Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Îlot E

Dossier IA37004990 inclus dans Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

  • Entrée de ville monumentale
    Tours, Quartier sinistré nord, place Anatole-France , rue Nationale , rue du Commerce , rue Colbert
  • Îlot D
    Tours, Quartier sinistré nord, rue du Commerce , rue des Fusillés , place de la Résistance , rue du Maréchal-Foch , rue Marceau
  • Îlot G
    Tours, Quartier sinistré nord, rue Colbert , rue Jules-Favre , jardin de Beaune-Semblançay , rue Berthelot , rue Nationale
  • Îlot L
    Tours, Quartier sinistré nord, rue du Maréchal-Foch , place de la Résistance , rue des Déportés , rue des Halles , rue Marceau
  • Îlot M
    Tours, Quartier sinistré nord, rue du Maréchal-Foch , rue Nationale , rue des Halles , rue des Déportés , place de la Résistance
  • Place de la Résistance
    Tours, Quartier sinistré nord, place de la Résistance , rue du Maréchal-Foch , rue des Fusillés , rue des Déportés
  • Rue Nationale
    Tours, Quartier sinistré nord, 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale

Œuvres contenues

Appellations îlot E
Parties constituantes non étudiées boutique, café, restaurant, banque, cour, garage, transformateur, passage d'entrée
Dénominations îlot
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : rue du Commerce , rue Nationale , rue du Maréchal-Foch , place de la Résistance , rue des Fusillés
Cadastre : 2010 DZ 77 à 99, 357, 358

Quatrième et dernier ensemble délimitant la place de la Résistance, l'îlot E clôt la reconstruction de ce secteur emblématique du nouveau Tours. Après l'établissement d'un plan de remembrement en décembre 1948, l'architecte André Le Roy dresse en juillet 1950 les plans généraux de l'îlot. Son confrère Pierre Patout supervise particulièrement la construction des immeubles ordonnancés bordant les rues du Commerce et Nationale. Ces derniers constituent la première unité de chantier lancée en janvier 1951. La deuxième unité, regroupant les parcelles alignées rues des Fusillés, du Maréchal-Foch et place de la Résistance, débute un an plus tard. Les certificats de conformité sont établis à partir de 1954. L'îlot E n'a connu depuis aucune transformation majeure, hormis la pose récente de portails électriques règlementant l'accès à sa cour commune.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1951, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Roy André, architecte, attribution par source
Auteur : Patout Pierre,
Pierre Patout (1879 - 1965)

Architecte et décorateur. Représentatif des mouvements Art nouveau, Art déco, Mouvement moderne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'îlot E est délimité au nord par la rue du Commerce, à l'est par la rue Nationale, au sud par la rue du Maréchal-Foch, à l'ouest par la rue des Fusillés et, pour son angle rentrant sud-ouest, par la place de la Résistance. De type fermé, il adopte un plan régulier en forme de L et un bâti continu à front de rues. Deux porches monumentaux, de forme cintrée et larges de cinq mètres, permettent l'accès à une cour commune. Actuellement fermés par des grilles électriques, ces passages d'entrée sont situés rue des Fusillés et rue du Maréchal-Foch, en regard des passages identiques des îlots D et M. L'îlot E se compose de dix-sept immeubles à usage mixte présentant un rez-de-chaussée commercial occupé par des boutiques, des restaurants, des cafés et des agences bancaires. Les deux à trois étages-carrés, surmontés ou non d'un étage de comble, sont réservés à l'habitation. Côté cour, des garages et des arrière-boutiques édifiés en rez-de-chaussée viennent doubler l'emprise de certains immeubles. L'alimentation est assurée par la chaufferie de l'îlot M, et un transformateur commun situé en œcœur d'îlot régule le courant électrique. Une longue galerie technique creusée sous la cour regroupe également les réseaux de distribution d'eau, d'électricité, de gaz et de téléphone. Le gros-œuvre associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Les façades sur rue présentent deux types d'ordonnance, induits par la situation particulière de l'îlot entre la place de la Résistance et le haut de la rue Nationale. Les immeubles bordant les rues Nationale et du Commerce constituent un premier front bâti homogène, qui relève de l'ordonnance architecturale établie par Pierre Patout pour la rue Nationale. Les rez-de-chaussée commerciaux entresolés sont surmontés de trois étages-carrés élevés en retrait des façades ménageant ainsi une terrasse formant un auvent filant pour les boutiques. Les façades présentent un plaquis de pierre blanche. Les toits à longs pans et croupes sont couverts d'ardoise et hérissés de souches de cheminée en brique. À l'intersection des rues Nationale et du Commerce, un immeuble d'angle se distingue des immeubles mitoyens : de plan carré et couvert d'un toit en pavillon, il comprend un rez-de-chaussée, un entresol et trois étages-carrés d'habitation dont aucun n'est en retrait par rapport à la rue Nationale. Par ailleurs, le balcon du premier étage de ce pavillon d'angle forme saillie (garde-corps en ferronnerie). Véritable signal urbain posté en haut de la rue Nationale, ce pavillon d'angle constitue avec son pendant symétrique à l'angle nord-ouest de l'îlot G la véritable entrée de la rue Nationale. Les cinq immeubles élevés place de la Résistance comptent trois étages-carrés. Comme l'ensemble des immeubles des îlots D, E, L et M disposés en L et formant la place de la Résistance, ces immeubles s'inscrivent dans une composition architecturale préétablie qui définit leur hauteur (13,60 mètres), leur couvrement (longs pans couverts d'ardoise et croupes, souches de cheminée en béton), les matériaux utilisés (pierre prétaillée disposée en assises régulières en parement des façades) et la répartition des ouvertures en façade (portes-fenêtres aux premier et deuxième étages, garde-corps en ferronnerie aux motifs de treillis de losanges, contrevents pouvant rentrer dans les murs et faits de deux vantaux inclinables dans leur moitié supérieure). Les portes d'entrée des immeubles ont fait l'objet d'un traitement plus différencié, leur décor en ferronnerie étant vraisemblablement laissé à l'appréciation de chaque architecte d'opération.

Murs pierre plaquis
ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans ensemble concerté
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, entresol, 2 étages carrés, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit à longs pans brisés
toit en pavillon
croupe
lanterneau
Typologies îlot de type fermé, en forme de L, deux passages d'entrée, façades ordonnancées
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1950/n°534 et 1951/n°723)

    Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot.

    - Berne : DZ 95 (80)

    - Boille J. : DZ 83 (85) ; DZ 92 (76)

    - Boille P. : DZ 97 (79)

    - Gasc et Barthélémy : DZ 77 (81)

    - Lacape et Lemaure : DZ 87 (73)

    - Lépingle : DZ 82 (84) ; DZ 84 (72) ; DZ 358 (83)

    - Marconnet et Leseurre : DZ 81 (83 bis)

    - Tulasne : DZ 94 (80 bis)

    - Vallée et Lissalde : DZ 78 (82) ; DZ 89 (74) ; DZ 90 (75) ; DZ 98 (78)

  • Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot E ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24)

    Première unité de chantier

    - Créola, Métais, Moltrasio (maçonnerie)

    - Chamonard, Guignard (charpente)

    - Moltrasio (couverture)

    - Nossereau, Tricoche (menuiseries intérieures et extérieures, parquets)

    - Daydé (plâtrerie)

    - Boudevin, Franchet, Leguillochet (serrurerie)

    - Borderel et Robert (menuiserie métallique)

    - Coopérative générale du bâtiment, Pongant (carrelages)

    - Bullot et Cie (cheminées)

    - Amiot, Mercier, Viémont, Delvigne, Crété, Papin (plomberie sanitaire)

    - Hatry, Bonneau (électricité)

    - Jouannie, Malabre, Bernard, Potvin (peinture, vitrerie)

    - Bertault, Villenave (ferronnerie)

    - Leprivier, Sauvage (protections)

    - Société angevine de marbrerie (revêtement des escaliers)

    - Lamigeon et Coulaud (chauffage)

    Deuxième unité de chantier

    - Créola, Métais, Moltrasio (maçonnerie)

    - Dumoulin (charpente)

    - Moltrasio (couverture)

    - Daydé, Pesenti, Puisais, Dalloneau (plâtrerie)

    - Bertault, Leprivier, Sauvage (serrurerie)

    - Ménarbat (menuiserie, parquets)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Relogement des sinistrés de la guerre 1939-1945, 6 F 248. Îlot E, 1952-1960.

  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 16. Îlot E, 1948-1952.

  • AC Tours. Permis de construire 1950/n°534. Reconstruction de l'îlot E, parcelles 72 à 76 et 82 à 85, 1950-1955.

  • AC Tours. Permis de construire 1951/n°723. Reconstruction de l'îlot E, parcelles 78 à 81, 1951-1955.

Documents figurés
  • Photogr. nég. n. et b., mai 1954. Auteur inconnu. (ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, Fonds M.R.U., cliché n°20377). (cf. illustration n° IVR24_20113700588NUC2A).

  • Photogr. nég. n. et b., [1951]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 26). (cf. illustration n° IVR24_20113700602NUC2A).

  • Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [3e quart 20e siècle]. Par Valoire (éditeur). (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2389). (cf. illustration n° IVR24_20103702575NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700594NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 6 juillet 1950. Par Pierre Patout (architecte) ; André Le Roy (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n° IVR24_20103701757NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 6 juillet 1950. Par Pierre Patout (architecte) ; André Le Roy (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n° IVR24_20103701758NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 6 juillet 1950. Par Pierre Patout (architecte) ; André Le Roy (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1950/n°534). (cf. illustration n° IVR24_20103701759NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 6 juillet 1950. Par Pierre Patout (architecte) ; André Le Roy (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700598NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 6 juillet 1950. Par Pierre Patout (architecte) ; André Le Roy (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700599NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 6 juillet 1950. Par Pierre Patout (architecte) ; André Le Roy (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot E). (cf. illustration n° IVR24_20113700600NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 23 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tours, 149 W 9). (cf. illustration n° IVR24_20113700601NUC2A).

  • Plan des servitudes annexé au cahier des charges de remembrement de l'îlot E / Auteur inconnu. 1:500. 20 décembre 1948. 1 tirage : plan (AC Tours. 149 W 16).

  • Association syndicale de reconstruction Tours-Nord. Îlot E / Pierre Patout et André Le Roy. 1:200. 6 juillet 1950. 3 tirages : plan masse et élévations (AC Tours. Permis de construire 1950/n°534).

  • Association syndicale de reconstruction Tours-Nord. Îlot E / Pierre Patout et André Le Roy. 1:200. 6 juillet 1950. 3 tirages : plans du sous-sol, du rez-de-chaussé et des étages (AC Tours. 149 W 16).

  • Ville de Tours. Zone Nord. Galerie de visite de l'îlot E. Projet d'éclairage public / Cl. Lebugle. 1:200. 23 mars 1951. 1 tirage : plan (AC Tours. 149 W 9).

  • [Vue de l'îlot E en construction] / Jacques Germain. [1952]. 1 photogr. nég. : n. et b. (AC Tours. Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 26 : reportage pour l'entreprise Rodot).

  • [Vue de l'îlot E réalisé] / Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme. 1954. 1 photogr. nég. : n. et b. (Meddtl. Fonds M.R.U., cliché n°20377).

  • [Vue de l'îlot E à l'angle des rues Nationale et du Commerce] / Valoire (éditeur). [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AC Tours. Fonds Henri Goarnisson 117 Fi 2389).

Bibliographie
  • CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2003 (Provinces mosaïques).

    p. 103
Périodiques
  • Pour le quartier nord... La Nouvelle République, 8 septembre 1950.

  • Où en est la reconstruction des 4 îlots du centre de Tours ? La Nouvelle République, 1er juin 1951.

  • VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.

    p. 24
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce