Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Magasins-terrasses (rue Nationale)

Dossier IA37004987 inclus dans Îlot ABC réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Appellations magasins-terrasses
Dénominations magasin de commerce
Aire d'étude et canton Val de Loire et Reconstruction - Tours-Centre
Adresse Commune : Tours
Lieu-dit : Quartier sinistré nord
Adresse : 1 à 13, 2 à 20 rue Nationale
Cadastre : 2010 DY 203, 204, 222 à 225, 248, 300 ; 2010 DZ 19 à 29

Partie constituante de la nouvelle entrée de ville monumentale, cet ensemble de magasins s'élève dans la partie haute de la rue Nationale détruite par les tirs d'obus incendiaires de juin 1940. L'implantation des commerces a suscité une vive polémique, amenée par le lancement du deuxième modificatif du plan de reconstruction en novembre 1949. L'architecte en chef Pierre Patout, afin de prendre en compte les exigences des commerçants sinistrés, modifie son projet et propose deux lignes continues de magasins en rez-de-chaussée, recouverts de grandes terrasses publiques agrémentées de fleurs et d'arbustes. Après une adjudication des magasins en août 1953, la construction débute rapidement et s'achève à l'été 1955. Les premiers locataires intègrent les commerces dès l'année suivante. Reliées par de larges escaliers fleuris à la place Anatole-France (détruits), les terrasses, dont la résistance est testée au cours des années 1956 et 1957, sont remises en propriété à la Ville de Tours en décembre 1960. Soulevant le problème de sécurité lié à l'absence de garde-corps, la nouvelle mandature repousse leur ouverture au public. En 1963, deux longues structures légères sont disposées sur les terrasses afin d'accueillir une exposition permanente de gemmaux. À son départ en 1966, on envisage un temps de surélever d'un niveau les bâtiments commerciaux, d'y aménager un restaurant universitaire ou un centre d'activités culturelles lié à la faculté des Lettres, projets laissés sans suite. Au début des années 2000, les terrasses sont définitivement fermées au public. En 2016, les magasins-terrasses donnant sur la rue Nationale sont détruits.

Période(s) Principale : 3e quart 20e siècle , daté par source , (détruit)
Dates 1953, daté par source
Auteur(s) Auteur : Chaume Robert, architecte, attribution par source
Auteur : Patout Pierre,
Pierre Patout (1879 - 1965)

Architecte et décorateur. Représentatif des mouvements Art nouveau, Art déco, Mouvement moderne.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
architecte, attribution par source

Deux bandes continues d'édifices commerciaux s'élevaient de part et d'autre de la rue Nationale, sur une portion comprise entre la place Anatole-France et le carrefour des rues Colbert et du Commerce. Une première série de neuf boutiques, un café et un bureau d'embauche en rez-de-chaussée formait le côté est de l'îlot ABC. Ces bâtiments se doublaient en façade postérieure d'un étage de soubassement, réservé à l'habitation des commerçants ou à des arrière-boutiques. L'ensemble comportait deux passages d'entrée qui permettaient de rejoindre le cœur d'îlot depuis la rue Nationale. Deux autres édifices commerciaux ont subsisté et sont disposés en retour sur la rue du Commerce, dans le prolongement d'une boutique d'angle. Non soumis au dénivelé de l'artère principale, ils comptent un rez-de-chaussée et un étage-carré, mais présentaient une hauteur identique à celle des autres magasins reconstruits. Une grande terrasse bitumée recouvrait ce premier ensemble. Un escalier bâti le long de la façade ouest en permettait l'accès, condamné à mi-hauteur par une grille métallique. Le côté ouest de l'îlot V était formé d'une deuxième série de magasins en rez-de-chaussée comptant cinq boutiques, deux restaurants et l'accueil du musée du compagnonnage, doublés de deux étages de soubassement en façade postérieure. Un passage d'entrée, prolongé par une passerelle, conduisait au musée installé dans l'un des anciens bâtiments conventuels de l'abbaye Saint-Julien. Un escalier extérieur à deux volées permettait d'accéder à la terrasse qui couvrait cet ensemble de commerces, condamné également par une grille métallique. À l'angle des rues Nationale et Colbert, un dernier lot de magasins en rez-de-chaussée subsiste et comprend un restaurant et un salon de coiffure. Ce bloc, édifié plus tardivement au début des années 1960, présente les mêmes caractéristiques que les commerces précédents. Un escalier bâti le long de la façade orientale monte à une petite terrasse qui recouvre l'ensemble. Cette façade très dégagée est revêtue d'un plaquis de pierre calcaire, identique au parement qui recouvre les élévations postérieures de la double série de magasins. Tous ces édifices comportaient une ossature en béton armé associée à une maçonnerie de moellons. Le cloisonnement des boutiques était assuré par des murs en parpaings de béton. Des parterres plantés, disposés à intervalles réguliers, ornaient les larges trottoirs qui longeaient les devantures des magasins. Recouvertes d'un bitume de teinte rouge, les deux grandes terrasses étaient bordées de grands bacs à fleurs.

Murs béton armé
maçonnerie
moellon
parpaing de béton
Toit béton en couverture, bitume
Plans ensemble concerté
Étages 2 étages de soubassement, étage de soubassement, rez-de-chaussée, 1 étage carré
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures terrasse
Escaliers escalier de distribution extérieur : escalier tournant, en maçonnerie
États conservations détruit après inventaire
Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • L'Association de défense des intérêts des sinistrés de la rue Nationale et l'action des commerçants

    L'Association de défense des intérêts des sinistrés de la rue Nationale, qui examine en janvier 1950 le projet remanié par l'architecte en chef Pierre Patout, se montre très insatisfaite par sa proposition de blocs de magasins disséminés au sein d'une importante végétation. Elle estime qu'un nouvel évasement de l'artère principale, alors projeté entre la place Anatole-France et les rues Colbert et du Commerce, n'est pas favorable à la renaissance du commerce à l'entrée nord de Tours. L'association suggère de réduire l'élargissement de l'axe commerçant et d'édifier une ligne continue de magasins, à l'instar des îlots en cours de reconstruction le long de la rue Nationale. Patout tente de satisfaire ces exigences, tout en tenant compte des directives du ministère de la Reconstruction pour la recomposition de l'entrée nord, et de celles du service des Monuments historiques pour le dégagement de l'église Saint-Julien.

    Face à l'opposition persistante des commerçants sinistrés, le ministre Eugène Claudius-Petit rappelle en juillet 1950 qu'il est urgent de statuer sur l'aspect futur de l'entrée nord et insiste pour une résolution rapide du problème. Afin d'élaborer un projet définitif, Patout fait appel à l'architecte Robert Chaume, ami et collaborateur de longue date, pour dresser les plans de l'ensemble de magasins implanté au débouché de la place Anatole-France. Sans renier l'idée directrice de faire de cette entrée de ville celle du Jardin de la France, les deux hommes élaborent deux lignes continues de magasins en rez-de-chaussée, recouverts de grandes terrasses publiques agrémentées de fleurs et d'arbustes. Cette "architecture de verdure", comme Chaume la présente, se poursuit au nord par de larges escaliers fleuris qui relient les terrasses à la place Anatole-France.

    Ces nouvelles dispositions ne conviennent pas davantage aux commerçants sinistrés, qui soulignent l'absence d'étages réservés aux habitations comme le style résolument moderniste de l'architecture proposée. Le projet reste toutefois soumis au visa du ministère de la Reconstruction, qui tranche in fine en faveur de son exécution en 1952.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AC Tours. 4 M Musée du Gemmail, boîte 664. Exposition "Les Gemmaux" (terrasses rue Nationale), 1962-1963.

  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 11. Construction des terrasses, 1952-1972.

  • AC Tours. Reconstruction de l'entrée nord de la ville 149 W 12. Aménagement des espaces verts publics des îlots ABC et V et de la place Anatole-France par l'architecte d'opération Robert Chaume, 1952-1964.

  • AC Tours. Projet architectural établi par l'architecte en chef P. Patout 149 W 21. Plans des portiques, magasins et jardins par les architectes P. Patout et R. Chaume, 1950-1954.

  • AC Tours. Permis de construire 1953/n°432. Reconstruction des îlots B1, B2 et B3 (îlot V4), 1953-1955.

Documents figurés
  • Photogr. nég. n. et b., 1956. Auteur inconnu. (ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, Fonds M.R.U., cliché n°25865). (cf. illustration n° IVR24_20103702599NUCA).

  • Photogr. pos. : n. et b., [195?]. Par Arsicaud, Robert (photographe). (archives départementales d'Indre-et-Loire, Fonds Arsicaud 5 Fi P127, cliché n°18197). (cf. illustration n° IVR24_20113701529NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., 1956. Auteur inconnu. (ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, Fonds M.R.U., cliché n°25842). (cf. illustration n° IVR24_20103702598NUCA).

  • Photogr. nég. n. et b., août 1965. Auteur inconnu. (ministère de l'écologie, du développement durable, des transports et du logement, Fonds M.R.U., cliché n°42884). (cf. illustration n° IVR24_20103702602NUCA).

  • Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [1956]. Par Valoire (éditeur). (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2381). (cf. illustration n° IVR24_20113700836NUC2A).

  • Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [1956]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2384). (cf. illustration n° IVR24_20113700837NUC2A).

  • Impr. photoméc. (carte postale) colorisée, [1960]. Par Gaby (éditeur). (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2410). (cf. illustration n° IVR24_20113700838NUC2A).

  • Impr. photoméc. (carte postale) n. et b., [1960]. Par Gaby (éditeur). (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi, album 13). (cf. illustration n° IVR24_20113700839NUC2A).

  • Impr. photoméc. (carte postale) colorisée, [1958]. Par Gaby (éditeur). (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.389). (cf. illustration n° IVR24_20113700840NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en décembre 1952. Par Chaume, Robert (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20103701739NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en mars 1955. Par Chaume, Robert (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 11). (cf. illustration n° IVR24_20103701693NUC2A).

  • Tirage : plan, [décembre 1952]. Par Chaume, Robert (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20103701737NUC2A).

  • Tirage : plan, [décembre 1952]. Par Chaume, Robert (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20103701738NUC2A).

  • Tirage : plan dressé le 10 novembre 1950. Par Chaume, Robert (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20113700888NUC2A).

  • Tirage : plan dressé en février 1954. Par Chaume, Robert (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20113700889NUC2A).

  • Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours / Luc Véga-Roche, Bâtir, juillet 1959, n°86, p. 21. Impr. photoméc., [1959]. Auteur inconnu. (archives municipales de Tours, 710). (cf. illustration n° IVR24_20113700890NUC2A).

  • Impr. photoméc. (carte postale) , [197?]. Par Greff (éditeur). (archives municipales de Tours, 11 Fi 3.457). (cf. illustration n° IVR24_20113700891NUC2A).

  • Tirage : plan, [décembre 1952]. Par Chaume, Robert (architecte). (archives municipales de Tours, 149 W 21). (cf. illustration n° IVR24_20103701736NUC2A).

  • Impr. photoméc. (carte postale), [197?]. Par Valoire (éditeur). (archives municipales de Tours, Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2390). (cf. illustration n° IVR24_20113701521NUCA).

  • [Projets de terrasses] / Robert Chaume. [1:50], 11 novembre 1950 et février 1954. 2 tirages : élévation et perspective (AC Tours. 149 W 21).

  • Ville de Tours. Reconstruction de la rue Nationale. Portiques-Magasins-Jardins / Robert Chaume. 1:200 et 1:50. Décembre 1952. 2 tirages : élévations des magasins-terrasses côté rue et côté jardin (AC Tours. 149 W 21).

  • Ville de Tours. Reconstruction de la rue Nationale. Portiques-Magasins-Jardins-Terrasses / Robert Chaume. 1:500. Mars 1955. 1 tirage : plan d'aménagement des espaces verts de l'entrée nord (AC Tours. 149 W 11).

  • [Vue des magasins-terrasses du côté de l'église Saint-Julien] / Auteur inconnu. [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AC Tours. Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2384).

  • [Vue des terrasses réalisées] / Auteur inconnu. [1959]. 1 impr. photoméc. : n. et b. (ill. de périodique). Extr. de : "Bâtir", juillet 1959, n°86, p. 21.

  • [Vue des terrasses depuis la bibliothèque municipale] / Valoire. [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AC Tours. Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2381).

  • [Vue de la place Anatole-France et des terrasses depuis la bibliothèque municipale] / Gaby. [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : colorisée (AC Tours. 11 Fi 3.389).

  • [Vue aérienne des terrasses] / Greff. [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : colorisée (AC Tours. 11 Fi 3.457).

  • [Vue du bloc de magasins-terrasses édifié à l'angle des rues Nationale et Colbert] / Valoire. [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AC Tours. Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2390).

  • [Vue des magasins-terrasses depuis l'îlot G] / Gaby. [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : n. et b. (AC Tours. Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi, album 13).

  • [Vue de de l'escalier de la terrasse est] / Robert Arsicaud. [1960]. 1 photogr. pos. : n. et b. (AD Indre-et-Loire. Fonds Arsicaud 5 Fi P127, cliché n°18197).

  • [Vue aérienne de l'entrée nord] / Gaby. [3e quart 20e siècle]. 1 impr. photoméc. (carte postale) : colorisée (AC Tours. Fonds Henri Goarnisson, 117 Fi 2410).

  • [Vue des magasins-terrasses de la rue Nationale] / Ministère de la Reconstruction et de l'Urbanisme. 1956 et août 1965. 3 photogr. nég. : n. et b. (Meddtl. Fonds M.R.U., clichés n°25842, 25865 et 42884).

Périodiques
  • Les sinistrés du Nord de la rue Nationale se prononcent contre le projet de reconstruction qui a été envisagé. La Nouvelle République, 16 janvier 1950.

  • Les sinistrés du nord de la rue Nationale demandent une réunion rapide de l'association syndicale de remembrement. La Nouvelle République, 23 janvier 1950.

  • Le représentant du Ministre de la Reconstruction a présenté hier la maquette du plan de l'entrée Nord de la ville. La Nouvelle République, 29 mars 1950.

  • Retour au premier projet avec maintien du préfinancement. La Nouvelle République, 17 avril 1950.

  • M. Claudius Petit, Ministre de la Reconstruction, a reçu M. Tribut pour l'entretenir du "plan Nord" de la ville. La Nouvelle République, 2 mai 1950.

  • Les sinistrés du nord de Tours veulent une reconstruction rapide, laissant chacun à sa place et son caractère commercial au quartier. La Nouvelle République, 24 et 25 juin 1950.

  • 1952 devrait être la grande année de la Reconstruction. La Nouvelle République, 8 janvier 1952.

  • L'aspect futur du nord de la ville. La Nouvelle République, 14 mars 1952.

  • La construction des magasins du nord de la rue Nationale a été adjugée. La Nouvelle République, 5 août 1953.

  • L'entrée de la rue Nationale prête pour août 1954 ? La Nouvelle République, 25 mai 1954.

  • Le triomphe de la ligne droite. La Nouvelle République, 21 septembre 1954.

  • Les jardins suspendus de Tours et de la place Anatole-France. La Nouvelle République, 4 mai 1955.

  • Des arbres place Anatole-France - On espère qu'à Pâques l'ensemble offrira un aspect convenable. La Nouvelle République, 14 février 1958.

  • Une entreprise décidément laborieuse : la décoration des terrasses et des terre-pleins place Anatole-France. La Nouvelle République, 30 janvier 1959.

  • VÉGA-ROCHE, Luc. Quartier reconstruit : le quartier nord de Tours. Bâtir, juillet 1959, n°86.

    p. 21 (ill)
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Fourchet Marie-Luce