Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble de norme HLM en R+4 (ensemble de 20)

Dossier IA37004642 inclus dans Immeubles des première et deuxième tranches du Sanitas (ensemble de 33) réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Appellations immeuble de norme HLM en R+4
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Est ; Tours-Sud
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier du Sanitas
Adresse : allée de l' Adjudant-Foiny , allée de la Belle-Fille , allée de Cangé , allée de la Charparaie , allée de Chaumont , allée de Cheverny , allée de la Devinière , avenue du Général-de-Gaulle , allée de Montrésor , rue Nioche

Parmi les trente immeubles de norme HLM (logements traversants) en R+4 (4 étages au-dessus du rez-de-chaussée) prévus initialement pour l'ensemble du secteur urbain concerté du Sanitas, quatre sont réalisés dans le cadre de la première tranche, dont deux partiellement, offrant un total de 173 logements. Leur construction débuta à l'hiver 1958, les emménagements s'échelonnant sur les années 1959 et 1960. L'abandon de la norme ECONOR (logements non traversants), décidé à l'été 1958, conduisit l'Office municipal à retenir la seule norme HLM pour les immeubles restant à construire dans le cadre de la deuxième tranche, ce quelque soit leur orientation. 682 logements furent mis en service, entre 1960 et 1962, dans treize nouveaux bâtiments en R+4, ainsi que dans le bâtiment L dont une première tranche avait été réalisée en 1959. Deux bâtiments supplémentaires, dénommés 1 bis et 12, et totalisant 110 logements, furent enfin achevés en 1963. Construits de part et d'autre de l'avenue du Général-de-Gaulle, ils constituent la tranche II bis de l'opération du Sanitas, venant en reconduction de la deuxième tranche. Le bâtiment C, terminé en 1960, fut en 1983 le premier immeuble du Sanitas à faire l'objet d'une rénovation intérieure et extérieure, notamment destinée à améliorer l'isolation phonique et thermique des logements. L'opération, réalisée à titre de prototype, fut ensuite étendue, à partir de la fin des années 1980, à l'ensemble des immeubles du quartier. Ces rénovations furent particulièrement conséquentes pour les bâtiments P, Q1, 1 et 12, implantés le long des deux axes structurants du quartier, et qui firent l'objet d'une surélévation par un cinquième étage formé de petits logements destinés aux étudiants. 57 nouveaux logements furent mis en service entre 1994 et 1997, la rénovation de l'ensemble des bâtiments s'achevant en 1999.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Secondaire : 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1959, daté par source
1960, daté par source
1961, daté par source
1962, daté par source
1963, daté par source
Auteur(s) Auteur : Henri-Labourdette Jacques, architecte, attribution par source
Personnalité : Ville de Tours, OPMHLM, commanditaire, attribution par source
Auteur : Labadie Pierre, architecte, attribution par source

Le système constructif des immeubles HLM en R+4 des première et deuxième tranches - dénommés C, G, I, L, P, Q1, Q2, 3, 4, 5, 6, 7a, 7b, 8, 9, 10 et 12 - est formé par une ossature dalle et murs-de-refend en béton, reposant sur une structure extérieure porteuse en pierre de taille provenant de carrières du Poitou. Chaque immeuble repose sur un niveau de sous-sol à usage de caves : les parois extérieures, épaisses de 35 centimètres, y sont bâties en parpaings. La division de l'espace intérieur y est effectuée par des murs de refend de 25 centimètres d'épaisseur, distants de 5,50 mètres les uns par rapport aux autres. Le niveau de rez-de-chaussée reprend la même structure, les parois extérieures étant constituées d'ardoise débitée en lames d'épaisseur variable et ensuite rejointoyées. Des blocs de pierre de taille, toujours de 35 centimètres d'épaisseur, se substituent ensuite à l'ardoise pour les quatre niveaux d'étage. L'ossature du bâtiment est soulignée par la grille orthogonale formée par les nez-de-dalle et les bandeaux verticaux prolongeant les murs de refend, l'ensemble peint en gris formant une légère saillie par rapport à la paroi en pierre de taille. La distribution s'effectue par des couloirs ajourés, dénommés ''coursives''. Larges d'un mètre, elles desservent sauf exception quatre logements chacune, et sont, dans la première tranche, systématiquement orientées au nord. L'accès aux étages se fait par un escalier tournant à retours doublé d'un ascenseur. Chaque logement offre une largeur totale de 5,50 mètres, correspondant à la distance entre deux murs-de-refend consécutifs. Les quatre logements présents à chaque niveau d'étage sont, dans la première tranche, répartis en miroir autour du noyau formé par la cage d'escalier et le séchoir, les type 2 (logements de deux pièces) étant groupés autour de celui-ci et les type 3 (logements de trois pièces) étant situés aux extrémités des coursives. Les cuisines, alignées le long des coursives, sont juxtaposées aux salles de bain, en cœur de construction. Les chutes et conduits de ventilation sont dans les deux cas accolés aux structures porteuses. Le séjour et la chambre principale sont, dans la première tranche, systématiquement orientés au sud. Les logements réalisés dans le cadre de la seconde tranche diffèrent peu de ceux de la première, la surface des chambres étant légèrement augmentée au détriment de celle de la salle de séjour ; la surface totale ne change pas, la structure porteuse la définissant restant la même.

Murs pierre de taille
béton armé plaquis
béton armé
parpaing de béton
Toit béton en couverture
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 4 étages carrés
Couvertures terrasse
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours
Autres organes de circulations ascenseur
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété d'un établissement public communal

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Tours. Série W : 999 W 40. Première tranche des 811 logements : plans, correspondances, adjudications.

  • Archives communales de Tours. Série W : 999 W 43. Première tranche des 811 logements : plans, correspondances, adjudications.

  • Archives communales de Tours. Série W : 999 W 65. Permis de construire de la deuxième tranche de 1 279 logements.

  • Archives communales de Tours. Série W : 999 W 66. Deuxième tranche de 1 279 logements : avant-projets, plans, correspondances.

  • Archives communales de Tours. Série W : 999 W 94. Permis de construire de la tranche II bis de 110 logements.

  • Archives communales de Tours. Série W : 1257 W 1. Négociations entre la Ville et le ministère sur la première tranche du SI, avant-projets de Labourdette, VRD, groupes scolaires, correspondances.

  • Archives communales de Tours. Série W : 1257 W 2. Études de la deuxième tranche du SI, VRD, correspondances.

  • Archives communales de Tours. Série W : 1257 W 7. Études de la deuxième tranche du SI.

  • Archives communales de Tours. Permis de construire n°55-727.

Documents figurés
  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 94). (cf. illustration n° IVR24_20113700991NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 94). (cf. illustration n° IVR24_20113700989NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701151NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701131NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701132NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701133NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701134NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701135NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701136NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701137NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Permis de construire n°55-727). (cf. illustration n° IVR24_20113701138NUC2A).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Massire Hugo