Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble (8 rue Théophile-Chollet)

Dossier IA45003156 inclus dans Lotissement réglementé des Champs-Élysées réalisé en 2010

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 8 rue Théophile-Chollet
Cadastre : 2008 BP 166

L'immeuble a été bâti pour René Millard d'après les plans de Luc-Albert l'Epingle, architecte décorateur à Saint-Brévin-l'Océan (Loire inférieure) et Paris (16 rue de Chabrol). Le permis de construire fut accordé le 8 mars 1933 et le permis d'habiter le 22 novembre 1934.

Période(s) Principale : 2e quart 20e siècle
Dates 1934, daté par source
Auteur(s) Auteur : L'Epingle Luc-Albert, architecte, attribution par source
Personnalité : Millard René, commanditaire, attribution par source

L'immeuble d'angle, implanté à l'aplomb de la voie, comporte un rez-de-chaussée sur cave et quatre étages carrés, dont les deux derniers en retraits successifs. Construit en béton armé et en brique, il présente une façade symétrique axée autour d'un angle bombé dont les multiples ressauts des balcons métalliques évoquent les jets d'eau d'une fontaine inversée. Le rez-de-chaussée et les deux premiers étages ont reçu un traitement plus soigné : placage en pierre, pilastres monumentaux à ressauts, panneaux décoratifs en accordéon au premier étage.

Le plan des niveaux s'organise autour de l'axe central et reproduit la symétrie de la façade. Au rez-de-chaussée, l'entrée positionnée à l'angle conduit à un sas ouvrant sur un couloir desservant à droite la loge du concierge. Le hall, dans le prolongement du couloir, accueille l'escalier principal auquel est accolé côté cour un escalier de service. Les deux logements du rez-de-chaussée sont distribués de façon semblable : un couloir médian dessert la chambre et les pièces de séjour côté rue, la cuisine et la salle de bain côté cour.

Le premier étage est occupé par un seul logement de plan en V, distribué par un couloir. Il possède sept pièces, dont un grand salon d'angle prolongé par un balcon sur la rue. La cuisine côté cour est directement accessible par l'escalier de service.

Les deuxième et troisième étages sont occupés par deux logements chacun, identiques et symétriques, selon un plan similaire aux logements du rez-de-chaussée. Les salons, de forme semi-ovale, sont prolongés au second par un balcon commun avec séparation.

Au quatrième étage, un logement occupe l'avant de l'immeuble. Il est flanqué de six chambres individuelles accessibles depuis l'escalier de service.

Murs brique
pierre
béton armé
Toit zinc en couverture
Étages sous-sol, 4 étages carrés
Couvertures toit à longs pans

La forme générale de l'immeuble, avec ses ressauts arrondis verticaux et horizontaux évoquant celle d'une fontaine inversée, est caractéristique du courant Art déco.

Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • AC Orléans. Série J : 5 J 294. Plan des niveaux.

  • AC Orléans. Série O, dossier 5867, cotation provisoire. Plan et élévation.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Launay Yann