Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Îlot J

Dossier IA41000707 inclus dans Secteurs urbains de la Reconstruction de Blois réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Façade sur le rond-point de la Résistance, vers 1950.  (Archives d'architecture du XXe siècle, Paris, 72 IFA : 14).Façade sur le rond-point de la Résistance, vers 1950. (Archives d'architecture du XXe siècle, Paris, 72 IFA : 14).

L'implantation de l'îlot J fut déterminée dès le plan d'Aménagement et de Reconstruction de 1942 établi par Charles Nicod. Situé en tête de pont, le long de la rue Denis-Papin élargie, il est délimité sur ses autres côtés par la rue du Poids-du-Roi redressée et élargie et par une voie nouvelle, la rue Henry-Drussy, créée pour conserver la perspective sur la cathédrale depuis la tête de pont, découverte après les destructions. Il donne enfin au nord sur la place Ave-Maria décalée au nord par rapport à son implantation d'avant-guerre. Son plan de forme approximativement triangulaire est donc totalement nouveau par rapport au parcellaire ancien. Comme les autres îlots de la reconstruction blésoise, sa construction ne commença pas avant la Libération. Il connut alors un destin singulier, l’État en faisant à partir de 1946 l'îlot pilote de la ville.

Un îlot symbolique de la reconstruction blésoise.

L'îlot J est à plusieurs titres un des symboles de la reconstruction blésoise. Il est inscrit dans l'ordonnance de la tête de pont, qui compte parmi ses compositions architecturales les plus emblématiques. Il a également la particularité d'être le seul îlot d’État de la ville et son premier îlot reconstruit à partir de 1946. Le 22 septembre 1946, à l'occasion des Fêtes de la Renaissance, le Ministre de la Reconstruction et de l'Urbanisme y célébra la pose de la "première pierre" de la reconstruction de la ville.

Travaux de terrassement de l'Arrou, 1946.  (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).Travaux de terrassement de l'Arrou, 1946. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).Façades sur cour des immeubles de la rue Denis-Papin en maçonnerie de moellon et brique, 3-08-1947 (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).Façades sur cour des immeubles de la rue Denis-Papin en maçonnerie de moellon et brique, 3-08-1947 (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).Immeubles de la rue du Poids-du-Roi, on monte les murs et les baies du 2e étage, 02-1948. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).Immeubles de la rue du Poids-du-Roi, on monte les murs et les baies du 2e étage, 02-1948. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).

En tant que premier îlot reconstruit et îlot d’État, sa construction fut particulièrement suivie par les services du MRU dont les archives départementales de Loir-et-Cher conservent un volumineux reportage photographique. Ce reportage photographique commence à la fin de l'année 1946 et semble s'interrompre en novembre 1948. Il commence avec les travaux de terrassement et s'achève avant que ne soient finalisée la couverture des derniers immeubles rue Denis-Papin. Il a néanmoins considérablement éclairé nos recherches sur la construction de cet îlot et plus largement sur la reconstruction de la ville. C'est pourquoi nous avons fait le choix de le reproduire intégralement au sein de ce dossier. Il rend compte à échéances relativement régulières de l'avancée des chantiers et des techniques qui y sont employées faisant de cet îlot, celui dont la construction est la mieux connue.

Les étapes d'un chantier visant à tester des techniques constructives.

Pour la construction de l'îlot, les plans des immeuble furent conçus par Paul Robert-Houdin, auteur de tous les immeubles donnant sur le rond-point de la Résistance, ainsi que Guénet et Erre.

Travaux de fondation, la sonnette, ici en cours de battage, enfonce les pieux frettés dans le sol, 3-06-1947. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).Travaux de fondation, la sonnette, ici en cours de battage, enfonce les pieux frettés dans le sol, 3-06-1947. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).Une spécificité de l'îlot J est d'être implanté sur le lit d'un affluent de la Loire : l'Arrou. Les travaux commencèrent donc fin 1946, par d'importants travaux de terrassement de ce petit cours d'eau. Aucun autre îlot ne nécessita de tels travaux préliminaires par la suite.

Les travaux de fondations en revanche eurent à cet égard valeur de test. Ils commencèrent en octobre 1947 et constituèrent une grande difficulté dès le début du chantier. En effet, la technique choisie - le terrassement par pieux frettés en béton - s'avéra rapidement inadaptée à un sol hétérogène et cachant en profondeur des vestiges des constructions passées. Les pieux, enfoncés à la sonnette étaient souvent déviés de leur trajectoire, voire brisés. Cette technique fut par la suite abandonnée pour les autres îlots.

Le reportage rend compte ensuite de la construction des immeubles. Quelques murs des façades ordonnancées furent montés en pierre de taille, et ce matériau, indisponible entre septembre 1947 et début 1948, causa d'importants retards avant qu'un chantier de taille ne soit installé à proximité, à l'emplacement du futur îlot K. La plupart des murs cependant étaient montés en maçonnerie de moellon avec quelques parties en brique (angles, conduits de cheminée), cet appareillage plus pauvre étant ensuite masqué sous un enduit. Cette maçonnerie traditionnelle fut associée à une structure en béton armé dont le reportage illustre les ferraillages et les coffrages. L'usage de la pierre de taille fut également associé à la solution plus économique de la pierre reconstituée notamment utilisée pour les corniches. Les techniques de couverture restaient elles très traditionnelles : les charpentes, en bois, furent couvertes en ardoise.

Immeubles de la rue Henry-Drussy, corniche en pierre reconstituée, 5-05-1948. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).Immeubles de la rue Henry-Drussy, corniche en pierre reconstituée, 5-05-1948. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44).

Outre les matériaux de construction, on observe que ces choix techniques nécessitèrent un nombre important d'ouvriers, une grande quantité de bois d'étayage et de coffrage et quelques engins de levage.

Un îlot sans affectation individuelle qui tarda à être habité.

Îlot d’État, l'îlot J fut conçu dès l'origine comme un groupe d'immeubles à usage de commerce et d'habitation, mais ses immeubles ne furent attribués à treize propriétaires qu'après sa construction, à partir de 1950 en application de la circulaire 50-91 du 12 avril 1950 selon laquelle la cession des immeubles construits par l’État devait faire l'objet d'une convention passée entre le préfet et le sinistré attributaire. Mais en avril 1950, l'îlot J n'avait encore qu'un seul habitant... L'arrêté ministériel du 28 février 1952 clôtura les opérations de remembrement de l'îlot J et les habitants continuèrent de s'installer peu à peu dans le courant de la première moitié des années cinquante.

Façade sur le rond-point de la Résistance, vers 1950.  (Archives d'architecture du XXe siècle, Paris, 72 IFA : 14).Façade sur le rond-point de la Résistance, vers 1950. (Archives d'architecture du XXe siècle, Paris, 72 IFA : 14).

Nous disposons aussi pour l'îlot J du règlement de copropriété daté de mars 1952. Cette source nous permet notamment de prendre connaissance des usages prévus à l'origine pour tous les espaces communs de l'îlot. Le cœur de l'îlot J a la spécificité d'être divisé en deux : une cour couverte accessible à trois immeubles dans son angle sud-ouest et une cour partagée par les neuf autres immeubles. Le stationnement des voitures était interdit dans cette dernière.

Aujourd'hui, les usages de l'îlot ont sensiblement évolué. La cour est utilisée pour le stationnement des automobiles. Par ailleurs, deux immeubles sur douze ne comprennent plus de logements.

Appellations îlot J
Parties constituantes non étudiées immeuble, boutique, restaurant, garage, banque, bureau
Dénominations îlot
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction
Adresse Commune : Blois
Lieu-dit : rive droite
Adresse : rond point de la Résistance , rue Henry-Drussy , rue Jeanne-d'Arc , rue du Poids-du-Roi , Rue Denis-Papin
Cadastre : 2010 DO 359 à 363 ; 2010 DO 366 à 371 ; 2010 DO 665 ; 2010 DO 736

L'implantation de l'îlot J fut déterminée dès le plan d'Aménagement et de Reconstruction établi par Charles Nicod en 1942. Situé en tête de pont, le long de la rue Denis-Papin élargie, il est délimité sur ses autres côtés par la rue du Poids-du-Roi redressée et élargie, par une voie nouvelle, la rue Henry-Drussy et enfin par la place Ave-Maria décalée au nord par rapport à son implantation d'avant-guerre. Son plan est donc totalement nouveau par rapport au parcellaire ancien. Comme les autres îlots, sa construction ne commença pas avant la Libération. Il fut alors le premier îlot reconstruit entièrement préfinancé par l’État. Les plans des immeuble furent donnés par Paul Robert-Houdin, auteur ensuite de tous les immeubles donnant sur le rond-point de la Résistance, ainsi que Guénet et Erre. Les travaux commencèrent en 1946 et furent menés par l'entreprise Sainrapt et Brice, alors grande entreprise française du BTP. Depuis le terrassement de l'Arrou jusqu'à la couverture des immeubles, ils nous sont bien connus grâce à un reportage photographique du Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme. Ces travaux furent l'occasion de tester les fondations par pieux frettés enfoncés à la sonnette - technique abandonnée par la suite -, l'usage à grande échelle de la pierre prétaillée, ou encore celui de pièces préfabriquées comme les corniches moulées en pierre reconstituée, que l'on utilisa ensuite dans toute la ville. On utilisa pour le gros-oeuvre une structure en béton armé, associée le plus souvent à une maçonnerie de moellon et de brique masquée sous un enduit. Les travaux de cet îlot ne constituèrent pas un laboratoire à l'échelle nationale mais eurent valeur de test pour la reconstruction de la ville, tant pour les techniques choisies que pour l'organisation qu'elle nécessitaient. Îlot d’État, l'îlot J fut conçu dès l'origine comme un groupe d'immeubles à usage de commerce et d'habitation, mais ses immeubles ne furent attribués à treize propriétaires qu'après sa construction, à partir de 1950. En avril 1950, il n'avait encore qu'un seul habitant... L'arrêté ministériel du 28 février 1952 clôtura les opérations de remembrement de l'îlot et les habitants continuèrent de s'y installer peu à peu dans le courant de la première moitié des années cinquante. Aujourd'hui, les usages de l'îlot ont sensiblement évolué. La cour est utilisée pour le stationnement des automobiles. Par ailleurs, deux immeubles sur douze ne comprennent plus de logements.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1946, daté par source
Auteur(s) Auteur : Guénet, architecte, attribution par source
Auteur : Erre René, architecte, attribution par source
Auteur : Robert-Houdin Paul, architecte, attribution par source
Personnalité : Sainrapt et Brice, entrepreneur, attribution par source
Personnalité : Uteza, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Lacaille, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Blanchet, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Duffour-Petit, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Joubert, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Habert, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Bagneux, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Boucault, propriétaire, attribution par source
Personnalité : Doiteau, propriétaire, attribution par source

L'îlot J est d'une forme globalement triangulaire délimitée par le rond-point de la Résistance, la rue Denis-Papin, la rue du Poids-du Roi, la place Ave-Maria et la rue Henry-Drussy. Adjacent à des parties non détruites de la ville, il ne comporte en revanche que des immeubles reconstruits, au nombre de douze. Il est structuré en différentes séquences homogènes qui composent un îlot à deux faces. D'une part, la partie donnant sur le rond-point de la Résistance et la rue Denis-Papin s'intègre à l'ordonnance architecturale composée pour la tête de pont. Largement ouvertes sur l'extérieur par de nombreuses portes-fenêtres, ses façades sont animées par des balcons et balconnets et rythmées par l'appareil de pierre. Comme pour les autres îlots de la place, une distinction hiérarchise deux parties : celle sur la place, toute en pierre de taille, surmontée de lucarnes à fronton triangulaire et celle sur la rue Denis-Papin, plus haute d'un étage attique, en pierre de taille avec moellon en remplissage sous enduit et aux lucarnes à croupe. D'autre part, les séquences construites sur les rues du Poids-du Roi et Henry-Drussy sont plus sobres. Construits sur rue en pierre de taille avec moellon en remplissage sous enduit, les immeubles n'y comportent pas de porte-fenêtre avec balcon mais de simples fenêtres. De plus, ils sont sur la rue Henry-Drussy de faible hauteur, ne comportant qu'un étage carré surmonté d'un étage de comble. L'ensemble ne comporte aucun décor et n'est animé que par le rythme souligné des travées de baies ou l'emploi d'oculi. A l'exception des façades, le gros-oeuvre de l'ensemble est homogène, il est composé d'une structure en béton armé et de murs de séparation en maçonnerie de moellon et de brique. Les couvertures quant à elle sont toutes des charpentes en bois couvertes en ardoises. Le coeur d'îlot, plus encaissé, est accessible en voiture depuis la rue Henry-Drussy d'où une rampe descend vers les garages situés en sous-sol.

Murs brique
moellon
pierre de taille
béton armé
Toit ardoise
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 1 étage carré, 2 étages carrés, étage de comble
Couvertures toit à longs pans
Typologies îlot entièrement reconstruit, îlot ouvert
Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection secteur sauvegardé

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loir-et-Cher. Série Fi : 105 Fi 1367. Fonds Lunais-Bruère.

  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 7/10. Reconstruction de Blois, Affaires diverses. 1945-48.

  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 7/13. Reconstruction de Blois. Affaires diverses. 1949-55.

  • AD Loir-et-Cher. Série continue : 7/53. Reconstruction de Blois. Adjudications. 1948-51.

  • AD Loir-et-Cher. Série W : 1029 W 89. Blois, reconstruction du quartier sinistré, voirie définitive. 1946-56.

  • AD Loir-et-Cher. Série W : 1195 W 44. Blois, Reconstruction, travaux : correspondance, photographies et plans. 1946-59.

Documents figurés
  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100912NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100937NUC2A).

  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Archives d'architecture du XXe siècle, Paris, 72 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100120NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100935NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100933NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100932NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100931NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100920NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100919NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100918NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100917NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100916NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100915NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100902NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100913NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100936NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100901NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100900NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100899NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100898NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100897NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100896NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100895NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100894NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100893NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100890NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100892NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100891NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1029 W 89). (cf. illustration n° IVR24_20104100887NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100914NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100928NUC2A).

  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Archives d'architecture du XXe siècle, Paris, 72 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100119NUC2A).

  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Archives d'architecture du XXe siècle, Paris, 72 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100118NUC2A).

  • photog. noir et blanc. Auteur inconnu. (Archives d'architecture du XXe siècle, Paris, 72 IFA : 14). (cf. illustration n° IVR24_20114100117NUC2A).

  • Photog. n. et b. Auteur inconnu. (Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, 20361). (cf. illustration n° IVR24_20104100060NUC1).

  • Photog. n. et b. Auteur inconnu. (Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire, 20363). (cf. illustration n° IVR24_20104100098NUC1).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100942NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100941NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100940NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100939NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100938NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100934NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100929NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100903NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100927NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100908NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100904NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100905NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100906NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100930NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100907NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100926NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100909NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100910NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100911NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100921NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100922NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100923NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Auteur inconnu. (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100924NUC2A).

  • Photog., n. et b., 24,5 x 18 cm. Par Chartrin, Jean (photographe). (Archives départementales de Loir-et-Cher, Blois, 1195 W 44). (cf. illustration n° IVR24_20104100925NUC2A).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - De Decker Aurélie