Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Îlot G

Dossier IA41000712 inclus dans Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois réalisé en 2010

Fiche

Appellations îlot G
Parties constituantes non étudiées immeuble, boutique, restaurant, bureau
Dénominations îlot
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction
Adresse Commune : Blois
Lieu-dit : rive droite
Adresse : rue du Commerce , rue des Orfèvres , rue Denis-Papin , rue des Trois-Clefs
Cadastre : 2010 DN 286 à 299

Les contours de l'îlot G furent fixés dans leur dessin actuel dès l'ébauche de plan proposée par Charles Nicod au printemps 1941. Ce dernier suggéra de l'implanter en bordure de la rue Denis-Papin, sur un ensemble de parcelles comprenant la tour d'argent et la poissonnerie, deux bâtiments emblématiques de la ville qui avaient été seulement endommagés lors des bombardements de juin 1940 et qui devaient par conséquent être rasés. Cependant, l'état de la tour d'argent avait suscité une rapide réaction des Blésois après les évènements de juin 1940. Elle avait été préservée lors des déblaiements à l'automne 1940 et dès sa première réunion en décembre 1940, le groupe des Amis du Vieux Blois avait demandé son classement à l'administration des monuments historiques. Lors de l'examen de son plan au printemps 1941, la suggestion de l'architecte suscita donc de vifs débats opposant notamment la Ville et l'architecte en chef des monuments historiques. Ces contours furent pourtant validés en novembre 1942 et la tour d'argent fut détruite au printemps 1943. Quelques éléments furent alors sauvés par le docteur Lesueur et sont conservés depuis lors au cloître Saint-Saturnin. La destruction de la poissonnerie ne provoqua pas la même indignation et n'intervint qu'après la Libération, les services du Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme (MRU) photographièrent auparavant le bâtiment en avril 1946. L'îlot G fut le deuxième îlot reconstruit de la rive droite de Blois. Le bureau de l'association syndicale pour le remembrement de Blois le désigna avec l'îlot F comme prioritaire dans le programme de reconstruction de 1947. Les lots ne furent cependant attribués aux entreprises qu'à partir de juin 1948 et les travaux de fondations par puits débutèrent à l'été 1948. Ce type de fondation fut testé avec succès sur l'îlot G après les difficultés rencontrées lors des fondations par pieux de l'îlot J. Le MRU documenta d'ailleurs l'expérimentation par un reportage photographique. Le 28 février 1952, un arrêté ministériel clôturait les opérations de remembrement de l'îlot G. Les îlots F et G furent ainsi reconstruits parallèlement et certains architectes comme les Blésois Paul Robert-Houdin et Marc Paget travaillèrent sur les deux. Les plans des immeubles furent également dessinés par René Erre remplacé après son décès par Lucien Joubert. A l'exception d'un seul immeuble qui ne comporte plus de logement, tous les autres sont restés à fonction mixte associant : commerce en rez-de-chaussée et logement dans les étages. Quelques-unes des devantures d'origine sont encore conservées ou lisibles rue des Orfèvres et à l'angle de la rue du Commerce et de la rue des Trois-Clés.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle
Dates 1948, daté par source
Auteur(s) Auteur : Robert-Houdin Paul, architecte, attribution par source
Auteur : Paget Marc, architecte, attribution par source
Auteur : Erre René, architecte, attribution par source
Auteur : Joubert Lucien, architecte, attribution par source
Personnalité : Rahard, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Thibierge, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Lézé, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Martinet, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Balleux, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Roy, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Audebert, propriétaire, attribution par source

L'îlot G est situé sur un terrain légèrement en pente le long de la rue Denis-Papin. Ses quatorze immeubles forment un quadrilatère irrégulier délimité sur ses autres côtés par la rue des Trois-Clés, la rue du Commerce et la rue des Orfèvres. Situé en bordure de la zone non détruite, il fait face, au nord à trois îlots non détruits. De la conception des immeubles de l'îlot résulte sa bonne intégration au contexte environnant ses différentes faces. Sur la rue Denis-Papin où il voisine avec l'ordonnance architecturale de la tête de pont, il présente une façade en pierre de taille, au traitement sobre et soigné et au gabarit semblable à celui imposé par l'ordonnance dans les îlots J et H : un rez-de-chaussée surmonté de deux étages carrés, un étage attique et un étage de comble. Face à la partie non détruite de la ville, à l'angle de la rue des Trois-Clefs et de la rue du Commerce, trois immeubles successifs présentent un traitement architectural qui articule discrètement quelques références à une architecture ancienne. Construits en maçonnerie de pierre, leur façade est animée par un décor de pilastres et est surmontée par une corniche moulurée. Leur couverture à longs pans en ardoise est ponctuée par deux toits en pavillon. Enfin, les couvertures en pavillon des deux angles de l'îlot sur la rue du Commerce mettent en valeur et ponctuent la courbe choisie pour cet axe afin d'éviter des alignements rectilignes en rupture avec la ville ancienne. Sur ses autres façades, l'îlot présente différentes séquences d'immeubles au gabarit homogène de deux étages carrés et un étage de comble mais aux matériaux de construction distincts et variés : pierre de taille, pierre de taille avec remplissage sous enduit, ou simplement maçonnerie sous enduit. Il n'est pas possible d'accéder au cœur d'îlot directement depuis la rue. Celui-ci, morcelé en différentes parcelles, est en grande partie occupé par les réserves ou les ateliers des commerces du rez-de-chaussée. Trois immeubles comportent donc des portes cochères en rez-de-chaussée.

Murs pierre
béton
moellon
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, 2 étages carrés, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
Typologies îlot entièrement reconstruit, pas d'accès direct au coeur d'îlot
Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection secteur sauvegardé

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 7/10. Reconstruction de Blois, Affaires diverses. 1945-48.

  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 7/53. Reconstruction de Blois. Adjudications. 1948-51.

  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 93/30. Reconstruction. Plan d'Aménagement et de Reconstruction, Blois. 1941-54.

  • AD Loir-et-Cher. Série W : 1195 W 44. Blois, Reconstruction, travaux : correspondance, photographies et plans. 1946-59.

  • AD Loir-et-Cher. Série W : 1195 W 45. Blois, remembrement, dossier technique et administratif. 1941-56.

  • AD Loir-et-Cher. Série W : 1195 W 47. Blois, Reconstruction, Association syndicale de remembrement, constitution et fonctionnement. 1941-47.

Documents figurés
  • Photog., n. et b., 11,5 x 16,5 cm. Par Vilpoux, Pierre (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100979NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1029 W 89). (cf. illustration n° IVR24_20104100880NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100945NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100947NUC2A).

  • photog n. et b. Par Millet, René (photographe). (Collection particulière, B. Guignard). (cf. illustration n° IVR24_20124100246NUC2AB).

  • Photog., n. et b., 11,5 x 16,5 cm. Par Vilpoux, Pierre (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100980NUC2A).

  • Photog., n. et b., 11,5 x 16,5 cm. Par Vilpoux, Pierre (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100981NUC2A).

  • Photog. n. et b. Auteur inconnu. (Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, 20364). (cf. illustration n° IVR24_20104100062NUC1).

  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de l'architecture et du Patrimoine / Archives XXe siècle, 72 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100126NUC2A).

  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de l'architecture et du Patrimoine / Archives XXe siècle, 72 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100127NUC2A).

  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de l'architecture et du Patrimoine / Archives XXe siècle, 72 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100128NUC2A).

  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de l'architecture et du Patrimoine / Archives XXe siècle, 72 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100131NUC2A).

  • photog n. et b. Par Payen (journaliste). (Fonds patrimonial des bibliothèques de Blois-Agglopolys, Blois, Fonds Payen, LXA 304). (cf. illustration n° IVR24_20124100218NUC2AB).

  • photog n. et b. Par Payen (journaliste). (Fonds patrimonial des bibliothèques de Blois-Agglopolys, Blois, Fonds Payen, LXA 305). (cf. illustration n° IVR24_20124100219NUC2AB).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100946NUC2A).

Bibliographie
  • BELLENGER, S. (dir.), GUIGNARD, B., DUSSEAUX, S. Cimetière Saint-Saturnin. Catalogue des collections lapidaires, 1995-2000

    p. 68-70.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - De Decker Aurélie