Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Îlot L

Dossier IA37004992 inclus dans Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours réalisé en 2010

Fiche

  • Façades rue Marceau.
    Façades rue Marceau.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • boutique
    • café
    • bureau d'embauche
    • cour
    • garage
    • transformateur
    • passage d'entrée

Á rapprocher de

  • Îlot D
    Tours, Quartier sinistré nord, rue du Commerce , rue des Fusillés , place de la Résistance , rue du Maréchal-Foch , rue Marceau
  • Îlot E
    Tours, Quartier sinistré nord, rue du Commerce , rue Nationale , rue du Maréchal-Foch , place de la Résistance , rue des Fusillés
  • Îlot M
    Tours, Quartier sinistré nord, rue du Maréchal-Foch , rue Nationale , rue des Halles , rue des Déportés , place de la Résistance
  • Place de la Résistance
    Tours, Quartier sinistré nord, place de la Résistance , rue du Maréchal-Foch , rue des Fusillés , rue des Déportés

Œuvres contenues

Appellations îlot L
Parties constituantes non étudiées boutique, café, bureau d'embauche, cour, garage, transformateur, passage d'entrée
Dénominations îlot
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : rue du Maréchal-Foch , place de la Résistance , rue des Déportés , rue des Halles , rue Marceau
Cadastre : 2010 DZ 121 à 144

Deuxième ensemble d'immeubles reconstruits dans le secteur de la place de la Résistance, l'îlot L est également le deuxième îlot édifié dans le quartier nord. André Le Roy, qui supervise déjà la reconstruction de l'îlot D voisin, est en charge de sa réalisation. Les terrassements débutent en novembre 1948, quelques semaines avant l'établissement du plan de remembrement de l'ensemble. Le permis de construire est déposé en février 1949, immédiatement suivi de la réalisation des fondations. Le chantier est partagé en trois unités, correspondant respectivement aux immeubles bordant la rue Marceau, la rue des Halles et la place de la Résistance. En avril 1949, un tragique accident provoque le décès de trois ouvriers, ensevelis vivants sous un éboulement de terre et de moellons. Ce funeste évènement conduit au renforcement général des mesures de sécurité sur les chantiers de reconstruction. Le gros-œuvre de l'îlot est achevé à l'été 1950, et les premières boutiques sont aménagées dès 1951. Les derniers certificats de conformité sont rédigés en 1957. L'îlot L n'a connu depuis aucune transformation majeure, hormis la pose récente de portails électriques règlementant l'accès à sa cour commune.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1949, daté par source
Auteur(s) Auteur : Le Roy André, architecte, attribution par source

L'îlot L est délimité au sud par la rue des Halles, à l'ouest par la rue Marceau, au nord par la rue du Maréchal-Foch, à l'est par la rue des Déportés et, pour son angle rentrant nord-est, par la place de la Résistance. De type fermé, il présente un plan régulier en L et aligne 18 immeubles à front de rues. Deux porches monumentaux, de forme cintrée et larges de cinq mètres, permettent l'accès à une cour commune. Actuellement fermés par des grilles électriques, ces passages d'entrée sont situés rue du Maréchal-Foch et rue des Déportés, en regard des passages identiques des îlots D et M. Creusée sous la cour, une longue galerie technique regroupe les réseaux de distribution d'eau, d'électricité, de gaz et de téléphone. Les immeubles sont actuellement alimentés en air chaud par la chaufferie de l'îlot D. A usage mixte, les immeubles de l'îlot L disposent d'un sous-sol de caves, d'un rez-de-chaussée commercial, et de deux à trois étages-carrés d'habitation, avec ou sans étage de comble. Un transformateur et trois rangées de garages et d'arrière-boutiques s'alignent en cœur d'îlot. Le gros-œuvre de l'ensemble est constitué d'une ossature en béton armé et d'une maçonnerie de moellons. Trois séquences d'élévation se distinguent sur l'îlot. Sur les rues des Halles, des Déportés et du Maréchal-Foch, les édifices, revêtus d'enduit ciment, comptent deux-étages carrés et un étage de comble. Leurs toits à longs pans brisés sont couverts d'ardoise et percés de lucarnes à linteau droit. Les immeubles bordant la place de la Résistance comptent trois étages-carrés. Comme l'ensemble des immeubles des îlots D, E, L et M disposés en L et formant la place de la Résistance, ces immeubles s'inscrivent dans une composition architecturale préétablie qui définit leur hauteur (13,60 mètres), leur couvrement (longs pans couverts d'ardoise et croupes, souches de cheminée en béton), les matériaux utilisés (pierre prétaillée disposée en assises régulières en parement des façades) et la répartition des ouvertures en façade (portes-fenêtres aux premier et deuxième étages, garde-corps en ferronnerie aux motifs de treillis de losanges, contrevents pouvant rentrer dans les murs et faits de deux vantaux inclinables dans leur moitié supérieure). Une troisième séquence d'immeubles adopte rue Marceau trois étages-carrés et un étage de comble. Ces édifices sont également coiffés d'un toit à longs pans et croupes couverts d'ardoise. Des souches de cheminées en béton et des lucarnes à croupe émergent de la couverture. Les façades sur rue sont majoritairement enduites, mais cette relative homogénéité est rompue par deux édifices, présentant pour l'un de la pierre de taille, pour l'autre un parement de moellons. Différents motifs géométriques en ferronnerie ornent le barreaudage des garde-corps et les portes d'entrée de plusieurs immeubles.

Murs pierre plaquis
ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
pierre de taille
Toit ardoise
Plans ensemble concerté
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée, élévation à travées
Couvertures terrasse
toit à longs pans
toit à longs pans brisés
Typologies îlot de type fermé, en forme de L, deux passages d'entrée, façades ordonnancées
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1949/n°91)

    Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot.

    - Bertrand : DZ 138 (173)

    - Boille J. : DZ 142 (168)

    - Boille P. : DZ 123 (164)

    - Devernois : DZ 134 (174)

    - Gasc et Barthélémy : DZ 139 (171)

    - Gravrand : DZ 144 (167)

    - Labadie : DZ 137 (172)

    - Lacape et Lemaure : DZ 126 (163) ; DZ 143 (166)

    - Marconnet R. et J. et Leseurre : DZ 129 (161) ; DZ 130 (160) ; DZ 133 (175) ; DZ 140 (170) ; DZ 141 (169)

    - Tulasne : DZ 127 (162)

    - Vallée et Lissalde : DZ 121 (165 bis) ; DZ 122 (165)

  • Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot L ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24)

    Première unité de chantier

    - Martin, Novello, Passas (maçonnerie)

    - Nossereau (charpente)

    - Moltrasio (couverture)

    - Daubié (menuiserie)

    - Daoudal et Boué (plâtrerie)

    - Ménarbat (parquets)

    - Coopérative générale du bâtiment (carrelages)

    Deuxième unité de chantier

    - Créola (maçonnerie)

    - Nossereau (charpente)

    - Moltrasio (couverture)

    - Daubié (menuiserie)

    - Daoudal (plâtrerie)

    - Ménarbat (parquets)

    - Vallard (carrelages)

    Troisième unité de chantier

    - Société générale des routes économiques (maçonnerie)

    - Nossereau (charpente, menuiserie)

    - Martine, Crété (couverture)

    - Daubié (menuiserie)

    - Daoudal et Boué (plâtrerie)

    - Ménarbat (parquets)

    - Vallard (carrelages)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 17. Îlot L, 1948-1949.

  • AC Tours. Permis de construire 1949/n°91. Reconstruction de l'îlot L, 1949-1957.

  • AD Indre-et-Loire. Fonds Novello 88 J 39-40. Îlot L, 1949-1955.

Documents figurés
  • Tirage : plan dressé le 27 octobre 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°91). (cf. illustration n° IVR24_20103702521NUCA).

  • Photogr. pos. : n. et b., [1950]. Par Vitry, Bernard (architecte des Monuments historiques). (direction de l'inventaire du patrimoine de la régionCentre, Fonds Vitry). (cf. illustration n° IVR24_19753703338X).

  • Photogr. nég. n. et b., mars 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). (cf. illustration n° IVR24_20103700049NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 25 août 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°91). (cf. illustration n° IVR24_20103702520NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., mars 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). (cf. illustration n° IVR24_20103700048NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 27 octobre 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°91). (cf. illustration n° IVR24_20103702522NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 1er décembre 1948. Par Le Roy, André (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°91). (cf. illustration n° IVR24_20103702523NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 20 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot L, cf. illustration n° IVR24_20103702613NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 22 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tours, 149 W 9, cf. illustration n° IVR24_20103702614NUCA).

  • Tirage pour les archives municipales (positif original disponible aux AD Indre-et-Loire). Photogr. pos. n. et b., 9 septembre 1949. Par Arsicaud, Robert (photographe). (archives municipales de Tours, cf. illustration n° IVR24_20103701781NUC2A).

  • Tirage pour les archives municipales (positif original disponible aux AD Indre-et-Loire). Photogr. pos. n. et b., 9 septembre 1949. Par Arsicaud, Robert (photographe). (archives municipales de Tours, cf. illustration n° IVR24_20103701780NUC2A).

  • Photogr. nég. n. et b., mai 1954. Auteur inconnu. (ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, Fonds M.R.U., cliché n°20384). (cf. illustration n° IVR24_20113700685NUC2A).

  • Photogr. pos. : n. et b., [1950]. Par Vitry, Bernard (architecte des Monuments historiques). (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry, cf. illustration n° IVR24_19753703335X).

  • Photogr. nég. n. et b., mars 1952. Par Germain, Jacques (photographe). (archives municipales de Tours, Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189). (cf. illustration n° IVR24_20103700047NUCA).

  • Îlot L. Association syndicale reconstruction Tours Nord / André Le Roy. 1:200. 25 août, 27 octobre et 1er décembre 1948. 4 tirages : plans du sous-sol, du rez-de-chaussée et des étages, élévations et coupes (AC Tours. Permis de construire 1949/n°91).

  • Plan des servitudes annexé au cahier des charges du remembrement de l'îlot L / Auteur inconnu. 1:500. 20 décembre 1948. 1 tirage : plan (AC Tours. 149 W 17).

  • Ville de Tours. Zone Nord. Galerie de visite de l'îlot L. Projet d'éclairage public / Cl. Lebugle. 1:200. 21 mars 1951. 1 tirage : plan (AC Tours. 149 W 9).

  • [Vues aériennes des îlots de la place de la Résistance en construction] / Robert Arsicaud. 9 septembre 1949. 2 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours).

  • [Vues de l'îlot L en construction] / Bernard Vitry. [1950]. 2 photogr. pos. : n. et b. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry).

  • [Vues de l'îlot L réalisé] / Jacques Germain. Mars 1952. 3 photogr. nég. : façades donnant la rue Marceau et la rue des Halles, porche monumental (AC Tours. Fonds Jacques et Thierry Germain, 114 Fi 189 : reportage pour l'architecte André Le Roy).

  • [Vue de l'îlot L réalisé] / Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme. Mai 1954. 1 photogr. nég. : n. et b. (Meddtl. Fonds M.R.U., cliché n°20384).

Bibliographie
  • CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2003 (Provinces mosaïques).

    p. 101
Périodiques
  • Par suite d'un éboulement, 4 terrassiers ensevelis vivants à Tours sur un chantier de reconstruction, un seul rescapé. La Nouvelle République, 12 avril 1949.

  • Pour le quartier nord... La Nouvelle République, 8 septembre 1950.

  • Où en est la reconstruction des 4 îlots du centre de Tours ? La Nouvelle République, 1er juin 1951.

  • VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.

    p. 24
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce - Sarda Marie-Anne