Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble à logements dit bâtiment 17 (place Saint-Paul)

Dossier IA37004648 inclus dans Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 8) réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Appellations bâtiment 17
Parties constituantes non étudiées logement, magasin de commerce
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Est
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier du Sanitas
Adresse : place Saint-Paul
Cadastre : 2010 CV 462

Le bâtiment 17 apparut pour la première fois au plan-masse du quartier du Sanitas de Jacques Henri-Labourdette du 27 août 1958. Celui-ci déterminait l'utilisation possible des terrains libérables à court terme par les industriels n'ayant pas encore déménagé à Saint-Pierre-des-Corps. La date de sa réalisation n'était pas encore avancée. L'implantation du bâtiment évolua au cours des mois qui suivirent. Dans un premier temps, il devait être plus allongé pour venir à l'aplomb du bâtiment 18, avec lequel il forme un angle droit, puis ensuite légèrement plus court, la jonction définitive s'effectuant par un passage couvert. Le bâtiment 17 fut ensuite, en septembre 1961, retenu pour accueillir le second centre commercial du quartier. Contrairement au premier, alors à peine achevé, les boutiques des commerçants furent installées en rez-de-chaussée d'un immeuble d'habitation, permettant une économie financière conséquente. Le permis de construire fut accordé par arrêté préfectoral du 2 février 1963. Les travaux ne s'achevèrent qu'en 1966, le planning ayant été dépassé de plus d'un an suite au retard pris par les établissements Billard pour quitter les lieux. Le nord du rez-de-chaussée du bâtiment fut remanié en 1969, afin de permettre l'accueil de la boutique de la station-service construite à l'entrée de l'avenue du Général-de-Gaulle. Le bâtiment 17 fut rénové en 1997, sans toutefois altérer son esthétique.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1966, daté par source
Auteur(s) Auteur : Henri-Labourdette Jacques, architecte, attribution par source
Personnalité : Ville de Tours, OPMHLM, commanditaire, attribution par source
Auteur : Labadie Pierre, architecte, attribution par source

Le bâtiment 17 constitue une exception dans le quartier du Sanitas, étant le seul immeuble de logements - ici au nombre de 48 - construit par Jacques Henri-Labourdette et intégrant des commerces en rez-de-chaussée. La structure générale du bâtiment est formée par des murs de refend espacés de 5,92 m, butant à l'est sur un mur porteur de 30 cm d'épaisseur. La façade ouest, occupée par les devantures commerciales, est à l'inverse libre. Les commerces, au nombre de douze et d'une surface de 52 m², sont accessibles par une galerie couverte protégeant les passants des intempéries. Ils se répartissent en deux types principaux : quatre disposent d'une arrière-boutique, permettant d'augmenter la surface utile de 35 m². Sept autres n'en disposent pas, l'espace couvert à l'arrière du magasin étant alors utilisé par des locaux communs et par les caves des appartements. La douzième boutique, à l'extrémité nord du bâtiment, est d'une surface moindre, et est occupée par la station-service de l'avenue du Général-de-Gaulle. Les boutiques sont groupées deux par deux autour des cages d'escalier permettant l'accès aux étages d'habitation. Les quatre niveaux d'habitation au-dessus des commerces suivent un même plan d'étage courant, répétant à six reprises le module générique, commun aux autres immeubles de la troisième tranche, et formé d'un logement de trois pièces et d'un de quatre pièces organisés autour d'une cage d'escalier centrale. Les séjours sont orientés à l'ouest, et les cuisines, adossées aux salles de bain, à l'est. La troisième chambre du type 4 dispose d'un balcon ouvert sur la place Saint-Paul. La structure reprend le principe du rez-de-chaussée, avec des murs de refend de 15 cm d'épaisseur encadrant la cage d'escalier ; la division des travées est assurée par deux parois de 10 cm séparées d'un joint de dilatation. A l'instar des autres réalisations de la troisième tranche, les éléments porteurs en façade sont particulièrement réduits, suivant le principe de maximisation des surfaces vitrées. Seuls les séchoirs, sur la façade est, et l'encadrement du balcon, sur la façade ouest, reçoivent un parement vertical en carreaux de grès-cérame, ainsi que les allèges des ouvertures.

Murs béton armé
Toit béton en couverture
Étages rez-de-chaussée, 4 étages carrés
Couvertures terrasse
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété d'un établissement public communal

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Tours. Série W : cote 999 W 97. Permis de construire de la troisième tranche (bâtiments N bis, 17 à 20 et U).

Documents figurés
  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n° IVR24_20113701002NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n° IVR24_20113701001NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 97). (cf. illustration n° IVR24_20113701000NUC2A).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Massire Hugo