Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Leugny : château de Leugny

Dossier IA37005309 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées communs, colombier, parc
Dénominations château
Aire d'étude et canton Canton de Bléré
Adresse Commune : Azay-sur-Cher
Lieu-dit : Leugny

Leugny est un ancien fief qui appartenait au 15e siècle à Jean Descartes ou des Cartes. Il ne reste rien des constructions extérieures de cette époque. Un marché daté du 3 décembre 1774, issu du minutier de l’étude de Jacques Louis Dechaux, notaire royal à Amboise, atteste du commanditaire, de l’architecte et du maçon chargé de la construction du château. Ambroise Ribot, receveur du grenier à sel d’Amboise et intendant du château de Chanteloup, avait acquis la châtellenie de Leugny le 5 juillet 1770. En 1774, Il fait appel à l'architecte Louis Denis le Camus, qui avait aménagé le château de Chanteloup pour le duc de Choiseul et pour lequel il avait conçu la célèbre pagode édifiée en 1775. Le marché de 1774 est passé entre Ambroise Ribot et Joseph Monsenargue, maçon d’Amboise. Ce document met définitivement fin à une attribution erronée à l’architecte André Portier qui fut propriétaire du château de 1740 jusqu’en 1770, année de son décès. Vers 1898, un portique formant terrasse, soutenu par 4 paires de colonnes, fut installé devant le corps central de la façade nord. Cette disposition disparut dans les années 1960. Un plan masse de 1770 montre deux bâtiments parallèles, qui pourraient avoir été construits à l'époque d'André Portier, et qui auraient été conservés pour constituer les communs actuels. Aucun bâtiment n'a pu être visité lors de l'enquête.

Période(s) Principale : 3e quart 18e siècle
Dates 1774, daté par source
Auteur(s) Auteur : Camus le Louis Denis,
Louis Denis Camus le

Architecte de la pagode de Chanteloup pour le duc de Choiseul.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par travaux historiques

Construit en pierre de taille de tufeau, le corps de logis comprend au nord : un soubassement, un rez-de-chaussée surmonté d'un étage carré et un comble. Au sud le rez-de-chaussée se situe au niveau de la cour. Les façades nord (vers le Cher) et sud sont rythmées par sept travées, trois au centre et deux de chaque côté séparées par des pilastres à bossages continus. Les faces latérales comportent quatre travées. Les hautes portes-fenêtres du rez-de-chaussée sont surmontées d'entablements formant consoles, ornées de fleurs rondes. Les baies de l'étage ont la même largeur que celles du rez-de-chaussée mais sont beaucoup moins hautes. La corniche est surmontée d'une balustrade qui masque en partie le toit à longs pans et croupes couvert en ardoise. Les communs sont orientés perpendiculairement au corps de logis ; situés de part et d'autre de la cour d'honneur, ils sont également construits en pierre de taille et présentent des entablements analogues à ceux du corps de logis. Leur toit brisé à longs pans et croupes est couvert en ardoise.

Murs tufeau pierre de taille
Toit ardoise
Plans plan rectangulaire régulier
Étages 1 étage carré, sous-sol
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures toit à longs pans croupe
Statut de la propriété propriété privée
Intérêt de l'œuvre à signaler
Protections inscrit MH, 1962/05/29

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales d'Indre-et-Loire, Tours, 3 E 19/1486. Plan d'élévation du bâtiment à faire à Leugny pour Monsieur Ribot par Louis Denis Le Camus. Inséré au marché du 3 décembre 1774.

  • Carte du duché de Choiseul d'Amboise et de ses environs, levée topographiquement à six lignes pour cent toises. finie en 1770. (Amboise, Archives municipales).

Bibliographie
  • JEANSON, Denis, SALOME, Raymond. La maison seigneuriale du Val de Loire. Leugny. Paris : Garnier Frères, 1981.

    p. 44-50
  • RANJARD, Robert. La Touraine archéologique. Guide du touriste en Indre-et-Loire. Tours, 1930.

  • REILLE, Karl. Deux cents châteaux et gentilhommières d'Indre-et-Loire. Tours : Imprimerie tourangelle, 1934.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Lainé Martine
Martine Lainé

Chercheur Inventaire général du patrimoine culturel.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.