Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les aménagements portuaires de la Loire : commune de Saint-Brisson-sur-Loire (Loiret)

Dossier IA45002760 réalisé en 2008
Aires d'études Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : Saint-Brisson-sur-Loire

Saint-Brisson-sur-Loire possédait deux ports au XIXe siècle : celui de Saint-Brisson et celui de la Chevrette placé à cheval sur les communes de Saint-Firmin-sur-Loire et Saint-Brisson. Le premier est mentionné en 1852 comme étant la propriété de M. Deseguier de Saint-Brisson qui perçoit des droits pour le dépôt des marchandises. Le port de la Chevrette a été traité sur la commune de Saint-Firmin-sur-Loire. En 1854, c'est le garde-port François Jahan en résidence à Gien qui surveille les ports de la Chevrette, de Saint-Brisson, du Colombier (Saint-Martin-sur-Ocre), de Gien, de l'Ormette (Saint-Brisson-sur-Loire) et de la Ronce (Lion-en-Sullias). D'après un courrier adressé à l'ingénieur en 1852, le port de Saint-Brisson aurait été établi en vertu de l'ordonnance de 1672 relative à l'approvisionnement de Paris parce qu'il était facile d'y amener des marchandises et que le chargement des bateaux pouvait s'y faire par tous les temps. Des travaux d'amélioration et de défense y auraient en outre été réalisés par l'Etat pour garantir les terrains des corrosions du fleuve.

En 1852, le port de Saint-Brisson présente une étendue de 50 ares et sert à l'embarquement de bois de construction, de bois à brûler, de fagots et d'écorces. A cette date, le conducteur précise que le port ne sert que lorsque l'on coupe les bois dépendant du château de Saint-Brisson, c'est-à-dire tous les 10 à 12 ans. Malgré l'absence d'indication de situation sur le cadastre napoléonien, on peut penser que le port de Saint-Brisson était établi au lieudit "les Buchets", à l'extrémité d'une route perpendiculaire à la Loire. Aucun ouvrage n'a été repéré sur le terrain par la DIREN.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Loiret, 2 S 95. Tableau présentant les noms et fonctions de certains gardes-ports, 15 mars 1854.

  • AD Loiret, 2 S 49. Nomenclature des ports compris dans le 1er arrondissement (3ème section) du service spécial de la Loire par le conducteur principal, 30 novembre 1852.

  • AD Loiret, 2 S 100. Courrier du subdivisionnaire Perret adressé à l'ingénieur le 31 juillet 1852 et relatif à certains ports du Loiret établis en vertu de l'ordonnance de 1672 (approvisionnement de Paris).

  • AD Loiret, 2 S 100. Tableau indicatif des ports dans l'étendue de la première subdivision, 28 juillet 1852, dressé par le conducteur.

  • AD Loiret, 2 S 100. Principaux ports du Loiret en 1862 par l'ingénieur Collin.

  • AD Loiret, liasse 30872. Etat des ports de la Loire dressé en 1852 par le Service spécial de la Loire.

Documents figurés
  • Extrait du cadastre révisé, section A, encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, 1848. (archives départementales du Loiret, 3 P 271). (cf. illustration n° IVR24_20084501024NUCA).

  • Extrait du cadastre napoléonien, section A, encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, 1825. (archives départementales du Loiret, 3 P 271). (cf. illustration n° IVR24_20084501023NUCA).

  • Extrait du cadastre napoléonien, section A, encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/5000e, 1825. (archives départementales du Loiret, 3 P 271). (cf. illustration n° IVR24_20084501022NUCA).

  • Extrait du cadastre napoléonien, tableau d'assemblage, encre et aquarelle sur papier, Ech. 1/10 000e, 1825. (archives départementales du Loiret, 3 P 271). (cf. illustration n° IVR24_20084501021NUCA).

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Mauret-Cribellier Valérie