Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble (3 rue des Carmes)

Dossier IA45001383 inclus dans Rue des Carmes réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • boutique
    • immeuble à logements
Parties constituantes non étudiées boutique, immeuble à logements
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 3 rue des Carmes

L'îlot 13 est le dernier à avoir été reconstruit rue des Carmes, à la fin des années 1950 et au début des années 1960, sous la direction commune de MM. Leroux et Faraut, architectes d'opération et chefs de groupe DPLG, et l'autorité administrative de l'Association syndicale pour le Remembrement et la Reconstruction d'Orléans. L'immeuble du numéro 3, édifié par les architectes Paul A. Leroux et Faraut, architectes de groupe et H. Ballu, architecte d'opération, fut livré en 1962. Il s'agit d'un immeuble à logements, dévolu dès l'origine à la vaste opération de relogement des personnes sinistrées par les destructions subies dans la rue et alentours. Il remplace un bâti épargné.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle
Dates 1962, daté par source
Auteur(s) Auteur : Ballu Henry, architecte, attribution par source

L'immeuble à logements et boutiques avec devanture du numéro 3 se déploie en largeur et en arc de cercle sur trois étages carrés et dix travées avec comble sous un toit plat (à pente très douce) recouvert de plaques de zinc. Le rez-de-chaussée est occupé par des boutiques avec devanture de part et d'autre d'une porte piétonne. La façade avec enseigne, légèrement plus haute que l'immeuble d'angle du 1, joue sur le rythme paratactique des ouvertures, toutes identiques, scindant les dix travées en trois sections inégales : de gauche à droite, respectivement cinq, une et quatre travées, toutes les ouvertures étant alignées en hauteur, sur les trois niveaux. La travée isolée s'inscrit dans le prolongement de la porte piétonne, décentrée sur la droite. Ce décentrement conditionne l'intégralité de la scansion asymétrique, car la porte détermine la répartition axiale : il manque une travée à droite pour que la construction soit rigoureusement ordonnée. Chaque ouverture est pourvue d'une fenêtre à deux battants, avec balconnet en métal, protégée par des persiennes en métal à deux battants brisés à deux panneaux. Un seuil de fenêtre en ciment vient discrètement souligner les horizontales des trois niveaux, au-dessus du bandeau du rez-de-chaussée qui sépare la partie commerciale de la partie privative. La façade, très simple, en ciment lissé, sans ornement, est ponctuée par des ouvertures qui malgré leur uniformité jouent sur un rythme perturbé venant subtilement animer la paroi.

Murs béton
Toit zinc en couverture
Étages 3 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Typologies Immeuble à logements avec commerce.
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mosseron Maxence