Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Îlot H

Dossier IA41000708 inclus dans Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Appellations îlot H
Parties constituantes non étudiées immeuble, boutique, banque, restaurant, garage, boulangerie, bureau
Dénominations îlot
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction
Adresse Commune : Blois
Lieu-dit : rive droite
Adresse : rond point de la Résistance , rue Denis-Papin , rue des Orfèvres , rue du Commerce , rue Emile-Laurens
Cadastre : 2010 DN 318 à 326 ; 2010 DN 328

Le plan de l'îlot H fut défini dès 1942 dans le plan de Reconstruction et d'Aménagement (PRA) établi par Charles Nicod. Ce dernier, proposant de modifier le tracé de la rue du Commerce, dessina un îlot implanté au niveau où la rue du Commerce rejoignait avant-guerre la rue Denis-Papin. Donnant sur la place de tête de pont créée, l'îlot devait par ailleurs être délimité par la rue Denis-Papin élargie, par une voie nouvelle appelée après-guerre rue Emile-Laurens, et par la rue des Orfèvres et la rue du Commerce toutes deux redressées. La conception de cet îlot fut contrainte par les servitudes propres à la zone dite archéologique dans le PRA de Blois, et par l'ordonnance architecturale définie par Nicod et Billard dans leur étude spéciale de la place de tête de pont. L'îlot H fit partie des premiers îlots blésois auxquels furent appliqués les nouvelles règles définies par le Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme (MRU) en matière de choix des architectes. Ces dernières instituèrent que la reconstruction des immeubles groupés dans un même îlot serait désormais confiée à quatre ou cinq architectes d'opération suivant leur importance, les propriétaires n'ayant plus dès lors à choisir un architecte sur la liste des hommes de l'art agréés. Ainsi, à la suite des conférences tenues par le conseil de l'Ordre départemental avec les services techniques de la Reconstruction, les architectes agréés se mirent d'accord sur la répartition des immeubles à reconstruire dans l'îlot H, dont la reconstruction figurait au programme de 1949 : MM. Robert-Houdin, Amiot, Lafargue, Erre, Charbonnier et Imbert-Fabe se virent confier l'établissement des plans et la direction des travaux. Les immeubles furent ainsi construits par séquences de un à quatre immeubles. L'équipe Charbonnier-Imbert-Fabe conçut un unique immeuble donnant sur la rue des Orfèvres, qui fut le premier à être reconstruit à partir de décembre 1950 ; il était achevé et habité lors de la visite de novembre 1953. Paul Robert-Houdin conçut tous les immeubles soumis à l'ordonnance d'architecture de la tête de pont, soit quatre immeubles donnant sur le rond-point de la Résistance et la rue Denis-Papin, construits entre novembre 1951 et fin 1954 - début 1955. Henri Lafargue conçut les trois immeubles donnant sur la rue Emile-Laurens, qui furent construits entre décembre 1951 et décembre 1955. Lucien Joubert, qui remplaça René Erre après son décès, conçut deux immeubles donnant sur la rue du Commerce, construits entre mars 1952 et fin 1954. L'îlot H est assez représentatif des aléas de la reconstruction. Les retards enregistrés dans sa construction firent l'objet d'une note de l'inspecteur de l'urbanisme du Ministère de la Reconstruction et du Logement en août 1954 qui les attribua aux insuffisances de créances mais surtout aux désaccords entre propriétaires et locataires et au défaut de décision quant aux travaux d'aménagement devant être exécutés. Ses immeubles ont gardé depuis une fonction mixte associant commerces, bureaux et logements. Au moment de l'étude, l'îlot comporte en outre une devanture de magasin relativement bien conservée rue des Orfèvres.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle
Dates 1950, daté par source
Auteur(s) Auteur : Joubert Lucien, architecte, attribution par source
Auteur : Lafargue Henri, architecte, attribution par source
Auteur : Robert-Houdin Paul, architecte, attribution par source
Auteur : Charbonnier, architecte, attribution par source
Auteur : Imbert-Fabe Jean, architecte, attribution par source
Auteur : Rivet, architecte, attribution par source
Personnalité : Simon, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Rousset, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Barthélémy, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Perot, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Cogniaux, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Petit-Fariau, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Monjou, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Cozette, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Bro, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Bonnet, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Bourreau, propriétaire, attribution par source
Personnalité : De Person, propriétaire, attribution par source

L'îlot H est implanté entre le rond-point de la Résistance, la rue Denis-Papin, la rue des Orfèvres, la rue du Commerce et la rue Emile-Laurens. Ses dix immeubles composent une forme irrégulière à quatre côtés. La situation de l'îlot sur la place de tête de pont a déterminé l'ordonnance d'une partie de ses immeubles donnant sur la place elle-même et sur la rue Denis-Papin. Son angle sud-est adoptant la courbe de la place est une façade de pierre de taille en arrondi concave. Sa courbe est soulignée par une ordonnance soignée comportant notamment un balcon filant sur toute sa largeur. Les immeubles donnant sur la rue Denis-Papin jusqu'à l'angle avec la rue des Orfèvres sont d'un étage attique plus haut comme tous les immeubles reconstruits dans cette rue. Ils composent une façade homogène en pierre de taille avec moellon en remplissage sous enduit, rythmée par les travées de baies surmontées de lucarnes et unifiée par la ligne continue de la corniche. Elle forme avec la rue des Orfèvres un sobre angle en pan coupé. La partie de l'îlot ne donnant pas sur la tête de pont est plus hétérogène. Des façades larges alternent avec d'autres plus étroites. Seules deux façades sont en pierre de taille, les autres étant enduites, l'encadrement des baies y est en pierre, en béton et en brique. On note le soin avec lequel ont été traités les deux angles donnant sur la rue du Commerce : deux angles en arrondi convexe soulignés horizontalement par des baies jumelées et en bandeaux. Le cœur de l'îlot est accessible depuis la rue Emile-Laurens par un passage couvert aligné avec le passage vers le cœur de l'îlot I. Occupé par des garages en rez-de-chaussée, on y découvre en élévation plusieurs tourelles d'escalier demi-hors-oeuvre largement ouvertes de baies, en particulier celle de l'immeuble Rousset.

Murs béton
pierre
enduit
moellon
Toit ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage-attique, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Typologies îlot entièrement reconstruit, coeur d'îlot accessible par un passage
Sites de protection secteur sauvegardé

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loir-et-Cher. Série J : 1 J 92. Reconstruction de Blois après 1940. Immeuble sis au 7, rue du Commerce, Blois, M. Barthélémy (propriétaire). 1945-1965.

  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 7/10. Reconstruction de Blois, Affaires diverses. 1945-48.

  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 7/13. Reconstruction de Blois. Affaires diverses. 1949-55.

  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 7/53. Reconstruction de Blois. Adjudications. 1948-51.

Documents figurés
  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Fonds A. Aubert. SIAF/ Cité de l'architecture et du Patrimoine / Archives XXe siècle, 072 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100121NUC2A).

  • Photog. n. et b. Auteur inconnu. (Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, 20362). (cf. illustration n° IVR24_20104100061NUC1).

  • Photog. n. et b. Auteur inconnu. (Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, 20356). (cf. illustration n° IVR24_20104100056NUC1).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - De Decker Aurélie