Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Hôtel de voyageurs du Dauphin, actuellement immeuble (39 rue Villette-Gâté)

Dossier IA28000363 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Appellations hôtel de voyageurs du Dauphin
Dénominations auberge, hôtel de voyageurs, immeuble
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 39 rue Villette-Gâté

Les marqueurs stylistiques observés sur les façades des bâtiments 1, 2, 3, 4, 5, et 6 invitent à les dater du 4ème quart du 18e siècle voire du 1er quart du 19e siècle (pour les bâtiments 3, 4 et 5). L’hypothèse semble se vérifier à l’étude du cadastre ancien qui figure l’édifice comme déjà composé de 7 bâtiments disposés selon un plan en U (les bâtiments 8 et 9 ne sont pas encore construits). Les irrégularités de plan et le redoublement du mur pignon du bâtiment 1 posent néanmoins la question d’une origine plus ancienne. Le bâtiment était antérieurement composé d'un étage en moins sur la rue Villette Gâté. L’aveu de 1648 mentionne deux tenues à l’emplacement de l’édifice : La Croix blanche et celle du Dauphin, cette dernière étant alors propriété de René Lefebvre avocat. Il est possible que ces deux tenues aient fait l’objet d’un remembrement à la fin du 18e siècle. Les travaux en résultant donnent à l’édifice la forme et le nom qu’on lui connaît aujourd’hui. Durant le 20e siècle, il accueille un hôtel de voyageurs. L’ancien hôtel est restauré en 2005 avant d’être occupé par des magasins de commerce et un immeuble de logements.

Période(s) Principale : 17e siècle , daté par source
Principale : 4e quart 18e siècle, 1er quart 19e siècle , (?)
Secondaire : 21e siècle
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu
Personnalité : Lefebvre René,
René Lefebvre

me rene lefebvre advocat [en 1648]


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
propriétaire, attribution par source

L’édifice est composé de neuf bâtiments implantés selon un plan en U entre la rue Villette-Gâté et un jardin arrière. On entre dans l’édifice depuis la rue par un passage d’entrée (bâtiment 1) menant sur une première cour. Elle est redoublée par une seconde cour, accessible depuis l’impasse Villette-Gâté. Le même passage donne accès à une tour d’escalier dans-œuvre desservant les étages. Le bâtiment 1 comporte trois niveaux sur rue contre deux niveaux sur cour. Le pignon nord comporte encore un rampant en pierre de taille indiquant une élévation antérieure, à deux niveaux sur rue. La façade est montée en pierre de taille. Elle est composée de six travées ordonnancées par des pilastres supportant un entablement à denticules et un fronton triangulaire au-dessus de la travée « centrale » (celle-ci est désaxée). Le fronton est sculpté d’un monstre marin (dauphin) et de deux navires sur fond de mer démontée. Les ouvertures du premier niveau sont percées sous des plates-bandes, celles du second niveau sont dotées de chambranles portant un décor mêlant coquille, volutes et palmettes, ainsi que de balconnets sur seuil ; enfin les fenêtres du troisième niveau possèdent des chambranles soulignées par des baguettes. Les dernières portent sur des consoles cubiques dont la seconde assise est allongée. La façade sur la cour n°1, comme celles des bâtiments 2, 3, 4 et 5, possède deux niveaux d’élévation. Elle est percée par des fenêtres (parfois délardées) dont le chambranle forme un bandeau. La séparation entre les deux cours est marquée par un portail monumental percé sous un arc surbaissé et un fronton triangulaire doté d’un oculus, portant sur des pilastres et un entablement. Le bâtiment 6 est quant à lui éclairé par des ouvertures à plates-bandes et en plein-cintre dont le chambranle forme un bandeau. Des abreuvoirs en pierre sont disposés en avant de sa façade.

Murs moellon enduit
calcaire pierre de taille
Toit tuile plate
Plans plan régulier en U
Couvrements
Couvertures toit à deux pans pignon découvert
Escaliers escalier dans-oeuvre
Techniques sculpture
Représentations marine, bateau, dauphin
Précision représentations

Un monstre marin (dauphin) est représenté au milieu du fronton. De part et d'autre, deux navires sont figurés dans une mer démontée.

Annexes

  • Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648).

    AN. série P : article P898. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou (1648). fol. 7.

    [...] Item dix huict deniers de cens audict jour sainct remy pour raison de la maison et tenue de la croix blanche apartenant de present a claude marret ce concistant en une chambre basse deux hautes une antree ou allee cochere sur rue avecques autres chambres basses et hautes au derriere cave greniers court et escuryes le tout joignant par le devant a ladicte rue de la charronnerye ayant vingt troys pieds de longueur sur icelle, d’autre par derriere au jardin du dauphin d’un coste a la susdicte tenue du grand cerf allias potage et d’autre costé a la maison et tenue du dauphin cy suyvamment declareeItem six deniers de cens audict jour sainct remy sur la maison et tenue du dauphin de present posseddee par me rene lefebvre advocat ce concistant en un corps de logis et allee sur rue suyvye de plusieurs bastiments le long de la dicte allee escuryes au bout chambres basses et hautes cave greniers court et jardin auquel y a un jeu de boulle couvert le tout en un tenant contenant dix neuf perches un quard joignant par devant a ladicte rue de la charronnerye ayant vingt troys pieds de longueur sur icelle, d’autre par derriere aux religieuses benedictines au droict du mur de leur jardin dun coste a la susdicte tenue de la croix blanche et au jardin de la teste noyre et d’autre coste a la premiere tenue du porche hochet cy apres et premiere declaree

    Item six deniers de cens audict jour sainct remy sur la maison et tenue du dauphin de present posseddee par me rene lefebvre advocat ce concistant en un corps de logis et allee sur rue suyvye de plusieurs bastiments le long de la dicte allee escuryes au bout chambres basses et hautes cave greniers court et jardin auquel y a un jeu de boulle couvert le tout en un tenant contenant dix neuf perches un quard joignant par devant a ladicte rue de la charronnerye ayant vingt troys pieds de longueur sur icelle, d’autre par derriere aux religieuses benedictines au droict du mur de leur jardin dun coste a la susdicte tenue de la croix blanche et au jardin de la teste noyre et d’autre coste a la premiere tenue du porche hochet cy apres et premiere declaree [...]

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives nationales. Série P : article P898, numéro 38. Aveu et dénombrement de Nogent-le-Rotrou. 1648.

    Fol 7.
Documents figurés
  • 10 - Nogent-le-Rotrou. Hôtel du Dauphin et rue Charronnerie. Début 20e siècle. Impr. photoméc. Carte postale. (Musée-Château Saint-Jean, Nogent-le-Rotrou).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien