Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble (20 rue de Bourgogne)

Dossier IA45003228 inclus dans Quartier Saint-Euverte réalisé en 1989

Fiche

Á rapprocher de

Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 20 rue de Bourgogne
Cadastre : 2012 BN 61

Le cadastre de 1823 montre, à l'emplacement de cet immeuble, un grand bâtiment organisé autour d'un jardin ou d'une cour. Celui-ci pourrait correspondre à un établissement d'enseignement évoqué dans un article du Bulletin de la société archéologique et historique de l'Orléanais de 1914. Dans celui-ci, il est expliqué qu'un lieu d'enseignement administré par les Sœurs de la Sagesse est situé en face de Notre-Dame-du-Chemin que les historiens locaux ont coutume de situer au début de la rue de Bourgogne sur son côté sud. Une plaque toujours visible sur l'aile en retour donnant sur le jardin de l'actuel numéro 20 de la rue de Bourgogne porte, par ailleurs, une mention en latin évoquant la création d'une école de jeunes filles en 1779 par Mlle de Menou. Celle-ci a vraisemblablement été déplacée ou fermée quelques décennies plus tard. En effet, les archives sur les établissements insalubres évoquent la présence d'une graineterie à cet emplacement en 1857.

L'actuel immeuble date, en revanche, de 1880. Les sources indiquent qu'il a alors été réuni à l'immeuble du 9 rue du Champ-Saint-Euverte (construit en 1874). Ce dernier étant qualifié de "magasin" dans les fiches auxiliaires cadastrales, il est possible que le bâtiment correspondant au numéro 20 ait eu une activité industrielle, de commerce ou d'artisanat. Les mêmes sources indiquent qu'en 1897, l'immeuble comprend : au rez-de-chaussée, un logement de concierge, une salle de billard ; au premier et au second, des logements ; dans la cour, des bureaux et magasins.

Il s'agit aujourd'hui d'un immeuble d'habitation. Deux caves, probablement héritées des bâtiments ayant existé aux époques précédentes, subsistent. Celle située sous la partie droite du bâtiment possède deux niveaux, dont le plus profond pourrait dater du 14e siècle.

Période(s) Principale : 4e quart 19e siècle , daté par travaux historiques
Dates 1880, daté par travaux historiques

Cet édifice est construit en pierre de taille et comporte deux étages carrés. La couverture est à longs pans et le toit est en ardoise. Les cinq travées du rez-de-chaussée sont délimitées par des pilastres. Les baies du premier étage sont surmontées de corniches et l'ensemble des baies des premier et deuxième étages sont encadrées de chambranles à une fasce encadrée de moulures. Une frise à motifs de vaguelettes marque la séparation entre les deux étages. Une frise à caissons souligne la corniche qui coiffe la façade. Des chaînes d'angle en léger bossage ferment la composition. Les baies des étages sont ornées de garde-corps en ferronnerie à motifs d'arabesques, de corbeilles de fruits et d'oiseaux. Un large jardin est situé derrière le bâtiment.

Deux caves sont situées de part et d'autre de la porte d'entrée. Celle située sous la partie droite de la façade est à deux niveaux. Le plus profond est en maçonnerie de moellons avec deux arcs chanfreinés qui se joignent en tête pour dégager l'embrasure d'un soupirail. L'autre qui se trouve sous la partie gauche est voûtée en berceau et est construite en maçonnerie enduite.

Murs calcaire pierre de taille
Toit ardoise
Étages 2 étages carrés
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Statut de la propriété propriété privée
Sites de protection zone de protection du patrimoine architectural urbain et paysager

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives municipales d'Orléans. Série J : VJ 332. Établissements insalubres. an III - 1965.

  • Archives municipales d'Orléans. Série G : 4 G 606. Fiches auxiliaires cadastrales. Rue de Bourgogne. 1863-1984.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Pouvreau Pascale - Boscal de Reals Aude - Cornilleau Florence