Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les aménagements portuaires de la Loire : commune d'Amboise (Indre-et-Loire)

Dossier IA37005034 réalisé en 2010

Œuvres contenues

Aires d'études Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : Amboise

La ville d'Amboise est établie sur la rive gauche de la Loire du côté du coteau. Dès l'antiquité, la présence des voies terrestres de Chartres et d'Orléans-Tours favorise les échanges commerciaux à cet endroit. Au Moyen-Age, la route d'Espagne traverse la ville du nord au sud puis passe sur la rive droite à partir de 1753. La route reliant Paris à Bordeaux via Amboise est entreprise en 1768 et ne sera achevée qu'au tout début du XIXe siècle. L'ancienne embouchure de la rivière de l'Amasse (en aval du pont), a servi jusqu'au début du XIXe siècle de gare refuge pour les bateaux pendant les crues ou par temps de glaces. En 1819, elle peut contenir 30 bateaux mais nécessite un curage. Durant la seconde moitié du XIXe siècle, plusieurs campagnes de travaux sont entreprises pour lutter contre les inondations de la Loire. Après la crue de 1846, l'Etat fait notamment installer des banquettes insubmersibles sur les levées pour préserver la vallée des eaux du fleuve. A Amboise ces banquettes présentent une lacune à l'embouchure de l'Amasse qui permet l'introduction de l'eau dans le val. Pour pallier cet inconvénient, les lits de l'Amasse et de la Loire sont séparés depuis 1866 par un barrage à clapets. La surface de l'ancienne gare refuge est en grande partie couverte par une voûte. Le cours de la rivière de l'Amasse est également modifié au XIXe siècle. Une partie de ses eaux est déviée au moyen d'un tunnel long de 800 mètres sous le plateau de Châtelliers (années 1860). Entre 1882 et 1892, un fossé de ceinture destiné au détournement des eaux pluviales en dehors de l'enceinte de défense d'Amboise contre les inondations est établi. A Amboise, la division de la Loire en deux bras a permis la réalisation de ponts en bois de part et d'autre de l'île. Celui du bras septentrional est détruit par les glaces en 1608 puis reconstruit en 1620. Il est de nouveau emporté par des crues ou des débâcles en 1707, 1709, 1712, 1789, 1799 et 1843. Un pont en pierre est enfin construit en 1846. Côté rive sud, le pont de pierre construit vers 1680 est emporté en 1710. L'arche côté rive gauche de ce pont reconstruit est remplacée en 1847 (suivant une proposition de l'ingénieur Lemierre de 1841) par une travée suspendue, comparable à celle du pont de Beaugency, pour faciliter le passage des bateaux et assurer un débouché plus important aux eaux du fleuve. Le pont subit des dégâts durant la guerre de 1870 puis en 1940. Un ouvrage d'art provisoire, établi un peu plus en amont, le remplace de 1940 à 1954. A chaque fois que les ponts sont détruits, un système de bac doit être mis en place. En 1790, l'entrepreneur Chateigner propose de réaliser un pont provisoire sur bateaux « de la ville au faubourg du bout des ponts ». L'ouvrage non réalisé, devait mesurer 110 toises de long sur 12 pieds de large (214 m x 3,9 m) et être composé de 25 sapines. Une arche en forme de pont-levis se serait levé à volonté pour le passage des bateaux. Les ingénieurs cherchent très tôt à maintenir les eaux du fleuve du côté de la ville pour y favoriser la navigation. Dès 1477, des travaux sont effectués pour "faire venir l'eau de ladite rivière devers la ville". En 1843, on projette d'établir trois digues submersibles à un mètre au-dessus de l'étiage et de régulariser le thalweg sur 20 mètres de largeur au moyen de chevalage et de curage. Ces travaux ne sont toujours pas réalisés en 1847. Aux XVe et XVIe siècles, l'activité fluviale nécessite l'utilisation de plusieurs lieux d'abordage : le port du Petit Fort et le port des Minimes sur la rive gauche en amont du pont, le port Saint-Simon sur la rive gauche en aval du pont et le port du Bout des Ponts côté rive droite. Les caves troglodytes du quai des Violettes servent d'entrepôt pour les marchandises, notamment le vin. Un mail est établi le long de la Loire de 1621 à 1623, en aval du pont côté rive gauche. Au XVIIIe siècle, les bateaux peuvent accoster au port de la Lamproye ou au port des Violettes sur la rive gauche en amont du pont (ce port sert essentiellement au dépôt des vins). Plus en aval, l'abordage s'effectue au port Saint-Sauveur qui a été refait à neuf du temps du duc de Choiseul (entre 1770 environ et 1785). Le mail est utilisé comme entrepôt pour les marchandises du port, essentiellement du bois des forêts des alentours. Les vins produits sur le territoire de l'élection d'Amboise proviennent des paroisses voisines de Noizay, Nazelles, Chançay et Limeray qui sont alors couvertes au 3/4 de vignes (médiocre qualité). Sur les bords du Cher, Lussault et Montlouis produisent de leur côté de bons vins blancs et rouges. En 1776 et en 1790, des crues importantes causent des dégâts sur les quais d'Amboise (faubourg des Violettes et côté rive droite). Au début du XIXe siècle, on déplore que le port au Bois (rive gauche, aval du pont) soit en très mauvais état et qu'il est trop éloigné de la ville. Les négociants et les commissionnaires font alors bâtir plus en amont, sur le quai des Violettes, des maisons et des magasins. Il semble qu'à cette période, l'activité portuaire tend à se déplacer vers l'amont. Une enquête nationale sur les moyens de transport par le ministère de l'Intérieur menée en 1811 montre qu'à Amboise, le commerce des vins et des eaux de vie prédomine. Ces vins sont pour la plupart destinés aux villes de Paris ou Orléans. Environ 150 bateaux servent au transport des marchandises à Amboise ; ces bateaux appartiennent à 30 ou 40 maîtres mariniers habitant à Amboise ou Limeray. Au milieu du XIXe siècle, les ingénieurs estiment qu'Amboise est l'un des ports de Loire les plus importants pour les vins et le bois. Une grande cale d'abordage est construite de part et d'autre du pont en 1846-1847. Un projet de règlement pour la police des ports d'Amboise est rédigé en 1852 pour concilier les besoins de la navigation et de la ville : il stipule qu'il est interdit de faire des dépôts permanents sur les ports et les cales, qu'il est défendu d'y faire stationner des charrettes, camions, voitures et autres machines. Les bateaux vides qui ne sont destinés à être chargés dans un délai de trois jours ne doivent pas stationner sur les ports et les cales, ils doivent être amarrés aux pieux plantés dans les talus des levées de manière à ne pas gêner les chargements et la navigation. Les marchandises peuvent stationner huit jours au plus sur les ports. La partie du port formant banquette de halage aux abords de la travée suspendue du pont doit rester libre d'obstacle et de marchandises déposées. En 1862, le port d'Amboise et le port de la Noiraye font partie des principaux ports d'Indre-et-Loire.

A Amboise, la Loire se divise en deux bras séparés par une île. Deux ponts établis de part et d'autre de l'île assurent la traversée du fleuve. Les aménagements portuaires sont situés sur les rives gauche et droite et sur l"île. Sur la rive gauche (côté ville) : - le port de la Noiraye en aval de la ville - le port au Bois en aval de l'embouchure de l'Amasse - le port d'Amboise situé entre l'embouchure de l'Amasse et le tunnel de l'Amasse sur la rive droite : - trois cales abreuvoirs simples situées en amont du pont Général Leclerc - une cale abreuvoir simple située immédiatement en aval du pont Général Leclerc sur l'île d'Or : - trois cales abreuvoirs simples En outre le plan de 1835 mentionne une quatrième cale abreuvoir simple sur la rive gauche de l'île en amont du pont qui n'a pas été retrouvée sur le terrain.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN, F 14 1269. Enquête nationale sur les moyens de transports par le Ministère de l'Intérieur, département d'Indre-et-Loire, Amboise, 16 décembre 1811.

  • AN, F 14 6615. Rapport de l'ingénieur ordinaire du 27 juillet 1841 relatif au projet de redressement des quais d'Amboise proposé par l'ingénieur Morandière en 1840.

  • AN, F 14 6615. Rapport de l'ingénieur Cormier, 20 avril 1843, travaux propres à fixer le thalweg de la Loire contre les quais de la ville d'Amboise et projet d'un port sur la rive gauche de part et d'autre du pont

  • Rapport concernant le projet des travaux à exécuter pour amener le thalweg de la Loire le long des quais d'Amboise et la construction d'un port sur la rive gauche, 21 juin 1845.

  • AN, F 14 6615. Projet de fixer le thalweg de la Loire contre les quais d'Amboise, 1846 (non réalisé en 1847).

  • AD Indre-et-Loire, C 271. Indication des ouvrages qui seront faits sur la Loire durant l'année 1782 aux environs d'Amboise : mention d'une rampe existante dite de la Lamproye.

  • AD Indre-et-Loire, C 272. Projet d'état du Roi des turcies et levées pour l'année 1781 : nouveaux ouvrages à faire (12 400 livres) le long du faubourg des Violettes à Amboise.

  • AD Indre-et-Loire, S 1901. Port de l'Isle Couvert (emplacement port au Bois), 10 thermidor an 10 (1802).

  • AD Indre-et-Loire, S 1901. Port de la commune de Saint-Denis-Hors (emplacement port au Bois), 27 frimaire an 11 (1802).

  • AD Indre-et-Loire, S 2035. Traversée de la Loire pendant la construction de la travée suspendue du pont d'Amboise, 1848.

  • AD Indre-et-Loire, S 2036. Rapport sur la navigation sur la Loire en Indre-et-Loire, non daté (probablement 1847) : le port d'Amboise est à la veille d'être achevé.

  • AD Indre-et-Loire, S 2037. Courrier de l'ingénieur en chef Lemierre adressé au préfet d'Indre-et-Loire relatif au projet de construire une cale à tablier à Amboise rive gauche, 1841.

  • AD Indre-et-Loire, S 2037. Situation du Service de la Loire dans le département d'Indre-et-Loire en 1845 : projet de fixer le thalweg du côté de la ville d'Amboise et projet d'un port à Amboise.

  • AD Indre-et-Loire, S 2037. Rapport de l'ingénieur en chef de la Loire, construction de l'arche marinière (travée suspendue), 19 mai 1847. Durant les travaux la traversée s'effectue au moyen d'un bac en ciment.

  • AD Indre-et-Loire, S 2038. Construction de la travée suspendue du pont d'Amboise, 1846.

  • AD Indre-et-Loire, S 2039. Port de la Noiraye, plainte du sieur Deslandes au sujet de la construction des banquettes contre les inondations (il est privé de la vue sur la Loire et d'un abordage qui lui était très utile), 1850.

  • AD Indre-et-Loire, S 2044. Quai des Violettes, plainte du négociant en vin Delanoue-Dubois au sujet d'une cale détruite lors des travaux de défense contre les inondations, rapport de l'ingénieur ordinaire, 10 juillet 1866.

  • AD Indre-et-Loire, S 2045. Quai des Violettes, plainte du négociant en vin Delanoue-Dubois au sujet d'une cale détruite lors des travaux de défense contre les inondations, rapport de l'ingénieur ordinaire, 9 octobre 1866.

  • AD Indre-et-Loire, S 2087. Refuges pour bateaux : mention de l'embouchure de l'Amasse en 1819.

  • AD Indre-et-Loire, S 2088. Situation du Service de la Loire en Indre-et-Loire au 31 octobre 1825 : quais d'Amboise.

  • AD Indre-et-Loire, S 4987. Défense de la ville contre les inondations de la Loire et de l'Amasse, 1857-1866.

  • AD Indre-et-Loire, S 4988. Travaux relatifs à l'établissement d'un fossé de ceinture destiné au détournement des eaux pluviales en dehors de l'enceinte de défense d'Amboise contre les inondations, 1866-1896.

  • AD Indre-et-Loire, S 5103. Gare de l'Amasse utilisée autrefois comme refuge pour les bateaux, 1877-1884.

  • AD Loiret, liasse 30872. Projet de règlement pour la police des ports d'Amboise, 17 juillet 1852.

  • AD Loiret, liasse 30877. Service spécial de la Loire, renseignements techniques relatifs aux ports et bas-ports, ingénieur en chef, 27 mai 1860 : description du bas-port d'Amboise construit en 1846.

  • AD Loiret, 2 S 102. Liste des ports de Loire en Indre-et-Loire, 1857.

  • AM Amboise, CC 100 fol 20. Travaux en Loire pour "faire venir l'eau de ladite rivière devers la ville", 1477.

  • AM Amboise, DD 55. Inondation et dégâts sut les quais d'Amboise, crues de 1776 et 1790.

  • AM Amboise, DD 55. Détail estimatif des ouvrages à faire le long du faubourg des Violettes suite aux dégâts de la crue de 1790, 30 mai 1792.

  • AM Amboise, O 206. Ponts d'Amboise, 1717-1790.

  • AM Amboise, O 206. Pont provisoire sur bateaux, 1790.

  • AM Amboise, O 206. Bac d'Amboise, 1790 - an 7.

  • AM Amboise, O 219. Déplacement de la route département n° 3 par suite de l'exécution des travaux de défense de la ville d'Amboise, 1861-1866.

Documents figurés
  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19883703133N).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2500e, détail, 1852. Par Harmani (conducteur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4937). (cf. illustration n° IVR24_20113701913NUCA).

  • Encre sur papier, Ech. 1/10 000e, détail, 1855. (archives municipales d'Amboise, O 219). (cf. illustration n° IVR24_20113701918NUCA).

  • Dans : Melet-Samson (J), ' La ville d'Amboise aux XVe et XVIe siècles ', Bulletin de la Société archéologique de Touraine, 1973, p 267. (cf. illustration n° IVR24_20113701886NUCA).

  • Encre et aquarelle sur pelure collée sur papier, 35 x 450 cm, détail, 1843. (archives nationales, F 14 6795). (cf. illustration n° IVR24_20073700448NUCA).

  • Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 003 0304). (cf. illustration n° IVR24_20113701796NUCAB).

  • Encre et aquarelle sur papier, section A, Ech. 1/1250e, détail, 1809. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 003 001). (cf. illustration n° IVR24_20113701797NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section B2, Ech. 1/1250e, détail, 1809. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 003 002). (cf. illustration n° IVR24_20113701798NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section B1, Ech. 1/1250e, détail, 1809. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 003 002). (cf. illustration n° IVR24_20113701799NUCA).

  • Document imprimé, 1848-1858, détail. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). (cf. illustration n° IVR24_20113701800NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, planche 3, détail, 3ème quart XVIIIe siècle. Par Trudaine (ingénieur). (archives nationales, CP F 14 bis 8505). (cf. illustration n° IVR24_20113701877NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1811. (archives nationales, F 14 608/1). (cf. illustration n° IVR24_20113701878NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1843. Par Lemierre (ingénieur). (école nationale des Ponts-et-Chaussées, Ms fol 1824). (cf. illustration n° IVR24_20113701885NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2500e, détail, 1852. Par Harmani (conducteur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 4937). (cf. illustration n° IVR24_20113701912NUCA).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19873700867N).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19873700830N).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19873700848N).

  • Photographie ancienne, 49,5 x 34,5 cm. Par Mieusement (photographe). (bibiothèque municipale de Tours, LC Amboise R 1). (cf. illustration n° IVR24_20123700853NUCAB).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19873700828N).

  • Photographie ancienne, 1890. (cf. illustration n° IVR24_19773700145XB).

  • Lithographie et aquarelle sur papier, 30 x 23 cm. Par Monthelier (lithographe) ; Lemercier (imprimeur) ; Prevost, Arthur (Editeur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, B 996). (cf. illustration n° IVR24_19903700238Z).

  • Encre et aquarelle sur pelure collée sur papier, 58 x 22 cm, détail, non daté (probablement 1851). (archives nationales, F 14 6615). (cf. illustration n° IVR24_20073700458NUCA).

  • Encre et aquarelle sur pelure collée sur papier, 58 x 22 cm, détail, non daté (probablement 1851). (archives nationales, F 14 6615). (cf. illustration n° IVR24_20073700457NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 114 x 47, XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 270). (cf. illustration n° IVR24_20063700007NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 114 x 47, XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 270). (cf. illustration n° IVR24_20063700008NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises, 87 x 22, détail de la 14ème feuille, milieu XVIIIe siècle. (archives départementales d'Indre-et-Loire, C 277). (cf. illustration n° IVR24_20063700010NUCA).

  • Dans : ' Desseins des plans et élévations des ponts situez sur la rivière de Loire et autres adjacentes ' , Nicolas Poictevin, 1679-1683. Par Poictevin, Nicolas (dessinateur). (bibiothèque municipale de Saumur, Ms 21, folio 36). (cf. illustration n° IVR24_19793700140X).

  • Dans : ' La Touraine, histoire et monuments ', Abbé J-J. Bourassé, 1855. (cf. illustration n° IVR24_19903700235X).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19873700863N).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail, 1869-1870. (archives municipales d'Amboise, O 209). (cf. illustration n° IVR24_20113701949NUCA).

  • Photographie ancienne. Par Mieusement (photographe). (bibiothèque municipale de Tours, LC Amboise château R 1). (cf. illustration n° IVR24_20123700854NUCAB).

  • Lithographie, 25,5 x 18,5 cm, vers 1853. Par Dupuis (dessinateur) ; Deroy (lithographe) ; Lemercier (imprimeur) ; Prevost, André (éditeur). (bibiothèque municipale de Tours, LA Amboise château est 3). (cf. illustration n° IVR24_20123700845NUCA).

  • Gravure sur acier, 43 x 30 cm, vers 1833. Par Turner, JMW (peintre) ; Allen, JB (graveur). (bibiothèque municipale de Tours, LB Amboise château est 7). (cf. illustration n° IVR24_20123700847NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 1000 toises (environ 1/35 000e), planche n° 67, 20 x 27, vers 1755. (bibliothèque nationale, Cartes et Plans, Ge FF 17578 (res)). (cf. illustration n° IVR24_20113703206NUCA).

  • Photographie noir et blanc. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, AP60L01238). (cf. illustration n° IVR24_20113702670NUC).

  • Photographie noir et blanc. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, APMH0000084). (cf. illustration n° IVR24_20113702669NUC).

  • Photographie noir et blanc. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, APMH00004343). (cf. illustration n° IVR24_20113702668NUC).

  • Photographie noir et blanc, 1851. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, APMH00007486). (cf. illustration n° IVR24_20113702667NUC).

  • Photographie noir et blanc. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, AP02L05855). (cf. illustration n° IVR24_20113702666NUC).

  • Photographie aérienne. (cf. illustration n° IVR24_19873700826N).

  • Photographie noir et blanc, avant 1905. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, APMH00012558). (cf. illustration n° IVR24_20113702665NUC).

  • Photographie noir et blanc, vers 1925. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, APHF002109). (cf. illustration n° IVR24_20113702664NUC).

  • Photographie noir et blanc. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, APTCF03867). (cf. illustration n° IVR24_20113702663NUC).

  • Encre et aquarelle sur papier, 1869-1870. (archives municipales d'Amboise, O 209). (cf. illustration n° IVR24_20113701948NUCA).

  • (bibliothèque nationale, Va 37 tome 1, vue 125721). (cf. illustration n° IVR24_20113702312NUC).

  • Gravure sur cuivre, 0,15 x 0,105 cm, 1636. Par Tassi. (collection particulière). (cf. illustration n° IVR24_19763700253X).

  • Gravure, milieu XIXe siècle. (collection particulière). (cf. illustration n° IVR24_19763700254X).

  • Gravure, XIXe siècle. (collection particulière). (cf. illustration n° IVR24_19763700256X).

  • Dans : Rouargues frères, ' Album des bords de Loire ', Paris 1856. Gravure. Par Rouargues frère. (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire). (cf. illustration n° IVR24_20103701163NUCA).

  • Dans : ' Album Deroy, les rives de la Loire ' , 1835-1836. Gravure. Par Deroy. (musée de la Marine de Loire, Châteauneuf-sur-Loire). (cf. illustration n° IVR24_20103701164NUCA).

  • Photographie noir et blanc. (médiathèque de l'architecture et du patrimoine, APTCF03872). (cf. illustration n° IVR24_20113702671NUC).

  • (bibliothèque nationale, Va 37 tome 1, vue 125713). (cf. illustration n° IVR24_20113702311NUC).

  • Document imprimé, 1848-1858, détail. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). (cf. illustration n° IVR24_20113701920NUCA).

  • Gravure, XVIIIe siècle. (cabinet A. Gabeau). (cf. illustration n° IVR24_20113702313NUC).

  • Dans : ' Promenades pittoresques en Touraine ', Abbé C. Chevalier, Tours, 1889, p 241. Gravure, 1855. Par Girardet, Karl (graveur). (cf. illustration n° IVR24_20113702314NUC).

  • 1762. Par Lenfant (peintre). (musée des Beaux Arts, Tours). (cf. illustration n° IVR24_19923700287VA).

  • Détail, 1762. Par Lenfant (peintre). (musée des Beaux Arts, Tours). (cf. illustration n° IVR24_19923700288X).

  • Détail, 1762. Par Lenfant (peintre). (musée des Beaux Arts, Tours). (cf. illustration n° IVR24_19923700290X).

  • Encre et aquarelle sur papier, 63,5 x 88,5 cm, 1807, détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, Plan n° 185). (cf. illustration n° IVR24_19903700239Z).

Bibliographie
  • Dutens, "Histoire de la navigation intérieure de la France", tome 1, 1829, p 28.

  • Bailly, Gilles-Henri, "Amboise secteur sauvegardé, la richesse d'un patrimoine urbain", 1992.

  • Nunes, Alfredo, "Les voituriers par eau de Limeray au XVIIIe siècle (1732-1789)", mémoire de maîtrise, sous dir. B. Maillard, Université de Tours, 1992.

  • Ledet, Béatrice, "Les travaux réalisés au XIXe siècle dans le lit de la Loire pour l'amélioration de la navigation", in : Bulletin archéologique de la Société archéologique de Touraine, 1991, tome XLIII, pp 299-316.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie