Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Léonie : ferme, actuellement maison

Dossier IA28000055 réalisé en 2013

Fiche

Dossiers de synthèse

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées étable, toit à porcs, fournil, grange, écurie
Dénominations ferme
Aire d'étude et canton Parc naturel régional du Perche - Thiron-Gardais
Adresse Commune : La Croix-du-Perche
Lieu-dit : La Léonie
Cadastre : 1814 B2 296 ; 2013 ZI 43
Précisions

Sur le plan cadastral de 1814, le lieu-dit se nomme "Le Bois de la Béquille" et aucune construction n’y apparaît. Les matrices cadastrales font état de la construction d’une maison pour Léon Manguin en 1864. Le bâtiment principal a donc été construit à cette date, et Léon Manguin a donné son nom au lieu-dit (la Léonie). Le petit bâtiment en vis-à-vis (fournil et toit à porcs) semble dater de cette même époque, tandis que la grange paraît dater de la fin du 19e siècle ou du début du 20e siècle.

Le bâtiment principal et la grange ont été transformés au début du 21e siècle au cours de la rénovation de l’ensemble (ouvertures, lucarnes, porte de grange).

Période(s) Principale : 2e moitié 19e siècle
Secondaire : 1er quart 21e siècle
Dates 1864, daté par source
Auteur(s) Personnalité : Manguin Léon, commanditaire, attribution par source

Située à l’extrémité est de la commune, la ferme comprend trois bâtiments répartis autour d’une cour ouverte.

Le bâtiment principal est en rez-de-chaussée surmonté d’un comble à usage de grenier. Il est composé d’un cellier (ou chambre), d’une salle, d’une écurie et d’une étable. A l’arrière de la salle, une laiterie en appentis est accolée. Les murs sont en moellons de silex en façade principale et sur les pignons, et en bauge en façade postérieure (au nord). Une étable en pan de bois est accolée à l’est. Les encadrements des baies, les chaînages d’angle ainsi que les bandeaux (inférieur et supérieur) sont en brique.

La grange, située à l’est, possède des murs en moellons de silex. L’encadrement de la porte cochère est en brique, de même que les chaînages d’angle, les jambes harpées et le bandeau. Le dernier bâtiment, placé au sud de la ferme, abrite le fournil et les toits à porcs. De maçonnerie hétérogène, ses murs sont entièrement en moellons de silex (avec des chaînes d’angle en pierre de taille de grison ou en brique) ou partiellement (soubassement en moellons de silex et mur en bauge). Les encadrements des baies sont en bois.

Les toits sont à longs pans et à croupe (bâtiment principal), couverts en tuile plate.

Murs silex moellon enduit
terre pan de bois enduit partiel
terre
Toit tuile plate
Étages rez-de-chaussée
Couvrements
Couvertures toit à longs pans croupe
États conservations bon état
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales d´Eure-et-Loir. 3 P 6522 - 6529. Plans cadastraux de 1814.

  • Archives départementales d'Eure-et-Loir. 3 P 971 - 973. Matrices cadastrales.

(c) Parc naturel régional du Perche ; (c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Maillard Florent - Casses Laetitia