Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôtel de Goëthals, actuellement établissement conventuel de sœurs de la Sainte-Famille (41 rue Gouverneur)

Dossier IA28000374 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Dossiers de synthèse

Genre de soeurs de la Sainte-Famille
Appellations hôtel de Goëthals
Dénominations hôtel, établissement conventuel
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 41 rue Gouverneur

Les marqueurs stylistiques observés (plates-bandes, arcs surbaissés, corniches, travée centrale individualisée et façade ordonnancée) permettent de dater les bâtiments 1, 2 et 3 et peut-être les 5 et 6, du 18e siècle. Les irrégularités de plan et l’imbrication des bâtiments posent néanmoins la question d’un bâti multiple plus ancien, ces derniers ayant certainement fait l’objet d’un remembrement. L’hypothèse semble être confirmée par l’aveu de 1648 qui situe au même endroit la tenue de la porte Jacquet. Celle-ci est alors constituée de plusieurs maisons composées de plusieurs chambres et fermes, cours et petits jardins. L’aveu tend à étayer l’hypothèse d’un remembrement au 17e siècle ou plus assurément au 18e siècle. La propriété accueille alors un hôtel particulier situé en retrait de la rue (bâtiments 1, 2 et 3) et doté d’un portail, d’une cour et de communs (bâtiments 5 et 6). Durant la Seconde Guerre mondiale, l’hôtel dit de Goëthals accueille le quartier général de la Résistance et en 1944 le quartier général des FFI. Il est alors propriété de la famille de Souancé. L’édifice est possédé par la communauté de la Sainte-Famille depuis 1975. C’est aux sœurs que l’on doit la construction des bâtiments situés plus haut sur les pentes du plateau Saint-Jean.

Période(s) Principale : 18e siècle
Principale : 4e quart 20e siècle , daté par tradition orale
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

L’édifice est composé de sept bâtiments disposés selon un plan en U autour d’une cour centrale. Il prend place au pied de la pente du plateau Saint-Jean, à l’angle formé par la rue Gouverneur et la ruelle de la Galaisière. Trois autres bâtiments sont situés plus haut sur la pente du plateau. La parcelle comme le jardin (au nord) sont limités par un mur. Seuls les bâtiments 1, 2 et 3 ont pu être visités et étudiés. La grange (bâtiments 5 et 6) et la large porte en plein-cintre donnant sur la ruelle abritée dans le bâtiment 4, constituent néanmoins deux éléments remarquables. Les bâtiments 1, 2 et 3 sont distribués par une cour centrale, elle-même accessible depuis la rue grâce à un portail. Les étages sont desservis par un escalier situé dans le bâtiment 2. Les bâtiments 1 et 2 forment une façade unique sur rue, qui possède deux niveaux d’élévation et cinq travées ordonnancées. La travée centrale est dotée d’un fronton triangulaire percé d’un oculus, elle est encadrée par deux jambes à bossage. Les fenêtres sont percées sous des plates-bandes et des arcs surbaissés à clef blasonnée, dont les chambranles forment des bandeaux. Le toit à deux versants et croupe est percé de lucarnes dotées de linteaux surbaissés. Sur cour, le bâtiment 1 vient recouper les fenêtres du bâtiment 2, tandis que ce dernier est accoté par la charpente du bâtiment 3. Les ouvertures (à plates-bandes) sont similaires à celles observées sur rue. Le bâtiment 1 est doté d’une charpente à fermes et pannes assemblées à des arbalétriers de jouée, avec un faux-entrait, un poinçon de fermette, un entrait, aisseliers et contrefiches. Elle est contreventée par une panne faitière, et une sous-faitière.

Murs calcaire moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toit tuile plate
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à deux pans croupe
toit à deux pans pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre : escalier tournant
Statut de la propriété propriété privée, sœurs de la Sainte Famille

Annexes

  • Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 31 et 32.

    AN. série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). Fol 31 et 32.

    Item un denier de cens au jour sainct remy sur partye de la tenue de la porte jacquet qui fut ausdictz adam et charles les oysons et andre regnoult et de present a jean le vieil sieur de la vigne ce concistant en une tenue de maisons pres la petitte sante a monter de la rue doree aux guillieres et y joignant faisant partye de laporte jacqueta lune desquelles maisons y une chambre haulte joignant d’autre coste audict sieur de la vigne en ladicte tenue de la porte jacquet par deux endroictz a la court et commune de ladicte tenue.

    Item quattre deniers de cens au premier jour de janvier sur une tenue d’un plassage vulgairement appelle la porte jacquet ediffiée sur la rue doree contenant quattre vingtz pied de longueur sur icelle scize audict nogent parroisse nostre dame qui avoit a lune des maisons lenseigne de limage sainct esloy et qui appartenoit antiannement a adam jouvet orphevre roger mesnager et autres et de present audict jean le vieil sieur de la vigne comme acquereur de jehan lebreton sieur de la reine bouviere ce concistant en ladicte tenue de present ediffyee de plusieurs maisons composees de plusieurs chambres et fermes courts et petits jardins contenant dix sept perches de terre ou environ le tout en un tenant et joignant d’une part ladicte rue doree ayant sur icelle ladicte quantité de quattre vingtz piedz de longueur dautre par derriere aux terres desguillieres dun costé a la maison qui fut a jehan loyson et une piece de terre appartenant a icelluy loyson appelle la cave joubault et dautre costé a une ruelle montant de ladicte rue aux guillieres.

    Item un denier de cens au jour sainct remy sur une maison et jardin de la porte jacquet au dessus dicelle tenue qui fut a jehan lochon et marguerite bazin sa femme estienne joubault et sa femme et de present audict sieur de la vigne officier du roy nostre sire ce concistant en deux chambres basses bas costé commune troys petitz jardins dont y en a un devant l’une desdictes chambres et l’autre derriere le tout en un tenant joignant dune part au mesme sieur de la vigne d’autre part a ce qui fut a jehan loyson et de present audict sieur de la vigne d’autre part a ce qui fut a maistre adam jouvet et de present au mesme sieur de la vigne et dautre part a la sante a monter aux guillieres.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou. 1648.

    Fol 31 et 32.
Bibliographie
  • JOUSSELIN, Bruno, PIGRAY, Gérard. Nogent-le-Rotrou et son canton, tome 2. Tours : éditions Alan Sutton, 2011.

    p. 62.
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien