Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble (48 rue des Carmes)

Dossier IA45001401 inclus dans Rue des Carmes réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • immeuble à logements
    • boutique
Parties constituantes non étudiées immeuble à logements, boutique
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 48 rue des Carmes

Le bâti actuel remplace une maison à boutique, siège social de la maison Richer, spécialisée dans la bonneterie et la chaussure, aujourd'hui délocalisée à Saint-Jean-de-la-Ruelle. Des plans datés de 1906 conservés aux archives municipales d'Orléans dans le casier sanitaire montrent l'aménagement du magasin sur deux étages, ainsi que la manufacture qui prenait place dans la cour de la parcelle. La maison à boutique fut rasée au milieu des années 1970, pour construire un immeuble à logements.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle

L'immeuble à logements avec enseigne du numéro 48 présente une façade symétrique à quatre étages carrés et quatre travées, le dernier étage étant situé au-dessus de la corniche, en léger retrait. Le rez-de-chaussée est occupé à droite par une boutique à devanture - un marchand de thé. Le côté gauche est percé d'un passage couvert qui permet d'accéder à l'entrée privative grâce à une porte piétonne. Le passage conduit à une vaste cour intérieure qui reçoit un autre immeuble à logements. La façade est recouverte d'enduit cimenté gris. Les étages sont distribués de façon identique selon une combinaison de baies de type A - B - B - A. Les deux types présentent une hauteur identique, mais la baie du type B est deux fois plus étroite. On a donc un système qui se rapproche de la scansion Renaissante croisée/demi-croisée. Les fenêtres sont protégées par des stores. Chacune des baies du quatrième étage carrée est sommée d'un pignon en saillie qui reprend le rythme des niveaux inférieurs. Il est échancré pour accueillir la fenêtre pendante. Le toit forme ainsi une succession de quatre pignons ; les travées sont soulignées par la présence de gouttières recueillant les eaux de pluie à la pente de chacun des versants. L'ensemble du quatrième étage, baies et pignons, est recouvert d'ardoise.

Murs béton
Toit ardoise
Étages 4 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Typologies Immeuble à logements avec commerce.
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mosseron Maxence