Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Launay : château dit château de Launay

Dossier IA37004801 réalisé en 2011

Fiche

Destinations édifice d'assistance ou de protection sociale
Parties constituantes non étudiées pigeonnier, serre
Dénominations château
Aire d'étude et canton Vallée de la Brenne - Vouvray
Adresse Commune : Reugny
Lieu-dit : Launay
Cadastre : 1819 D3 946, 947 ; 2009 ZV 103

On ignore à quand remonte la première construction du château. En 1701, Jacques Dubois écuyer, conseiller du roi, commissaire ordinaire des guerres, est seigneur de Launay.

En 1738, Jean-Baptiste Bugarel, trésorier de France à Tours, abandonne à ses créanciers la terre, closerie et métairie de Launay.

En 1761, le château est acquis par Guillaume Delamardelle, procureur du roi au Présidial de Tours.

Dans la seconde moitié du 19e siècle, le château appartient à Edmond Chéhedoux, ancien vice-consul de France au Mexique, puis de 1883 à 1924, à son neveu Victor Lefébure, maire et conseiller général. En 1943, le château est acquis par le département de la Seine et transformé en sanatorium. En 1960, la ville de Paris installe un institut médico-pédagogique devenu depuis 1973 un établissement d'éducation spécialisé pour polyhandicapées (CESAP).

Le château fait l'objet d'une augmentation en 1855 et une construction nouvelle est édifiée en 1856. Le pigeonnier est antérieur au milieu du 18e siècle (il est mentionné en 1738). Le château d'eau et la salle des machines sont construits en 1888. La serre est également édifiée à la fin du 19e siècle. D'importants aménagements ont été réalisés dans la seconde moitié du 20e siècle lors du changement de fonction du château, de résidence en établissement médical.

Période(s) Principale : Temps modernes
Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle

Logis de plan rectangulaire, à un étage carré et étage de comble, construit en moellon enduit et pierre de taille, couvert de deux toits à longs pans et croupes en ardoise. L'étage de comble est éclairé par des lucarnes interrompant l'avant-toit : trois grandes et deux petites sur les façades ouest et est, et deux petites et une grande sur les pignons nord et sud. L'entrée de la façade Est est encadrée de pilastres cannelés à chapiteaux ioniques.

Le pigeonnier, de plan carré, est construit en moellon enduit avec chaînes d'angles en pierre de taille, couvert d'un toit en pavillon en tuile plate sommé d'un clocheton en ardoise, ceint d'un larmier en pierre de taille.

La serre est construite en pan de fer et verre.

Le château d'eau, à base octogonale, est construit en brique et pierre de taille (chaînes d'angles).

Le pavillon d'entrée, en rez-de-chaussée, est également construit en brique et pierre de taille (chaînes d'angles, encadrement des baies), couvert d'un toit à longs pans en ardoise.

Murs moellon enduit
pierre de taille
pan de fer
Toit ardoise, tuile plate
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans
toit en pavillon
croupe

Edifice n'ayant pu être visité lors de l'enquête.

Statut de la propriété propriété d'un établissement public

Annexes

  • Description de Launay en 1738

    En 1738, Launay consiste "dans un gros pavillon double, composé de six chambres de maître, tant en haut qu'en bas avec leurs cabinets, salle, salon, garde-meubles, chambres de domestiques, office, cuisine, armoires dans les murs, le tout couvert d'ardoises, une grande cour devant le bâtiment, une grande basse-cour séparée, écuries, greniers à foin, grange, cellier, pressoir garni de ses ustensiles et cuves, boulangerie, greniers à blé, étables, toits à porcs, appentis, le tout couvert de tuiles, un colombier à pigeons, un parterre en terrasse planté de buis, par compartiments, une petite terrasse régnante autour du parterre garnie d'arbres fruitiers, un jardin potager au-dessous du parterre, d'environ un arpent, partagé en carré, fermé de haies vives et fossés profonds et larges, un verger planté d'arbres fruitiers à côté du jardin potager, une avenue entre-deux, défendues par des haies vives et fossés, un bois de futaie de douze à treize arpents à côté de la maison, de l'âge de 50 ans ou environ".

  • Description de Launay en 1756

    En 1756, Launay est décrit comme "consistant dans un grand bastiment double couvert d'ardoise distribué par le bas de deux grands vestibulles, deux grandes chambres, plusieurs cabinets, offices, chambres a costé, chambres hautes, vestibulles, cabinet a costé, autres chambres en mansardes lambrissées, un grand degré pour y monter, une cuisine en bas, chambre au dessus couvert d'ardoise, une fuye a pigeons garny de boulins et de pigeons (...) une grande cour en terrasse (...) plusieurs bastiments y joignant et où est la basse cour quy consistent en chambres, boulangerie et pressoirs, caves, granges, écuryes, étables, remises, buchers, plusieurs greniers sur les dits bastiments, une grande basse cour, plusieurs grandes portes cochères et chartières pour entrer dans les lieux, un jardin en terrasse et parterre et autre grand jardin potager, le bas orné de charmilles et allées le tout renfermés de murailles, hayes vives et fossés".

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. C 654. Extrait du registre des ensaisissements et contrôles ouverts par le domaine engagé de Reugny contenant les enregistrement faits pendant l'année 1757.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 65 J 5. Fonds du château de la Vallière.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P2. Plan cadastral napoléonien de 1819. Section D3.

  • Archives départementales d'Indre-et-Loire. 3 P3 1973. Registre présentant les augmentations et diminutions survenues sur les matrices cadastrales. 1830-1882.

Documents figurés
  • Carte postale. (Collection privée).

  • Cartes postales de Touraine : Reugny. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 194).

  • Plan cadastral dit cadastre napoléonien, 1819. (Archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P2 194).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Pays Loire Touraine - Paucton Arnaud