Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Montlivault (Loir-et-Cher)

Dossier IA41000804 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'études Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : Montlivault

Des aménagements portuaires sont signalés à Montlivault depuis le XVIIIe siècle au lieudit actuel "l'Herbage". Le chemin joignant le bourg à cet endroit est d'ailleurs appelé "chemin du port" sur le cadastre napoléonien de 1809. Les plans du XIXe siècle mentionnent à cet endroit trois cales abreuvoirs simples : la première est située à l'extrémité du chemin venant du bourg, la seconde est établie à 150 m en aval et la troisième à 300 m en amont. La réalisation de la cale aval pourrait remonter au XVIIIe siècle (mention sur une carte). Elle a servi d'abordage pour le bac au XIXe siècle lors des basses eaux (1851) et, à la demande des habitants, l'ingénieur Jollois projette de l'élargir en 1869 (de 4,30 à 6 m). La commune, qui doit contribuer pour moitié à la dépense, répond qu'elle ne peut faire face à cette dépense. La cale amont est mentionnée sur plusieurs plans du milieu du XIXe siècle mais il n'est jamais question de cet ouvrage dans les textes. La cale du milieu est la seule qui a été repérée sur le terrain et qui a été étudiée. Le bac joignant Montlivault et Cour-sur-Loire était situé entre les ponts de Muides et de Blois. L'abordage s'effectuait sur la cale aval ou sur la cale centrale suivant la hauteur des eaux. En 1909, le bac était desservi par une charretière ou bac à voitures de 13,50 m de long sur 3,50 m de large et par une toue ordinaire. Le bac fonctionnait encore en 1936. On signale également sur cette commune la présence d'un déversoir construit de 1887 à 1889, long de 400 m et arasé à 5,30 m au-dessus de l'étiage. L'ouvrage, aménagé sur la levée, permettait d'écrêter les grandes crues du fleuve. Enfin, il existe, entre la levée et la Loire, une maison dite "maison de la Borde blanche" ou "maison de la Borde" dont la façade nord-est (côté amont de la Loire) est équipée d'un éperon pour résister aux eaux du fleuve en cas de crues. On ne sait pas pourquoi cette maison a été construite à cet endroit (non protégée par la levée). La première mention de cet édifice date de 1809 (cadastre napoléonien). Il existait une maison du même type à Suèvres.

Le bourg de Montlivault est séparé de la Loire par la levée longeant le fleuve sur la rive gauche. L'unique cale repérée sur le terrain est située à environ 350 m de cette levée, au bout d'un chemin provenant du bourg. Les plans du XIXe signalent l'existence de deux autres cales, en amont et en aval de celle étudiée. On ne sait pas si ces deux ouvrages existent encore.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loir-et-Cher, 3 S 168. Bac reliant Cour-sur-Loire et Montlivault, 1909-1936.

  • AD Loir-et-Cher, 3 S 4. Etat des passages par eau et des bacs établis dans le Loir-et-Cher, an 7.

  • AD Loir-et-Cher, 3 S 334. Bac reliant Montlivault et Cour-sur-Loire, 1851-1855.

  • AD Loir-et-Cher, 3 S 334. Elargissement d'une rampe au bac de Montlivault, 15 juillet 1869, ingénieur ordinaire Jollois.

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille 24, 107 x 70 cm, détail. (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100019NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, 41 x 31, 1869. Par Jollois (ingénieur ordinaire) ; Deglaude (ingénieur en chef). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 334). (cf. illustration n° IVR24_20104100457NUCA).

  • Encre sur papier, Ech. 1/200e, 1869. Par Jollois (ingénieur ordinaire) ; Deglaude (ingénieur en chef). (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 S 334). (cf. illustration n° IVR24_20104100456NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 500 toises, détail. (archives nationales, CP F 14 100 66/3, pièce 3). (cf. illustration n° IVR24_20104100306NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, détail. Par Trudaine (ingénieur). (archives nationales, CP F 14 bis 8493, planche 8). (cf. illustration n° IVR24_20104100330NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/2000e, feuille 24, 107 x 70 cm, détail. (archives départementales du Loiret, Carte Loire 41 : 12 Fi 7-26). (cf. illustration n° IVR24_20074100020NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, détail, 1809. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2 150/1). (cf. illustration n° IVR24_20104100304NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section A3, Ech. 1/2500e, détail, 1809. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2 150/4). (cf. illustration n° IVR24_20104100303NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, détail, 1809. (archives départementales du Loir-et-Cher, 3 P 2 150/1). (cf. illustration n° IVR24_20104100301NUCA).

  • Encre sur papier, détail, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30 936). (cf. illustration n° IVR24_20104100309NUCA).

Bibliographie
  • Lorain Jean-Marie, "La Loire à Blois et en Loir-et-Cher", 1981.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie