fief "des Grèves". Bien que le domaine soit cité à la fin du 18e siècle, le lieu-dit n'est pas associé au symbole d'une gentilhommière sur la carte de Cassini (vers 1765).

Période(s) Secondaire : milieu 15e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle, 1ère moitié 20e siècle
Dates 1454, datation par dendrochronologie
1929, daté par tradition orale
1926, daté par tradition orale

Cette ferme à cour ouverte se compose de six bâtiments principaux : un logement principal, un logement secondaire, une étable à vaches et trois granges. Toutes les toitures, à longs pans, sont en tuile plate et à pignons couverts (hormis celles du logement principal et de l'appentis de l’étable à vaches, en ardoise).

Le logement principal, implanté sur la pente d’un versant, est orienté nord-sud. Il est enduit et en rez-de-chaussée à surcroît.

Au nord, se dressent trois bâtiments contigus : une remise (ancienne étable/poulailler), une grange et une étable à vaches. La remise et la grange sont enduites et à accès en mur gouttereau. L’étable à vaches est partiellement enduite et à accès principal en mur-pignon. Un appentis s’appuie sur son élévation est.

Un bâtiment, enduit et orienté nord-sud, se trouve à l’ouest de l’étable à vaches. Il abrite un logement (secondaire) à pièce unique, au sud, suivi d’un cellier et d’un poulailler-étable. Le logement, implanté sur une légère pente, est en rez-de-chaussée et à accès en mur-pignon. L’angle ouest de ce mur-pignon est arrondi et à chaînage harpé. La pièce unique est dotée d’une cheminée adossée au mur-pignon. Des poteaux en bois (avec aisseliers), pour la plupart corniers, sont engravés dans les murs.

Une grange et un bâtiment abritant un ancien toit à porcs et un four à pain, tous deux partiellement enduits, se dressent à l’ouest du logement principal. Une petite grange, enduite, se trouve à l’est de la cour.

Murs calcaire moellon enduit partiel
enduit
Toit tuile plate, ardoise
Étages rez-de-chaussée, comble à surcroît
Couvertures toit à longs pans pignon couvert
appentis
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Annexes

  • Rapport d'expertise dendrochronologique (Ferme de la Grève, Néons-sur-Creuse). Archéolabs. 2016. ARC 16/R4160D.

    Présentation générale :

    Cette maison en rez-de-chaussée, sur poteaux engravés, est orientée sud-est/nord-ouest. Seule la pièce sud-est, sur cour, a conservé sa structure d’origine. Les quatre poteaux corniers portent les entraits au sud-est et au nord-ouest. Les éléments architecturaux en place ont été échantillonnés manuellement à la sonde finlandaise (diamètre du prélèvement 5 mm), le 27 janvier 2016.

    Datations :

    éch. 1 : poteau cornier sud-est : 1453/1454 (automne/hiver)

    éch. 2 : entrait sud-est : se rattache à 1454

    éch. 3 : entrait nord-ouest : se rattache à 1454

    éch. 4 : aisselier sud-est du poteau cornier sud-est : se rattache à 1454

    Interprétation :

    D’après les résultats obtenus, cette maison a été construite en 1454 ou dans une année postérieure très proche.

Références documentaires

Documents figurés
  • Carte de la France dite Carte de Cassini, feuille 31 [Le Blanc]/par César-François Cassini de Thury. Levée vers 1754-1766.

  • Plan cadastral parcellaire de la commune de Néons-sur-Creuse/par M. Alisard, géomètre du cadastre, sous la direction de M. Lepeintre, directeur des contributions, M. Dauvergne, ingénieur vérificateur. Terminé en 1812. (Archives départementales de l'Indre, 3 P 137).

Bibliographie
  • DORMOY, Christian. Rapport d'expertise dendrochronologique (Ferme de la Grève, Néons-sur-Creuse). Archéolabs. 2016. ARC 16/R4160D.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Parc naturel régional de la Brenne - Benarrous Renaud