Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les aménagements portuaires de la Loire : commune de La Chapelle-Montlinard (Cher)

Dossier IA18003083 réalisé en 2012

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Aires d'études Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : La Chapelle-Montlinard

Jusqu'à la seconde moitié du XVIIe siècle, il semble que le chenal principal de la Loire entre la Charité-sur-Loire et la Chapelle-Montlinard était situé côté rive gauche . Une chevrette (digue) est alors construite entre l'extrémité sud de l'île de l'Ours et la rive gauche afin de diriger les eaux du fleuve et la navigation vers la ville de la Charité (rive droite). Les pieux de bois encore en place dans le lit du fleuve permettent d'attester la construction d'un pont médiéval entre le milieu du XIe et la fin du XIIIe siècle sur le bras gauche de la Loire vis à vis de la Chapelle-Montlinard. Un autre pont en bois est également attesté au milieu du XVIe siècle puis un pont en pierre à partir du début du XVIIIe siècle. Ce dernier ouvrage est détruit en 1711 puis reconstruit en 1733 puis de nouveau détruit lors d'une débâcle au début de l'année 1789. Un bac assure alors la traversée du fleuve de 1789 à 1804 date à laquelle un pont de bois est établi. A ce dernier succède un pont suspendu (1841), un pont en fonte (1868), un bac et une passerelle provisoire (1944) puis l'actuel pont en ciment armé (1950). Après la chute du pont lors de la débâcle de 1789, les officiers municipaux demandent la création de deux rampes pour faciliter l'abordage du bac entre la rive gauche et l'île de l'Ours : la première rampe doit être placée près de la culée du pont détruit du côté du faubourg (ile), la seconde doit être établie sur la rive opposée (côté rive gauche à la Chapelle-Montlinard) en face de la première. Pour rejoindre la levée de Bourges, il doit être pratiqué un nouveau chemin pavé sur 52 toises de long. Il semble que ces travaux ont bien été réalisés : une cale côté rive gauche figure en effet sur le cadastre napoléonien de 1829 (lieudit la Barque) mais elle a disparu aujourd'hui, probablement suite aux multiples reconstructions du pont. En plus de cette cale liée au bac, on trouve mention de deux ports sur la commune de la Chapelle -Montlinard : le port de Passy (étudié) et le port aux Fagots. Ce dernier est cité par un texte de 1790 et par deux plans de la fin du XVIIIe siècle. Il était établi à l'extrémité sud de la chevrette reliant la rive gauche à l'île de l'Ours (actuellement lieudit "la Blancherie") et semble être abandonné au début du XIXe siècle (aucune mention postérieure à la fin du XVIIIe siècle).

Située rive gauche, la commune de la Chapelle-Montlinard bénéficiait d'un port situé vis à vis du hameau de Passy.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AN, F 14 6549. Projet d'alignement du port de Passy à la Chapelle-Montlinard, 1845.

  • AN, F 14 1200. Demande des habitants des paroisses de la Chapelle, Argenvières, Saint-Léger et Beffes que l'on construise les ouvrages nécessaires pour les garantir des inondations de la Loire, 1769.

  • AD Cher, C 118. Etablissement d'un bac sur le bras gauche de la Loire entre l'ile de l'Ours (la Charité-sur-Loire) et la rive gauche (la Chapelle-Montlinard) suite à la destruction du pont lors d'une débâcle, 1789.

  • AD Cher, C 118. Projet de créer deux rampes pour l'abord du bac de la Charité (bras gauche de la Loire), mars 1789.

  • AD Cher, 1 L 615. Mention du port aux Fagots en 1790.

  • AD Cher, 3 S 387. Ordonnance royale du 22 juillet 1846 fixant les alignements du port de Passy.

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises, détail, fin XVIIIe siècle. (archives départementales du Cher, C 118). (cf. illustration n° IVR24_20121800721NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 400 toises, détail, fin XVIIIe siècle. Par Normand (ingénieur). (archives départementales du Cher, C 118). (cf. illustration n° IVR24_20121800715NUCA).

  • Dessin aquarellé à l'encre rehaussé de lavis, Ech. 600 toises, 84 x 57 cm, détail, 1744-1751. Par Trudaine. (archives nationales, F 14 8461, folio 12). (cf. illustration n° IVR24_19791801007X).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de Cassini (11,5 cm = 10 000m), 115 x 36,5 cm, détail, 1833. (archives nationales, F 14 6549). (cf. illustration n° IVR24_20121800720NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 0,0002 m pm, détail, 1847. Par Ducros (ingénieur). (archives nationales, F 14 6550). (cf. illustration n° IVR24_20121800760NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 300 toises, 51,5 x 76 cm. (archives départementales du Cher, C 118). (cf. illustration n° IVR24_20121800940NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, 1829, détail. (archives départementales du Cher, 049/01). (cf. illustration n° IVR24_20121800717NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section B3, Ech. 1/2500e, 1829, détail. (archives départementales du Cher, 049/07). (cf. illustration n° IVR24_20121800714NUCA).

Bibliographie
  • Dumont, Annie, "Nouvelle découverte d'un pont médiéval entre la Charité-sur-Loire et la Chapelle-Montlinard", in : Loire et terroirs, n° 72, printemps 2010, pp 30-32.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie