Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Îlot S

Dossier IA37004967 inclus dans Secteurs urbains de la Reconstruction de Tours réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Appellations îlot S
Parties constituantes non étudiées immeuble, boutique, bureau d'embauche, cour, transformateur
Dénominations îlot
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : rue des Halles , rue de Jérusalem , rue Richelieu , rue Baleschoux
Cadastre : 2010 DZ 249 à 255, 257, 333

Quatrième ensemble d'immeubles reconstruit dans le quartier nord, l'îlot S voit son implantation définitivement fixée par le plan de remembrement de décembre 1948. Désigné architecte chef de groupe en 1949, Maurice Boille est chargé de la conception et du suivi des travaux de l'îlot, dans le respect du plan d'urbanisme et des servitudes architecturales. Boille doit par ailleurs inclure au sein de ses plans généraux un vestige de l'ancienne enceinte de la Martinopole, que le service des Monuments historiques souhaite conserver. Cette tour voûtée circulaire datant du 10e siècle est effectivement inscrite par arrêté du 13 octobre 1950 à l'inventaire des Monuments historiques, et consolidée lors de la reconstruction de l'îlot. Celle-ci est lancée en mars 1950 par la réalisation de fondations spéciales, imposées par la nature friable du terrain. Le chantier est marqué par la visite d'Yves Pérony, préfet d'Indre-et-Loire, venu sceller la première pierre de l'îlot le 2 mai, à l'angle des rues des Halles et de Jérusalem. Le gros-œuvre est en voie d'achèvement début 1952, et les premiers certificats de conformité sont rédigés en 1955. L'îlot n'a depuis connu qu'une seule transformation majeure, la surélévation et la reconversion de l'ancien préau de l'école en bâtiment de classes dans les années 1980.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1949, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boille Maurice, architecte, attribution par source

Avoisinant la basilique Saint-Martin et le quartier ancien des Halles, l'îlot S se dresse en bordure ouest du périmètre de reconstruction. Il est délimité au nord par la rue des Halles, à l'est par la rue de Jérusalem, au sud par la rue Richelieu et à l'ouest par la rue Baleschoux. Il adopte un plan en U ouvert à l'ouest : la grande cour aménagée en son centre est fermée par un mur de clôture longeant la rue Baleschoux, mur percé d'un large portail métallique. Contrairement aux autres îlots du quartier reconstruit, les riverains ne bénéficient d'aucun droit de propriété sur cette cour, à l'usage exclusif du lycée professionnel. Cette spécificité explique notamment l'absence de voie de desserte et de garages en rez-de-chaussée des façades sur cour. Ceux-ci sont remplacés par des arrière-boutiques ou des petites cours-jardins accessibles depuis le hall des immeubles. L'ensemble concerté aligne un bâtiment d'enseignement, un immeuble à logement et sept immeubles d'habitation à rez-de-chaussée commercial. Ces édifices comportent un sous-sol, un rez-de-chaussée, deux étages-carrés et un étage de comble. Leur gros-œuvre associe une ossature en béton armé et une maçonnerie de moellons. Six immeubles présentent une façade sur rue recouverte d'un parement de pierre de taille. Les deux immeubles restants et l'ensemble des façades sur cour sont revêtus d'un simple enduit ciment. Malgré ces caractéristiques homogènes, on constate une grande disparité dans le traitement des baies, chaque immeuble se dissociant nettement de son voisin. L'îlot regroupe en effet les six principaux types de lucarnes utilisés lors de la reconstruction du quartier nord : à croupe, à linteau droit, à fronton-pignon, à fronton triangulaire, rentrante et rampante. Ces fenêtres éclairant l'étage de comble émergent d'une toiture couverte d'ardoise et hérissée de souches de cheminée en béton. Cette toiture est formée de deux longs pans et de croupes brisés pour les immeubles alignés sur les rues des Halles et Richelieu. Les édifices bordant la rue de Jérusalem sont coiffés d'un toit à deux longs pans. L'îlot dispose également d'un transformateur commun, installé dans la cour du lycée le long du mur de clôture. Son alimentation en air chaud est assurée par la chaufferie de l'îlot T. On remarque la présence de motifs simples et géométriques en ferronnerie sur les garde-corps et les portes d'entrée de plusieurs immeubles.

Murs ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
pierre de taille parement
Toit ardoise
Plans ensemble concerté
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées, élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit à longs pans brisés
croupe brisée
Typologies îlot de type ouvert, en forme de U, un accès carossable, coeur d'îlot à usage privé
Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Liste des architectes d'opération (AC Tours. Permis de construire 1949/n°647)

    Le numéro entre parenthèses correspond à la première numérotation cadastrale en vigueur lors de la reconstruction de l'îlot.

    - Berne et Notter : DZ 252 (260) ; DZ 250 (277)

    - Boille J. : DZ 251 (259)

    - Boille P. : DZ 254 (262)

    - Devernois et Oury : DZ 255 (263)

    - Gasc et Barthélémy : DZ 253 (261)

    - Le Roy : DZ 257 (264)

    - Lhéritier de Chézelle : DZ 333 (265)

    - Vallée et Lissalde : DZ 249 (276)

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. 2 R Monuments historiques, boîte 265. Classements M. H. (dossiers Restes de la tour de l'enceinte du Châteauneuf, Tour de l'ancienne enceinte de la Martinopole), 1940-1951.

  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 19. Îlot S, 1948-1954.

  • AC Tours. Permis de construire 1949/n°647. Reconstruction de l'îlot S, 1949-1955.

  • AD Indre-et-Loire. Fonds Boille 30 J 60-63. Îlot S, 1949-1962.

Documents figurés
  • Photogr. pos. : n. et b., [1951]. Par Vitry, Bernard (architecte des Monuments historiques). (service Inventaire et Patrimoine de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry, cf. illustration n° IVR24_19753703520X).

  • Photogr. pos. : n. et b., [1951]. Par Vitry, Bernard (architecte des Monuments historiques). (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry, cf. illustration n° IVR24_19753703519X).

  • Tirage : plan dressé le 29 mars 1951. Par Lebugle, Cl. (dessinateur). (archives municipales de Tours, 149 W 9). (cf. illustration n° IVR24_20113700656NUC2A).

  • Extrait de tirage : plan, [1949]. Par Boille, Maurice (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n° IVR24_20113700655NUC2A).

  • Extrait de tirage : plan, [1949]. Par Boille, Maurice (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n° IVR24_20113700654NUC2A).

  • Extrait de tirage : plan, [1949]. Par Boille, Maurice (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1949/n°647). (cf. illustration n° IVR24_20113700653NUC2A).

  • Tirage : plan cadastral dressé le 28 décembre 1948. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 149 W 19, îlot S). (cf. illustration n° IVR24_20113700625NUC2A).

  • Calque et encre noire : plan dressé le 17 janvier 1950. Par Baldet, Robert (architecte des Monuments historiques). (archives municipales de Tours, cf. illustration n° IVR24_20103701861NUC2A).

  • Photogr. nég. n. et b., mai 1954. Auteur inconnu. (ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, Fonds M.R.U., cliché n°20386). (cf. illustration n° IVR24_20103702595NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., 1954. Auteur inconnu. (ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, Fonds M.R.U., cliché n°20374). (cf. illustration n° IVR24_20103702594NUCA).

  • Photogr. pos. : n. et b., [1951]. Par Vitry, Bernard (architecte des Monuments historiques). (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, cf. illustration n° IVR24_19753703521X).

  • Plan des servitudes annexé au cahier des charges de remembrement de l'îlot S / Auteur inconnu. 1:500. 20 décembre 1948. 1 tirage : plan (AC Tours. 149 W 19).

  • Îlot S / Maurice Boille. 1:200. [1949]. 1 tirage : plans du sous-sol, du rez-de-chaussée et du premier étage, développements des façades antérieures et postérieures (AC Tours. Permis de construire 1949/n°647).

  • Plan d'une partie de l'enceinte de Châteauneuf (face est) visible en 1940-41 / Robert Baldet. 1:500. 17 janvier 1950. 1 calque : relevé à l'encre et mine de plomb (AC Tours. 2 R Monuments historiques, S 3172).

  • Ville de Tours. Zone Nord. Galerie de visite de l'îlot S. Projet d'éclairage public / Cl. Lebugle. 1:200. 29 mars 1951. 1 tirage : plan (AC Tours. 149 W 9).

  • [Vues de la tour d'enceinte de la Martinopole après sa consolidation] / Bernard Vitry. [1951]. 3 photogr. pos. : n. et b. (service Patrimoine et Inventaire de la Région Centre-Val de Loire, Fonds Vitry).

  • [Vues de l'îlot U réalisé] / Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme. 1954. 2 photogr. nég. : n. et b. (Meddtl. Fonds M.R.U., clichés n°20374 et n°20386).

Bibliographie
  • CHEVEREAU, Sébastien. Tours reconstruit : des bombardements à la renaissance. Saint-Cyr-sur-Loire : Alan Sutton, 2003 (Provinces mosaïques).

    p. 102
  • LABUSSIÈRE, Jeannine, PRAT, Elisabeth. Tours cité meurtrie juin 1940. Chambray-lès-Tours : Éditions C. L. D., 1991.

    p. 162
  • RANJARD, Robert. La Touraine archéologique : guide du touriste en Indre-et-Loire. 5e édition. Mayenne : J. Floch, 1971.

    p. 63
Périodiques
  • LAVIGNE, Jean. Les murailles de l'enceinte du Xe siècle. La maison de l'abbé-poète Grécourt. La Dépêche, 27 janvier 1941.

  • AUVRAY, Henry. Communication. Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 1938-1941, tome XXVII.

    p. 365
  • AUVRAY, Henry. Communication. Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 1941-1943, tome XXVIII.

    p. 37-38
  • BAUDIMENT, Louis. Communication. Bulletin de la Société Archéologique de Touraine, 1944-1948, tome XXIX.

    p. 41-42
  • Au sujet du plan d'urbanisme : la partie ancienne de la ville doit conserver son caractère ; y faire des destructions serait faire preuve de vandalisme. La Nouvelle République, 13 septembre 1946.

  • Rue Nationale : l'îlot M va se compléter et l'îlot S sera entrepris cette année. La Nouvelle République, 30 septembre 1949.

  • A l'angle des rues des Halles et Baleschoux.... La Nouvelle République, 21 mars 1950.

  • M. Pérony a posé la première pierre de l'îlot "S" rue des Halles. La Nouvelle République, 3 mai 1950.

  • Pour le quartier nord... La Nouvelle République, 8 septembre 1950.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce