Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Montlouis-sur-Loire (Indre-et-Loire)

Dossier IA37005054 réalisé en 2010

Fiche

Œuvres contenues

Aires d'études Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : Montlouis-sur-Loire

La commune de Montlouis-sur-Loire bénéficie d'aménagements portuaires dès le XVIIIe siècle. Une "rampe de Montlouis" est mentionnée en 1781 et trois sites d'abordage vis à vis du bourg figurent sur un plan daté de la même période : le "port de la fleur des Gourdes", une cale simple orientée vers l'aval et le "port de Montlouis" (de l'amont vers l'aval). Ce dernier site correspond à la cale actuelle du port du bourg de Montlouis. Le "port de la fleur des Gourdes" semble correspondre à la cale d'abordage du bac du XIXe siècle. Parfois aussi dénommé "port de la Ramée", ce site semble avoir été détruit lors de l'établissement d'une promenade le long de la Loire. En outre, Montlouis possédait au XVIIIe siècle un port dit "le port de Montlouis" sur la rive droite de la Loire. Depuis 1817, le site dépend de la commune de Vernou-sur-Brenne et a été par conséquent étudié sur cette commune. Au XIXe siècle, d'autres sites d'abordage sont créés ou projetés à Montlouis : - en 1851, l'ingénieur Cormier propose, suite à la demande des habitants de Montlouis, d'établir un port de débarquement à 100 m en aval du pont de chemin de fer. Ce port lui paraît utile car la localité manque selon lui de lieu d'abordage pendant les basses eaux. Le projet comprend un terre plein accessible de la levée par deux rampes et donnant accès à l'eau par deux cales. L'administration demande que la commune participe financièrement à hauteur d'un tiers de la dépense. Un plan daté de 1864 prouve que l'ouvrage est réalisé.

- en 1857, mention d'un port de la Frillère sur la liste des ports de Loire en Indre-et-Loire - en 1863, le sieur Gaucher-Besnard agent commissionnaire en vin à Montlouis et propriétaire d'une maison et de magasins situés en amont du pont de chemin de fer, réclame l'établissement d'une rampe d'accès à l'eau vis à vis de sa propriété pour recevoir et expédier ses marchandises et abreuver ses chevaux. L'administration refuse de financer ces travaux d'intérêt privé. - en 1872, les habitants offrent leur contribution aux dépenses utiles aux réparations d'une ancienne cale devenue impraticable. L'ouvrage dit cale du Bas Rocher est situé en face de l'épi de Bondésir. L'ingénieur donne son accord pourvu que ces travaux soient réalisés en même temps que la démolition déjà prévue de l'épi. - entre 1875 et 1877, les ingénieurs améliorent la cale du Port du Petit Arpent située à l'extrémité est de la commune, en face du lieudit "Husseau" : cette cale sert à l'embarquement et au débarquement des marchandises (merrains notamment) et est utilisée comme abreuvoir pour les animaux. C'est aussi un endroit où les habitant viennent chercher de l'eau. La pente de la cale est réduite de 0,16 m pm à 0,12 m pm. L'ouvrage allongé de 11 mètres est également élargi (de 1,50 m à 2,50 m). Un bac relie le bourg de Montlouis à la rive droite (commune de Vernou-sur-Brenne, lieudit "le Port de Montlouis") depuis le début du XIXe siècle jusqu'à la fin des années 1920 au moins. On supprime le service de la charrière (bac à voitures) en 1921. La commune de Montlouis produisait des vins blancs et rouge de qualité et des céréales mais le trafic baisse considérablement durant le XIXe siècle, notamment suite à l'ouverture en 1846 de la ligne de chemin de fer Orléans / Tours. On compte 35 mariniers habitant à Montlouis en 1836 et seulement deux en 1886.

Située sur la rive gauche, la commune de Montlouis-sur-Loire comprend aujourd'hui un seul site d'abordage établi vis à vis du bourg.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Indre-et-Loire, C 271. Turcies et levées, entretien de l'Etat du Roi, 1781 : mention d'ouvrages existants en 1781, notamment la "rampe de Montlouis".

  • AD Indre-et-Loire, S 1898. Mémoire sur l'hydrologie, l'agriculture, le commerce et l'industrie du département d'Indre-et-Loire, 25 nivôse an 9 (1800), ingénieur Vallée.

  • AD Indre-et-Loire, S 2039. Les habitants de Montlouis réclament l'établissement d'un lieu d'abordage sur la rive gauche à 100 m en aval du pont de chemin de fer, rapport de l'ingénieur ordinaire Cormier, 2 juillet 1851.

  • AD Indre-et-Loire, S 2043. Réclamation du sieur Gaucher-Besnard au sujet de la construction d'une cale d'accès à la Loire rive gauche en amont du pont, 1863-1864.

  • AD Indre-et-Loire, S 2048. Projet de réparer une cale située au lieudit Bas Rocher en face de l'épi de Bondésir, rapport de l'ingénieur ordinaire, 13 août 1872.

  • AD Indre-et-Loire, S 2053. Projet d'élargir la cale du Petit Arpent (en face du hameau Husseau), 1875-1877.

  • AD Indre-et-Loire, S 2087. Rapport de l'ingénieur en chef Cormier sur les gares refuges du département d'Indre-et-Loire, 2 août 1819.

  • AD Indre-et-Loire, S 2088. Situation du Service de la navigation de la Loire en Indre-et-Loire au 31 octobre 1825, ingénieur en chef Limay.

  • AD Indre-et-Loire, S 5024. Projet de démolir la digue de Bondésir, 1874.

  • AD Indre-et-Loire, S 5027. Projet d'élargir et d'adoucir la rampe du port du Petit Arpent, 1876-1877.

  • AD Indre-et-Loire, S 5144. Bacs sur la Loire en Indre-et-Loire : révision des tarifs entre 1917 et 1927.

  • AD Indre-et-Loire, S 5145. Suppression de la charrière du bac de Montlouis, 1921.

  • AD Loiret, 2 S 102. Liste des ports de Loire en Indre-et-Loire, 1857.

Documents figurés
  • Encre et aquarelle sur papier, 1851. Par Cormier (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2039). (cf. illustration n° IVR24_20113702801NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 1811, détail. Par Cormier (ingénieur). (archives nationales, F 14 608/1). (cf. illustration n° IVR24_20113701946NUCA).

  • Carte postale ancienne. (bibiothèque municipale de Tours). (cf. illustration n° IVR24_20123700836NUCAB).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/500e, 1872. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2048). (cf. illustration n° IVR24_20113702835NUCA).

  • Encre sur papier, Ech. 1/200e, non daté (années 1870 ?). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2048). (cf. illustration n° IVR24_20113702834NUCA).

  • Encre sur calque, Ech. 1/2500e, 1864, détail. Par Collin (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2043). (cf. illustration n° IVR24_20113702815NUCA).

  • Encre sur calque, Ech. 1/2500e, 1864, détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 2043). (cf. illustration n° IVR24_20113701939NUCA).

  • Document imprimé avec ajouts à l'encre, Ech. 1/20 000e, détail, 1860. Par De Vésian (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5024). (cf. illustration n° IVR24_20113701937NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 1860. Par De Vésian (ingénieur). (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5024). (cf. illustration n° IVR24_20113701936NUCA).

  • Carte postale ancienne. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 10 Fi 156-1). (cf. illustration n° IVR24_20063700555NUCAB).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 50 toises = 20,2 cm, 24 x 170 cm, détail, fin XVIIIe siècle. (archives nationales, F 14 181 a). (cf. illustration n° IVR24_20073700438NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 50 toises = 20,2 cm, 24 x 170 cm, détail, fin XVIIIe siècle. (archives nationales, F 14 181 a). (cf. illustration n° IVR24_20073700437NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. 50 toises = 20,2 cm, 24 x 170 cm, détail, fin XVIIIe siècle. (archives nationales, F 14 181 a). (cf. illustration n° IVR24_20073700439NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, section A1, Ech. 1/1250e, détail, 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 156/2). (cf. illustration n° IVR24_20113701934NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, tableau d'assemblage, Ech. 1/10 000e, 1813, détail. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 156 /1). (cf. illustration n° IVR24_20113701933NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, sans échelle, détail, 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 156 / 50). (cf. illustration n° IVR24_20113701932NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, sans échelle, 1813. (archives départementales d'Indre-et-Loire, 3 P 2 156/50). (cf. illustration n° IVR24_20113701930NUCA).

  • Document imprimé avec ajouts à l'encre, 1848-1858. Par Coumes (ingénieur) ; Collin (ingénieur). (archives départementales du Loiret, Liasse 30936). (cf. illustration n° IVR24_20113701947NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, Ech. de 1000 toises (environ 1/35 000e), planche n° 68, 20 x 27, vers 1755. (bibliothèque nationale, Cartes et Plans, Ge FF 17578 (res)). (cf. illustration n° IVR24_20113703207NUCA).

  • 45 x 36 cm, milieu XIXe siècle. Par Borrel, A (dessinateur). (bibiothèque municipale de Tours, LC Montlouis viaduc est 1). (cf. illustration n° IVR24_20123700850NUCA).

  • Encre et aquarelle sur papier, 21 x 31, Ech. 1/500e (plan) et 1/200e (profils), 1875. (archives départementales d'Indre-et-Loire, S 5027). (cf. illustration n° IVR24_20063700037NUCA).

Bibliographie
  • Liaume, F., "Montlouis à travers les siècles", 1977, Tours, p 75.

  • Nunes, Alfredo, "Les voituriers par eau de Limeray au XVIIIe siècle (1732-1789)", mémoire de maîtrise, sous dir. B. Maillard, Université de Tours, 1992, p 12.

  • Boitard, Franck, "Les ports de Loire Orléanais, Touraine, Anjou, modèles anciens, usages actuels", in : Bull. Soc. Amis du Musée de la Marine de Loire de Châteauneuf-sur-Loire, nov. 1992, n° 68 : mention d'une liste des ports de Loire en 1862 sans précision de cote (AD Loiret).

  • Richard, Elodie, "Montlouis-sur-Loire : un village devenu ville", mémoire de maîtrise Histoire de l'art, université de Tours, sous direction de J-B. Minnaert, 2001-2002, volume 1, p 107 et suivantes.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie