Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Immeuble de norme HLM en R+6 (ensemble de 3)

Dossier IA37004657 inclus dans Immeubles dits opération Pasteur (ensemble de 9) réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Appellations immeuble de norme HLM en R+6
Dénominations immeuble
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Est
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier du Sanitas
Adresse : rue Maurice-Bedel , rue Jules-Guesde , rue Théophane-Vénien

Le principe d'une échelle intermédiaire entre les bâtiments bas, en R+4, et les tours, en R+15, s'était déjà fait jour lors des études pour la troisième tranche du Sanitas, courant 1961. La hauteur de R+10, retenue dans les deux premières tranches, apparut trop importante à l'équipe d'architectes organisée autour de Jacques Henri-Labourdette. Celle-ci souhaita revenir à des volumes plus modestes pour les campagnes de construction ultérieures, dont l'opération Pasteur, réservant les fortes hauteurs à des points emblématiques devant marquer, notamment, l'entrée du quartier. Des prospects plus faibles (distance minimale autorisée par les règlements d'urbanisme et de voirie entre les bâtiments, calculée pour un éclairement naturel satisfaisant de chacun d'eux) s'intégraient en outre au travail parallèle organisé autour de l'implantation des bâtiments, et devant permettre un retour progressif à un urbanisme de rues, éloigné des grandes compositions aux tracés peu perceptibles depuis le sol. Les bâtiments 18 et 19, respectivement construits en troisième et quatrième tranche du Sanitas, furent ainsi réalisés à R+6, permettant de conjuguer l'obligation de densité, nécessaire au regard du prix du foncier, avec le maintien d'une échelle urbaine moins monumentale. Pour les terrains en limite sud du quartier, futur site de l'opération Pasteur, Michel Marconnet prévoyait également, dans son esquisse de 1962, un bâtiment d'orientation est-ouest en R+6. Le principe en fut pourtant provisoirement abandonné dans la première étude de plan-masse par Labourdette, en 1965, qui ne retenait que des immeubles en R+4. L'étude suivante, début 1967, qui fut marquée par la reprise complète du nombre des bâtiments et de leur implantation, prévoyait quatre immeubles en R+6 ; l'un d'entre eux, le bâtiment g, étant déjà à son emplacement final. L'implantation définitive des bâtiments j et m fut elle fixée au début de l'année 1968. Premier lancé, le bâtiment g fut achevé en 1970, et les deux autres l'année suivante. Le bâtiment c, enfin, prévu à l'emplacement de l'actuelle place Meffre, ne fut jamais mis en chantier suite à l'abandon, en 1971, de la troisième tranche de l'opération Pasteur. Une première opération de rénovation remplaça en 2008 les menuiseries bois peintes en marron par des ensembles en PVC de teinte blanche. Une seconde campagne est en cours lors de l'étude (2011), et vise à déposer les parements en grès cérame afin de permettre l'isolation thermique par l'extérieur du bâtiment.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1970, daté par source
1971, daté par source
Auteur(s) Auteur : Henri-Labourdette Jacques, architecte, attribution par source
Personnalité : Ville de Tours, OPMHLM, commanditaire, attribution par source

Les trois immeubles en R+6 réalisés dans le cadre de l'opération Pasteur sont conçus sur un modèle structurel très proche de celui des immeubles en R+4, eux-mêmes liés aux plans des bâtiments réalisés dans les troisièmes et quatrièmes tranche du Sanitas. Construits sur une ossature dalle - murs de refend en béton, ils offrent une façade presque entièrement libre. A l'inverse des R+4, l'élément porteur se situe en façade arrière, et est constitué par l'extrados de la cage d'escalier qui reçoit un parement en grès cérame beige. Les halls d'entrées sont au demeurant systématiquement positionnés sur cette façade. Les bâtiments sont toujours formés par la répétition, à deux ou trois reprises, d'un module constitué d'une cage d'escalier desservant deux logements par palier. Ces modules, au nombre de 7, contiennent 98 logements, en majorité de quatre et cinq pièces. Les façades avant, structurellement libres, sont marquées par la grille formée par la superposition des loggias sur six niveaux et sur trois à quatre baies de largeur, ouvrant sur l'intérieur des logements par des portes-fenêtres. Les baies simples constituent l'ensemble du reste de la façade, à l'avant comme à l'arrière. Les allèges des menuiseries sont, comme dans le reste de l'opération Pasteur, parées de carreaux de grès-cérame gris-bleu. Les murs pignons, parés de carreaux de grès-cérame beige, sont selon les cas d'implantation ouverts ou non par une rangée de fenêtres. A l'inverse des R+4, aucune acrotère ne vient coiffer les façades, l'encadrement des loggias et les panneaux de grès-cérame venant à l'aplomb du toit-terrasse La distribution intérieure des logements est quasiment identique à celle des R+4, seule la surface de la plus grande chambre étant restreinte pour permettre l'ajout d'un ascenseur, indispensable eu égard à la hauteur du bâtiment.

Murs béton armé
Toit béton en couverture
Étages sous-sol, rez-de-chaussée, 6 étages carrés
Couvertures terrasse
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant à retours
Autres organes de circulations ascenseur
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété d'un établissement public communal

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Tours. Série W : 999 W 285. Pasteur : permis de construire, plans, correspondances.

  • Archives communales de Tours. Série W : 999 W 296.

  • Archives communales de Tours. Série W : 999 W 297. Pasteur : permis de construire modificatif.

Documents figurés
  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n° IVR24_20113701186NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n° IVR24_20113701185NUC2A).

  • (Archives communales de Tours, section contemporaine, Série W, cote 999 W 297). (cf. illustration n° IVR24_20113701184NUC2A).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Massire Hugo