Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Mainvilliers, EREA François Truffaut : revêtement de sol et mural : "A chacun sa ligne"

Dossier IM28000637 réalisé en 2014

Fiche

Voir

Dénominations revêtement de sol, revêtement mural
Titres A chacun sa ligne
Aire d'étude et canton Région Centre-Val de Loire
Adresse Commune : Mainvilliers
Adresse : 42 rue du Château-d'Eau

L’œuvre d'Agathe de Bailliencourt intitulée "A chacun sa ligne" a été installée en 2011 et inaugurée en mars 2012 au titre du 1% artistique.

Période(s) Principale : 1er quart 21e siècle
Dates 2011, daté par source
Auteur(s) Auteur : de Bailliencourt Agathe, créateur, attribution par source

Cette œuvre prend la forme de lignes colorées sur les sols et les murs de l'établissement, en extérieur et en intérieur.

Inscriptions & marques plaque signalétique
États conservations bon état

Contexte initial de la commande artistique

maîtrise d'ouvrage Région
Procédure de la commande un pour cent
Forme de la commande artistique appel à candidature
Statut de la propriété propriété de la région
Intérêt de l'œuvre À signaler

Annexes

  • Texte de la première plaque signalétique de l'oeuvre

    "A chacun sa ligne"

    Œuvre d'Agathe de Bailliencourt

    Au titre du 1% artistique relatif à la restructuration partielle de l'EREA François TRUFFAUT à Mainvilliers (25).

    Le Président de la Région Centre François Bonneau, l'architecte Gaëtan Engasser, le Directeur de l'EREA Christophe Defrance et l'ensemble des membres du Comité artistique, ont le plaisir de partager avec vous, cette œuvre classée au patrimoine artistique de la région Centre.

    Septembre 2011

    Logo de la Région Centre (en bas à droite)

  • Texte de la seconde plaque signalétique de l'oeuvre

    "A chacun sa ligne"

    par l'artiste Agathe Bailliencourt

    EREA François TRUFFAUT à Mainvilliers (28)

    Commande artistique au titre du 1% de la maîtrise d'ouvrage

    Conseil région du Centre

    Des lignes colorées traversent l'EREA François Truffaut et dynamisent l'espace, elles suggèrent des directions, suivent les rythmes des bâtiments, rentrent dans les espaces collectifs. Leurs énergies se concentrent essentiellement sous le préau devant la cantine et dans la cour, un lieu de regroupements et d'échanges au cœur de l'établissement. Cette œuvre s'inscrit dans l'architecture du site et crée une sorte de lien entre les différents bâtiments, elle balise l'espace architectural sans pour autant créer des barrières. Elle sort du cadre classique, elle donne l'impression de grandir sans fin. Les élèves déambulent à l'intérieur de l’œuvre, elle est inscrite dans leur réalité quotidienne.

    Le travail d'Agathe de Bailliencourt parle avant tout de liberté. Le résultat final de l’œuvre renvoie à l'observateur une sorte de résonance. L'effet de résonance vient du contraste entre des logiques et des rationalités très différentes : celles de l'architecture qui parlent de la fonction technique, sociale et symbolique et celles du monde de l'art qui parlent d'exultation et d'une ouverture d'esprit. De l'équilibre entre ces contrastes, on trouve une image d'humanité, de liberté humaine.

    Dans l'EREA François Truffaut, cette notion de liberté se retrouve à plusieurs niveaux. La palette de couleurs crée l'image d'un équilibre entre des personnalités fortes, elle montre une possibilité de liberté individuelle dans le cadre. Les lignes proposent des directions sans pour autant être directives. Leurs formes et leurs arrangements parlent de joie, de précision et de finesse, tout en respectant et en dialoguant avec le contexte architectural et social. L'expérience visuelle d'espace infini se prolonge alors dans une expérience de possibilités infinies.

Liens web

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Quillivic Claude - Fouré Céline