Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble (6 rue de la Scellerie)

Dossier IA37004996 inclus dans Îlot H réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiées logement, boutique, garage
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : 6 rue de la Scellerie
Cadastre : 2010 DY 170

Propriétaire d'une parcelle remembrée au sein de l'îlot H, Mme Gallard fait appel à Jacques Boille pour la reconstruction de son immeuble. L'architecte réalise une série de plans en septembre 1953, annexés au permis de construire de l'îlot. Les travaux de gros-œuvre se déroulent courant 1954. Le certificat de conformité est rédigé le 1er décembre 1955.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1954, daté par source
Auteur(s) Auteur : Boille Jacques, architecte, attribution par source
Personnalité : Gallard, commanditaire, attribution par source

Situé au croisement des rues de la Scellerie et Jules-Favre à l'angle sud-est de l'îlot H, l'immeuble adopte un plan régulier en L. Il comprend un sous-sol de caves, un rez-de-chaussée commercial, deux étages-carrés et un étage de comble réservés à l'habitation. Un toit à longs pans couvert d'ardoise coiffe l'édifice. Il présente trois lucarnes à fronton cintré côté rue de la Scellerie, une grande lucarne rentrante côté rue Jules-Favre et deux lucarnes à fronton triangulaire côté cour. Une ossature en béton armé et des murs en maçonnerie de moellons constituent le gros-œuvre. Les façades sur rue, qui comptent quatre travées ordonnancées rue de la Scellerie et trois travées rue Jules-Favre, sont recouvertes d'un enduit ciment taloché. Les portes-fenêtres des étages présentent un encadrement en pierre de taille formant un léger ressaut. Deux larges bandeaux et la corniche sont réalisés avec la même pierre calcaire. Les travées centrales de la façade rue de la Scellerie sont reliées par deux grands balcons. Deux profondes loggias composent la travée gauche du côté de la rue Jules-Favre. Les portes-fenêtres restantes sont clôturées par des garde-corps en ferronnerie. Le rez-de-chaussée est occupé par deux boutiques, dont les arrière-boutiques débouchent sur un couloir de service intérieur et un passage commun accessible depuis la cour de l'îlot. Un volume communiquant avec un premier magasin s'élève en rez-de-chaussée, recouvert d'un toit-terrasse en béton ajouré de verre. Deux garages donnant sur la rue Jules-Favre complètent l'aménagement de ce niveau. L'accès à l'immeuble est précédé d'un porche dans-œuvre éclairant par une baie étroite la boutique adjacente. La large porte, au vantail en verre orné de ferronneries, est surmontée d'une baie d'imposte à soufflet. Le vestibule d'entrée conduit par des degrés successifs à un escalier en maçonnerie. Un arc cintré, une suite de petits paliers et un parement de pierre caractérisent cette partie commune, éclairée par un mur continu de pavés de verre. Le premier étage est partagé en deux appartements de deux et trois pièces avec cuisine. Le palier du deuxième étage dessert deux studios et un grand quatre pièces avec cuisine. Détail original, le plan mentionne pour cet appartement l'utilisation de pavés de verre comme murs de séparation entre la chambre et le couloir, entre la cuisine et la salle de bains. Cette proposition astucieuse permet d'apporter indirectement de la lumière naturelle aux espaces qui en sont totalement dépourvus. De discrets motifs géométriques ornent identiquement le barreaudage des balcons et balconnets, le vantail de la porte d'entrée et la rampe de l'escalier.

Murs ciment enduit
béton armé
maçonnerie
moellon
Toit ardoise
Plans plan régulier en L
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 2 étages carrés, étage de comble
Élévations extérieures élévation à travées, élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours avec jour, en maçonnerie
Typologies immeuble à usage mixte, immeuble d'angle, garage en façade principale

L'immeuble est le seul de l'étude du quartier nord à présenter des lucarnes à fronton cintré.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. Permis de construire 1954/n°147. Reconstruction de l'îlot H, 1954-1956.

  • AD Indre-et-Loire. Fonds Boille 30 J 229-230. Îlot H, 1950-1955.

Documents figurés
  • Tirage : plan dressé le 16 septembre 1953. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°147). (cf. illustration n° IVR24_20103701751NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 16 septembre 1953. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°147). (cf. illustration n° IVR24_20103701750NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 16 septembre 1953. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°147). (cf. illustration n° IVR24_20103701749NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 16 septembre 1953. Par Boille, Jacques (architecte). (archives municipales de Tours, Permis de construire 1954/n°147). (cf. illustration n° IVR24_20103701748NUC2A).

  • Tours. Îlot H. Parcelle 117. Madame Gallard propriétaire / Jacques Boille. 1:50. 16 septembre 1953. 4 tirages : plans du rez-de-chaussée, du premier étage et du deuxième étage, élévation rue Jules-Favre (AC Tours. Permis de construire 1954/n°147).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce