Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

La Celle-Condé (Cher) : église Saint-Denis de Condé, 14 verrières de Jean Mauret

Dossier IM18001578 réalisé en 2015
Dénominations verrière
Aire d'étude et canton France - Cher
Adresse Commune : La Celle-Condé
Lieu-dit : Condé

Les 14 vitraux de l'église Saint-Denis de Condé sont réalisés par Jean Mauret en 1992 alors que dans le même temps sont restaurées la charpente, la couverture du chevet et les maçonneries de l'édifice. La baie d'axe (0) est ré-ouverte à l'occasion de ces travaux. Les vitraux sont facturés en juillet 1992, suivant un devis proposé en mai 1991.

Des maquettes ont également été proposées par Jean Mauret pour les cinq petites baies de la crypte mais ce projet n'a pas abouti en raison des problèmes d'humidité et d'aération rencontrés dans cette partie de l'église.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle , daté par source
Dates 1992, daté par source
Stade de création pièce originale de vitrail
Lieu d'exécution Commune : Saint-Hilaire-en-Lignières
Édifice ou site : Atelier de Jean Mauret
Auteur(s) Auteur : Mauret Jean,
Jean Mauret (1944 - )

Artiste verrier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
peintre-verrier

Les 14 vitraux de l'église de Condé présentent une composition simple accompagnant la forme cintrée des baies. Des jeux de transparence et d'opacité sont créés grâce à l'emploi de verres opalescents et à l'usage de la gravure à l'acide et à la meule (points).

La baie 0 est cernée d'une bordure de verre transparent plaqué bleu et gravé sur lequel un filet de jaune d’argent a été tracé. La partie centrale est constituée de bandes étroites de petits carrés noirs et bleus et de rectangles transparents et de bandes plus larges de verres transparents plaqués opalescents et gravés.

Les baies 1, 2, 3 et 4 du chœur présentent une bordure colorée obtenue par l'emploi de jaune d’argent posé sur des verres de tonalités différentes ce qui donne des effets plus ou moins verts, jaunes ou orangés. Au centre, une bande de carrés noirs (ou transparents) et de rectangles opalescents se détache sur un fond de verres opalescents gravés.

Dans la nef (baies 5, 7, 9, 11, 6, 8, 10, 12), les vitraux se composent de bandes de rectangles placés verticalement séparées de lignes de rectangles placées horizontalement (opalescents plus ou moins gris ou blancs). Une bordure grise opalescente doublée d'une bande colorée (plus ou moins vert, jaune ou orangé) égaye ces compositions très sobres.

Les tons verts de la baie occidentale (13) sont obtenus grâce à l'emploi de verres bleus sur lequel a été posé du jaune d’argent. C'est le vitrail le plus coloré de l'édifice. Les bandes vertes alternent avec des bandes de verres opalescents gravés.

On observe que plusieurs cartons aux compositions différentes ont été réalisés pour les baies de la nef et de la baie ouest, ce qui témoigne des recherches de l'artiste jusqu'à un état avancé du travail. Les grands principes demeurent cependant constants (rigueur, simplicité, tonalités).

Catégories vitrail
Structures baie libre
Matériaux verre
plomb
Précision dimensions

h=210 la=74 (baie 0). h=120 la=51 (baies 1 à 4). h= 155 la=62 (baies 5 à 12). h=203 la=82 (baie 13). Dimensions approximatives.

États conservations bon état

L'église Saint-Denis de Condé à La Celle-Condé est classée au titre des Monuments historiques depuis 1862.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Atelier de Jean Mauret, Saint-Hilaire-en-Lignières. Archives.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie