Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Îlot P

Dossier IA37004963 inclus dans Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours réalisé en 2010

Fiche

  • Façades rue Nationale.
    Façades rue Nationale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • immeuble
    • boutique
    • boulangerie
    • cour
    • parc de stationnement
    • garage
    • transformateur
    • passage d'entrée
    • bureau

Á rapprocher de

  • Îlot H
    Tours, Quartier sinistré nord, rue Berthelot , rue Jules-Favre , rue de la Scellerie , rue Nationale
  • Îlot I
    Tours, Quartier sinistré nord, rue de la Scellerie , rue de Lucé , rue Emile-Zola , rue Nationale
  • Îlot M
    Tours, Quartier sinistré nord, rue du Maréchal-Foch , rue Nationale , rue des Halles , rue des Déportés , place de la Résistance
  • Rue Nationale
    Tours, Quartier sinistré nord, 15 à 49, 26 à 64, 71 rue Nationale

Œuvres contenues

Appellations îlot P
Parties constituantes non étudiées immeuble, boutique, boulangerie, cour, parc de stationnement, garage, transformateur, passage d'entrée, bureau
Dénominations îlot
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : rue des Halles , rue Nationale , rue Néricault-Destouches , rue des Déportés
Cadastre : 2010 DZ 166 à 194

Dernier îlot de la rue Nationale à être réalisé, l'îlot P représente le plus important chantier du quartier nord par sa superficie et son coût, estimé à l'époque à 700 millions de francs. Il s'établit sur un parcellaire complexe qui comptait avant-guerre la maison natale d'Honoré de Balzac, l'imprimerie Mame et l'agence du Crédit Lyonnais. Ces deux dernières se voient attribuer à la Libération deux terrains de compensation destinés à leur reconstruction : la maison Mame acquiert ainsi en 1949 une partie du terrain de l'ancienne caserne Lasalle, pour édifier en bord de Loire sa nouvelle usine. Au titre des dommages de guerre, elle récupère également plusieurs parcelles remembrées alignées le long des rues des Déportés et des Halles. Rétabli temporairement rue Nationale, dans des baraquements élevés au dessus-de ses coffres, le Crédit Lyonnais pose plus de difficultés. Repoussée jusqu'en 1956, son installation au sein d'un nouvel immeuble à l'angle des rues Nationale et Etienne-Pallu ajourne considérablement le lancement des travaux de l'îlot. Ce retard est néanmoins suivi d'une mise en chantier accélérée. En février 1956, les architectes Jean et Michel Marconnet dressent les plans généraux de l'îlot, assistés de Pierre Patout pour les immeubles bordant la rue Nationale. Pierre Boille est chargé de la réalisation de l'important parking aménagé en sous-sol. Le dépôt du permis de construire et les procédures d'adjudications se succèdent en mai, et les travaux de fondations commencent dès le mois d'août 1956. La durée du chantier est alors estimée entre 18 et 24 mois. Le certificat de conformité de l'îlot est établi en juin 1960. L'inauguration du cinéma Rex, construit après l'achèvement des immeubles, a lieu deux ans plus tard.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1956, daté par source
Auteur(s) Auteur : Marconnet Jean, architecte, attribution par source
Auteur : Marconnet Michel, architecte, attribution par source
Auteur : Patout Pierre, architecte, attribution par source
Auteur : Boille Pierre, architecte, attribution par source

Implanté en bordure sud du périmètre de reconstruction, l'îlot P est délimité au nord par la rue des Halles, à l'ouest par la rue Nationale, au sud par la rue Néricault-Destouches et à l'est par la rue des Déportés. De grande dimension, l'îlot P est de type fermé et comprend deux passages d'entrée situés rue des Déportés. Ces porches larges de neuf mètres sont rythmés de hauts piliers et de traverses en béton bouchardé. Leurs murs latéraux sont revêtus de moellons bruts ou enduits, avec un soubassement en ardoise. Ils sont actuellement fermés par des grilles électriques. L'ensemble concerté se compose de vingt-deux immeubles à usage mixte, à rez-de-chaussée principalement commercial et étages d'habitation. Le gros-œuvre de ces différents lots a été réalisé en béton armé et maçonnerie de moellons. Comme tous les îlots bordés par la rue Nationale, les immeubles de l'îlot P présentent différents types de séquences de façades sur rue, selon leur implantation. Les cinq immeubles bordant la rue Nationale s'inscrivent dans l'ordonnance architecturale dictée par Pierre Patout pour cette artère principale : rez-de-chaussée entresolé, trois étages-carrés en retrait, façades recouvertes d'un plaquis de pierre blanche et toit à longs pans couverts d'ardoise et ponctué de souches de cheminées en brique. À l'intersection des rues Nationale et des Halles, deux corps de bâtiment bénéficient d'un traitement différencié, qui permet la transition entre l'ordonnancement de la rue Nationale et celui des rues qui lui sont perpendiculaires. De plan carré et couvert d'un toit en pavillon, celui donnant sur la rue Nationale comprend un rez-de-chaussée, un entresol et trois étages-carrés d'habitation. A la différence des autres immeubles de cette rue, ce pavillon d'angle ne comporte pas d'étage en retrait : le balcon de son premier étage, à garde-corps en ferronnerie, forme donc saillie sur la rue Nationale. Le second corps de bâtiment, de plan rectangulaire, comporte seulement un rez-de-chaussée et trois étages-carrés : il est d'une hauteur inférieure et introduit ainsi aux élévations la rue des Halles. L'ensemble constitue l'un des quatre angles d'une placette, suivant un dispositif repris symétriquement par les îlots voisins H, I et M. Une relative homogénéité caractérise les immeubles qui forment les trois côtés restants de l'îlot. Tous adoptent un rez-de-chaussée et trois étages-carrés, avec la particularité de ménager un dernier étage en retrait ouvrant sur une terrasse filante. Côté cour, un étage d'habitation supplémentaire est parfois ménagé dans les combles, comme en témoigne la présence de plusieurs lucarnes rentrantes. Un enduit ciment est appliqué sur l'ensemble des façades antérieures et postérieures. Les toits à longs pans sont recouverts d'ardoise et hérissés de souches de cheminées en béton. Les immeubles d'angle rue des Déportés se distinguent des immeubles mitoyens par un décrochement de corniche et une couverture en pavillon. On remarque la présence de motifs simples et géométriques en ferronnerie sur les garde-corps et les portes d'entrée des immeubles.

Murs pierre plaquis
ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
Toit ardoise
Plans ensemble concerté
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, entresol, 3 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées, élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
croupe
Typologies îlot de type fermé, deux passages d'entrée, façades ordonnancées, équipement culturel en coeur d'îlot (cinéma)

Une plaque est apposée à l'actuel n°47 rue Nationale, commémorant l'emplacement de la maison de Balzac dont les ruines étaient vouées à la démolition.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1956/n°307)

    Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot.

    - auteur inconnu : DZ 186 (217)

    - Boille J. : DZ 180 (215) ; DZ 181 (216) ; DZ 193 (221)

    - Boille P. : DZ 168 (223) ; DZ 194 (222)

    - Labadie : DZ 170 (216b) cinéma Rex, aujourd'hui désaffecté

    - Le Roy : DZ 175 (225) ; DZ 191 (220)

    - Lhéritier de Chézelle : DZ 179 (214) ; DZ 188 (218)

    - Marconnet : DZ 166 (224) ; DZ 167 (223b) ; DZ 178 (228) ; DZ 192 (220b)

    - Notter : DZ 189 (219)

    - Pichon : DZ 177 (227)

    - Vallée : DZ 176 (226) ; DZ 190 (219b)

  • Entreprises ayant participé à la construction de l'îlot P ("Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 24)

    - Moltrasio (maçonnerie, revêtement, carrelages)

    - Métais, Créola (maçonnerie)

    - Reveau, Granet, Chartier, Bouchet, Couratin (charpente)

    - Martine, Delvigne, Crété, Lerondel, Martin (couverture)

    - Moreau, Croulbois (menuiserie)

    - Morin (menuiserie métallique, serrurerie)

    - Berthault (serrurerie)

    - Berton-Cavedo, Daoudal-Boué, Martin-Petit, Chassat (plâtrerie)

    - Amiot, Bonneau, Noyau (plomberie)

    - Berton, Cocard (revêtement, carrelage)

    - Lavrut-Serre (revêtement d'escaliers)

    - Bichon-Gautier (parquets)

    - Delatour (fermetures extérieures)

    - Lavergne (électricité)

    - Bonneau, Gadras et Champion (chauffage)

    - Potvin, Jouannie, Paulouin, Gaume (peinture)

    - Otis (ascenseurs)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Relogement des sinistrés de la guerre 1939-1945, 6 F 250. Îlot P, 1955-1962.

  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 17-18. Îlot P, 1955-1959.

  • AC Tours. Permis de construire 1956/n°307. Reconstruction de l'îlot P, 1956-1960.

Documents figurés
  • Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n° IVR24_20103700263NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103702622NUCA).

  • Photogr. pos. n. et b., [1940]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Lefranc-Schmutz, 101 Fi 28.1). (cf. illustration n° IVR24_20103700271NUCA).

  • Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., 1er quart 20e siècle. Par Grand Bazar de Tours (éditeur). (archives municipales de Tours, 11 Fi 13.2260). (cf. illustration n° IVR24_20103700270NUCA).

  • Photogr. pos. n et b. (d'après plaque de verre, 1er quart 20 siècle). Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 101 Fi 3.6.18). (cf. illustration n° IVR24_20103700269NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n° IVR24_20103700268NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n° IVR24_20103700267NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n° IVR24_20103700266NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n° IVR24_20103700265NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 18 février 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1956/n°307). (cf. illustration n° IVR24_20103700264NUCA).

  • Tirage : plan dressé le 25 avril 1956. Par Marconnet, Jean (architecte) ; Marconnet, Michel (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 17, îlot P). (cf. illustration n° IVR24_20103702623NUCA).

  • [Rue Nationale] / Auteur inconnu. D'après une plaque de verre du début du 20e siècle. 1 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours. 101 Fi 3.6.18).

  • G B 310. Tours. Imprimerie Mame rue Néricault-Destouches / Auteur inconnu. [1er quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et. b. (AC Tours. 11 Fi 13.2260).

  • [Entrée de la maison natale de Balzac après les destructions de juin 1940] / Auteur inconnu. [1940]. 1 photogr. pos. : n. et b. (AC Tours. Fonds Lefranc-Schmutz, 101 Fi 28.1).

  • Association syndicale reconstruction. Tours Nord. Îlot P / Jean et Michel Marconnet. 1:200. 18 février 1956. 6 tirages : plans des sous-sol et rez-de-chaussée, élévations (AC Tours. Permis de construire 1956/n°307).

  • Parcelle 223b. Îlot P. Porche côté sud et Parcelle 224. Îlot P. Porche côté nord / Jean et Michel Marconnet. 1:20. 24 avril 1956. 2 tirages : coupes sur les passages d'entrée (AC Tours. 149 W 17).

Bibliographie
  • CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2003 (Provinces mosaïques).

    p. 103
Périodiques
  • Bientôt mise en chantier du dernier îlot rue Nationale. La Nouvelle République, 24 et 25 mars 1956.

  • Le dernier chantier de la rue Nationale. La Nouvelle République, 2 et 3 juin 1956.

  • VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.

    p. 24

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce