Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Lacs (Indre) : église Saint-Martin, 8 verrières de Jean Mauret

Dossier IM36002796 réalisé en 2009

Fiche

Dénominations verrière
Aire d'étude et canton Département de l'Indre - La Châtre
Adresse Commune : Lacs
Adresse : rue Laisnel de Salle

Église paroissiale Saint-Martin : Édifiée au 12e siècle, cette église se compose d’une nef unique, d'un chœur plus étroit et d'une abside semi-circulaire. A l’extérieur, celle-ci est ornée de modillons géométriques ou à têtes animales. On remarque également le réemploi, sous la corniche, de trois bas-reliefs gallo-romains figurant des divinités. Les vitraux : D'après l'architecte des Bâtiments de France Jacques Lamy, jusqu'en 1976 les baies de l’église sont fermées par du "verre cathédrale et quelques grisailles sans aucun intérêt ». Le maire ajoute que ces verrières sont « tout à fait délabrées » et demandent à être remplacées. En janvier de cette même année, Jean Mauret propose un devis pour la réfection des 8 vitraux de l’église (surface de 6,20 m² au total). Les maquettes sont approuvées par l’inspecteur général Jacques Dupont et, en juin 1976, le conseil municipal sollicite une aide financière de l’État. Une subvention de 40 % est accordée et les 60 % restant sont financés par la famille du jeune curé de Lacs, Max Huot de Longchamps. Les nouveaux vitraux sont réalisés durant l'automne 1976 et facturés au mois de décembre suivant.

Dans la nef est présentée, dans une boîte lumineuse, l'ancienne verrière (1870) de la baie 0, issue de l'atelier de Charles Desgranges, successeur d'Émile Thibaud à Clermont-Ferrand. Ce vitrail figure saint Martin en pied sous un arc trilobé.

Période(s) Principale : 4e quart 20e siècle
Dates 1976, daté par source, porte la date
Auteur(s) Auteur : Charles Desgranges
Auteur : Mauret Jean, dit(e) 20
Jean Mauret , dit(e) 20 (1944 - )

artiste verrier


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.

L'ensemble des 8 verrières abstraites réalisé par Jean Mauret présente une tonalité jaune dominante résultant de l'emploi du jaune d'argent.

Le vitrail de la baie d'axe (0) diffère des sept autres. Il se compose de rectangles et de carrés irréguliers, parfois marqués d'une croix ou d'une diagonale en plomb. Les verres (bleus et transparents) sont travaillés au jaune d’argent (du très pâle au très foncé) et à la grisaille (hachures, aplats, effets plus ou moins opaques). Ces superpositions de teintes enrichissent le vitrail de tons jaunes, orangés, verts (bleu + jaune) et bruns. Les verres transparents plaqués bleus sont gravés.

Les vitraux des baies 0 à 6 présentent une composition simple formée d'une partie centrale de rectangles marqués de croix irrégulières en plomb. Les verres sont transparents, parfois très légèrement teintés. Les bordures composées de rectangles transparents sont agrémentées de touches horizontales jaunes (jaune d’argent). La technique de la grisaille n'a pas été employée sur ces sept verrières.

Catégories vitrail
Structures baie libre
Matériaux verre translucide
plomb
Précision dimensions

h=170 la=83 (baie 0). h=87 la=40 (baie 1). h=85 la=36 (baie 2). h=100 la=50 (baie 3). h=85 la=45 (baie 4). h=97 la=50 (baie 5). h=100 la=45 (baie 6). h=180 la=45 (baie 101). Dimensions approximatives.

Iconographies saint Martin
Inscriptions & marques inscription concernant l'auteur, sur l'oeuvre
date, sur l'oeuvre
Précision inscriptions

Inscription : "J. Mauret 1976" (baie 0).

États conservations bon état
Précision état de conservation

Bon état sauf une casse (baie 6).

Eglise Saint-Martin classée au titre des Monuments historiques depuis le 1er septembre 1922.

Statut de la propriété propriété de la commune
Protections protection MH

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives de l'atelier Jean Mauret à Saint-Hilaire-en-Lignières.

(c) Rencontre avec le Patrimoine Religieux ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Geneste Olivier - Mauret-Cribellier Valérie