Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Îlot G

Dossier IA37004994 inclus dans Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

  • Entrée de ville monumentale
    Tours, Quartier sinistré nord, place Anatole-France , rue Nationale , rue du Commerce , rue Colbert
  • Îlot E
    Tours, Quartier sinistré nord, rue du Commerce , rue Nationale , rue du Maréchal-Foch , place de la Résistance , rue des Fusillés
  • Rue Nationale
    Tours, Quartier sinistré nord, 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale

Œuvres contenues

Appellations îlot G
Parties constituantes non étudiées immeuble, boutique, brasserie (restaurant), passage d'entrée, garage, transformateur, bureau, hôtel de voyageurs
Dénominations îlot
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : rue Colbert , rue Jules-Favre , jardin de Beaune-Semblançay , rue Berthelot , rue Nationale
Cadastre : 2010 DY 185 à 202, 240 ;

L'îlot G se dresse sur un parcellaire qui comprenait avant-guerre plusieurs édifices remarquables de la ville de Tours, les hôtels de Beaune-Semblançay, Lange des Bernières et Dunois, qui sont durement touchés par le sinistre du quartier nord en juin 1940 et dont les ruines éveillent une véritable conscience patrimoniale. En 1941, les vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay font l'objet d'un premier classement au titre des Monuments historiques afin d'assurer leur protection. La chapelle et un pan de mur restant du bel édifice Renaissance sont alors consolidés dans l'attente de leur intégration au sein d'un ensemble reconstruit. À la Libération, la présence de ces éléments classés guide fortement le remembrement de l'îlot G et incite à l'aménagement d'un espace vert destiné à les mettre en valeur. Désigné architecte chef de groupe, Pierre Labadie débute les études de l'îlot G à la fin de l'année 1951. Les plans des immeubles ordonnancés qui bordent les rues Nationale et Colbert sont dressés sous la direction de l'architecte en chef Pierre Patout. Le lancement du chantier est envisagé pour le mois d'août 1952, mais les modifications de plusieurs parcelles entraînent de longues discussions qui l'ajournent sine die. Les travaux ne démarrent réellement qu'en 1954, après la réalisation des terrassements en juillet et le vote des adjudications en août. Au préalable, le cinéma Olympia situé dans l'ancienne église Saint-François-de-Paule, à l'angle sud-est de cet ilot, est entièrement démoli, et reconstruit dans l'îlot I sur les plans de Labadie. La réalisation de l'îlot G s'échelonne de septembre 1954 à septembre 1956, pour une dépense chiffrée à 255 millions de francs. Les premières boutiques ouvrent en 1956 et le dernier certificat de conformité est signé en juillet 1958. L'îlot n'a depuis connu aucune transformation majeure hormis le réaménagement du jardin de Beaune-Semblançay et de ses abords en 2005.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1954, daté par source
Auteur(s) Auteur : Labadie Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Patout Pierre,
Pierre Patout (1879 - 1965)

Architecte et décorateur. Représentatif des mouvements Art nouveau, Art déco, Mouvement moderne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

L'îlot G est délimité au nord par la rue Colbert, à l'ouest par la rue Nationale, au sud par la rue Berthelot et à l'est par la rue Jules-Favre. Afin de favoriser l'aménagement du cœur d'îlot en jardin public mettant en valeur les vestiges de l'hôtel de Beaune-Semblançay, l'îlot adopte une forme largement ouverte à l'est. Cet accès principal est encadré de deux pavillons d'angle tandis qu'à l'ouest, rue Nationale, un second passage piéton est ménagé au rez-de-chaussée d'un immeuble. L'ensemble concerté se compose de quinze immeubles alignés à front de rues et rassemblant 65 logements et un hôtel de voyageurs. Le rez-de-chaussée commercial est principalement occupé par des boutiques et des bureaux. Côté cour, une rangée de garages à toit-terrasse s'implante le long des façades nord et sud. L'îlot possède un transformateur, contigu à la chapelle de Beaune-Semblançay. L'alimentation des immeubles en air chaud est assurée par la chaufferie de l'îlot H voisin. Le gros-œuvre associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Comprenant un sous-sol, un rez-de-chaussée et trois à quatre niveaux d'habitation, l'îlot G offre différents types de séquences de façades sur rue : les façades rues Nationale et Colbert, positionnées à l'entrée de l'artère principale de la ville, relèvent de l'ordonnance architecturale établie par Pierre Patout, et composent un front bâti homogène, tandis que les façades donnant sur les rues Berthelot et Jules-Favre bénéficient d'un tout autre traitement destiné à s'harmoniser au bâti plus ancien qui leur fait face. Rues Nationale et Colbert, les rez-de-chaussée commerciaux entresolés sont surmontés de trois étages-carrés présentant un plaquis de pierre blanche. Les toits à longs pans et croupes sont couverts d'ardoise et hérissés de souches de cheminée en brique. L'élévation en retrait de ces étages ménage une terrasse qui forme un auvent filant pour les boutiques. Au carrefour des rues Nationale et Colbert, un immeuble d'angle se dégage de cette longue séquence : de plan carré et couvert d'un toit en pavillon, il comprend un rez-de-chaussée, un entresol et trois étages-carrés d'habitation dont aucun n'est en retrait par rapport à la rue Nationale. Par ailleurs, le balcon du premier étage de ce pavillon d'angle forme saillie (garde-corps en ferronnerie). Véritable signal urbain posté en haut de la rue Nationale, ce pavillon d'angle constitue avec son pendant symétrique à l'angle nord-est de l'îlot E la véritable entrée de la rue Nationale. Rue Berthelot, les façades de trois des quatre immeubles sont revêtues d'un enduit ciment, et des bandeaux horizontaux soulignent la superposition des trois étages-carrés sur rez-de-chaussée, couronnée d'une large corniche en béton moulé. Le quatrième immeuble, positionné dans l'angle sud-est de l'îlot, reprend le parement de pierre blanche rencontré rue Nationale et se distingue par la présence à chaque étage d'un balcon filant à garde-corps galbé en ferronnerie. Rue Jules-Favre, les pavillons d'angle encadrant l'accès principal au cœur d'îlot s'accordent à la façade néoclassique de la Chambre de Commerce qui leur fait face. Ils comptent un rez-de-chaussée, deux étages-carrés et un étage de comble percé de lucarnes rentrantes. Leurs façades sont couvertes d'un enduit ciment et sont marquées par un ressaut vertical de deux travées. Les baies des étages-carrés se parent de garde-corps en ferronnerie, aux motifs d'entrelacs. Les lucarnes s'ouvrent sur d'étroites terrasses délimitées par des balustrades en pierre. Également soignées, les façades ouvrant sur le jardin comportent, au premier étage, des garde-corps en ferronnerie.

Murs pierre plaquis
ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
Toit ardoise
Plans ensemble concerté
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, entresol, 2 étages carrés, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées, élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit à longs pans brisés
toit en pavillon
croupe
croupe brisée
Typologies îlot de type ouvert, en forme de U, un accès carossable, un passage d'entrée, façades ordonnancées, aménagement public en coeur d'îlot (jardin)

Dernier des trois îlots construits sur le côté est de la rue Nationale, l'îlot G marque exceptionnellement la reconstruction du quartier nord par son intégration réussie de vestiges historiques au sein d'un ensemble concerté d'immeubles neufs.

Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune

Annexes

  • Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1954/n°522)
    Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot.

    - Barrucand : DY 186 (98) ; DY 194 (104) ; DY 195 (105)

    - Berne et Notter : DY 201 (110)

    - Druelle : DY 198 (108)

    - Labadie : DY 196 (106) ; DY 200 (109)

    - Lacape et Lemaure : DY 188 (100) ; DY 192 (102)

    - Lépingle : DY 197 (107)

    - Marconnet : DY 185 (99)

    - Vallée et Lissalde : DY 189 (101) ; DY 193 (103) ; avec Gravrand : DY 202 (111)

  • Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot G ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 22)

    - Créola (maçonnerie)

    - Pacheco (charpente)

    - Bouton (couverture)

    - Ménarbat (menuiserie)

    - Hatry, Bonneau (plomberie)

    - Daoudal et Boué, Chassat (plâtrerie)

    - Villenave (serrurrerie)

    - Morin (fermetures extérieures)

    - Cocard, Cérabati (carrelages)

    - Guidem (parquets)

    - Delalande, Martet et Mercier (électricité)

    - Garnier et Potvin (peinture)

    - Lavrut (revêtement d'escaliers)

    - Morin (menuiseries métalliques)

    - Martet et Mercier (chauffage)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Relogement des sinistrés de la guerre 1939-1945, 6 F 248. Îlot G, 1956-1960.

  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 16. Îlot G, 1951-1956.

  • AC Tours. Permis de construire 1954/n°522. Reconstruction de l'îlot G, 1954-1958.

Documents figurés
  • Photogr. pos. n. et b., 1940. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray, 101 Fi 38.16). (cf. illustration n° IVR24_20103700055NUCA).

  • Photogr. pos. n. et b., 1940. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Emile Leray, 101 Fi 38.21). (cf. illustration n° IVR24_20103700054NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 juin 1954 et modifié le 1er août 1956. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702610NUCA).

  • Tirage : plan rehaussé d'aquarelle, [1954]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 16). (cf. illustration n° IVR24_20103700056NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 mars 1954. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700057NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 mars 1954. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700058NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 mars 1954. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700059NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 juin 1954. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700060NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 juin 1954. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700061NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 juin 1954. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700062NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 155). (cf. illustration n° IVR24_20103700288NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 155). (cf. illustration n° IVR24_20103700289NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 155). (cf. illustration n° IVR24_20103700290NUCA).

  • Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 22. Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n° IVR24_20103702572NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 155). (cf. illustration n° IVR24_20103700291NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 juin 1954. Par Patout, Pierre (architecte) ; Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702608NUCA).

  • Calque : relevé effectué en août 1941. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 2 R Monuments historiques, S 3174). (cf. illustration n° IVR24_20103701860NUC2A).

  • Tirage : plan [1954]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700299NUCA).

  • Tirage : plan [1954]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700298NUCA).

  • Tirage : plan [1954]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700296NUCA).

  • Tirage : plan [1954]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700295NUCA).

  • Tirage : plan [1954]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700294NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., [1955]. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 155). (cf. illustration n° IVR24_20103700292NUCA).

  • Tirage : plan [1954]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700293NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 30 juin 1954. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 16, îlot G). (cf. illustration n° IVR24_20103702609NUCA).

  • Tirage : plan [1954]. Par Labadie, Pierre (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°522). (cf. illustration n° IVR24_20103700297NUCA).

  • [Ruines de l'hôtel de Beaune-Semblançay et de l'ancienne église Saint-François-de-Paule] / Auteur inconnu. [1940]. 2 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours. Fonds Emile Leray, 101 Fi 38.16 et 101 Fi 38.21).

  • [Plan d'implantation de l'hôtel de Beaune-Semblançay et de ses abords] / Auteur inconnu. 1:200. Août 1941. 1 relevé sur calque (AC Tours. 2 R Monuments historiques, S 3174).

  • Plan annexé au cahier des charges de remembrement de l'îlot G / Auteur inconnu. 1:500. [1954]. 1 tirage rehaussé d'aquarelle : plan cadastral de l'îlot (AC Tours. 149 W 16).

  • ASR Tours Nord. Îlot G / Pierre Labadie. 1:100 et 1:200. 30 mars et 30 juin 1954. 8 tirages : plan masse des sous-sol, rez-de-chaussée et étages, plan de couverture, coupes et façades diverses (AC Tours. 149 W 16 ; AC Tours. Permis de construire 1954/n°522).

  • A.S de reconstruction de Tours-Nord. Îlot G. / Pierre Labadie. 1:50. [1954]. 7 tirages : moitié sud - plans des sous-sol, rez-de-chaussée, premier et troisième étages ; moitié nord - plans des sous-sol, premier, deuxième et troisième étages (AC Tours. Permis de construire 1954/n°522).

  • [Vues du chantier de construction de l'îlot G] / Jacques Germain. [1955]. 5 photogr. nég. : n. et b. (AC Tours. Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 155 : reportage pour l'architecte Pierre Labadie).

  • ASR Tours Nord. Îlot G. Façades intérieures et espace vert / Pierre Labadie. 1:100. 30 juin 1954, modifié le 1er août 1956. 1 tirage : élévations des façades intérieures est et sud (AC Tours. 149 W 16).

  • [Vue générale de l'alignement des façades rue Nationale des îlots G, H et I] / Auteur inconnu. [1959]. 1 impr. photoméc. : n. et b. (ill. de périodique). Extr. de : "Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 22.

Bibliographie
  • CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2003 (Provinces mosaïques).

    p. 78
  • MASIYA, Nguba. Pierre Labadie. Reconstruire et rénover, construire et aménager : l'oeuvre d'un architecte-urbaniste de Touraine de 1941 à 1973. 2 vol. Maîtrise : Histoire de l'art : Université François-Rabelais de Tours : 2004.

    p. 20-22
Périodiques
  • LAVIGNE, Jean. Dans les ruines de Tours : pertes et découvertes archéologiques. La Dépêche, 4 août 1940.

  • WEELEN, Jean-Edmond. L'hôtel Lange. La Dépêche, 2 décembre 1940.

  • WEELEN, Jean-Edmond. L'hôtel de Dunois. La Dépêche, 7 décembre 1940.

  • FONDETTES, Pierre. Alerte aux "Monuments historiques" ! La démolition de l'église Saint-François-de-Paule et la sauvegarde de la chapelle de Beaune-Semblançay. La Dépêche, 8 mars 1941.

  • L'histoire, les monuments et la reconstruction à travers les quartiers détruits. La Nouvelle République, 4 octobre 1950.

  • Trois îlots seraient commencés en 1952, sur le côté Est de la rue Nationale. La Nouvelle République, 14 décembre 1951.

  • Ouverture imminente de nouveaux chantiers dans la partie nord de la ville. La Nouvelle République, 5 décembre 1953.

  • La reconstruction dans le Nord de la ville : un parterre de verdure encadrera les ruines de l'hôtel de Beaune. La Nouvelle République, 17 et 18 juillet 1954.

  • Parmi les projets 1954 de reconstruction. La Nouvelle République, 11 août 1954.

  • On reconstruit autour des ruines. La Nouvelle République, 25 novembre 1954.

  • VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.

    p. 18, 21 et 22

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce