Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble avec commerce (15 rue des Carmes)

Dossier IA45001439 inclus dans Rue des Carmes réalisé en 2006

Fiche

  • Vue générale.
    Vue générale.
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • immeuble à logements
    • boutique
Précision dénomination immeuble avec commerce
Parties constituantes non étudiées immeuble à logements, boutique
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Commune d'Orléans - Orléans-Carmes
Adresse Commune : Orléans
Adresse : 15 rue des Carmes

L'immeuble à logements du 15 appartient à l'îlot 11-12 de la Reconstruction. Les travaux s'effectuèrent sous la direction de M. Winter, architecte chef de groupe, et furent réalisés d'après les plans de Paul A. Leroux, entre 1948 et 1951. La livraison eut lieu en 1952.

Période(s) Principale : milieu 20e siècle
Dates 1948, daté par source
Auteur(s) Auteur : Leroux Paul A., architecte, attribution par source

L'immeuble à logements avec enseigne du numéro 15 présente une façade sur rue à quatre étages carrés avec comble sous le toit à longs pans recouvert d'ardoise ; on aperçoit deux cheminées de mitoyen - de taille massive, larges mais peu épaisses, leur partie supérieure est ajourée de percements -, ainsi qu'une cheminée de refend - mêmes caractéristiques mais haute - et un cheminée de bloc-eau - de petite taille et également ajourées de percements dans leur partie supérieure. Chaque étage comprend trois travées. Le rez-de-chaussée sous corniche à moulure pleine est occupé par deux boutiques avec devanture - une bijouterie fantaisie et un coiffeur. L'entrée privative donnant accès aux appartements s'effectue par une porte bâtarde en fer avec imposte excentrée à droite et encadrée d'un chambranle en saillie composé de montants quadrangulaires se terminant en quart de rond rentrant vers l'intérieur. Au-dessus de la porte s'alignent des claustras de format carré - une dalle de large sur une de haut - à décor losangé. Isolés, ils désignent habituellement les toilettes ; couplés en quatre groupes, sur trois niveaux, à l'exception du quatrième groupe, composé de quatre niveaux, ils ont ici un rôle ornemental. La façade est recouverte d'un parement de dalles en pierre reconstituée qui quadrille la paroi. Chaque baie ou bloc croisée préfabriqué est encadré d'un chambranle saillant en ciment peint en blanc avec une fenêtre protégée par un store en bois. Les baies de type A - larges de trois dalles rectangulaires, hautes de deux et demi - sont pourvues d'une double barre d'appui en fer ; les baies de type B - larges de deux dalles, hautes de deux, avec dalle perforée sur le soubassement - n'en disposent pas. La disposition à trois travées se retrouve à chaque étage, selon la combinaison A - B - B. La disposition des baies, auxquelles s'ajoute le jeu des claustras, crée un décrochement visuel qui anime la façade. La corniche de toit en béton, composée d'une bande et d'une doucine droite surmontée d'un réglet, est interrompue et contribue ainsi à délimiter spatialement l'immeuble du reste du front bâti, édifié avec les mêmes matériaux selon les mêmes principes.

Murs béton
Toit ardoise
Étages 4 étages carrés
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans
Typologies Immeuble à logements.
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mosseron Maxence