Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison (104 rue Saint-Hilaire)

Dossier IA28000355 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 104 rue Saint-Hilaire
Cadastre : 1990 AR 42

Au regard de leurs maçonneries et de leur toiture, les bâtiments 1 et 5 sont les premiers à avoir été construits. Leurs marqueurs stylistiques, principalement cantonnés à la tour d’escalier (5), permettent de les dater entre la seconde moitié du 15e siècle et la première moitié du 16e siècle. Le bâtiment 1 était alors distribué par une tour d’escalier hors-œuvre (5) prenant place dans une cour. Celle-ci était certainement accessible (comme c’est le cas aujourd’hui), depuis la rue par un couloir latéral menant à la cour susnommée. L’hypothèse est confirmée par l’orientation de la porte et de la vis par rapport au couloir latéral. Le type de charpente utilisé, en usage entre 1300 et 1700 ne permet pas de resserrer la datation. Le bâtiment 1 semble ensuite avoir été agrandi par des constructions plaquées de part et d’autre de la tour d’escalier, leur construction a nécessité l’allongement du versant nord du toit du bâtiment 1. Les bâtiments 2, 3 et 4 n’ont pu être précisément datés. L’utilisation généralisée de plates-bandes et de linteaux dont le chambranle forme un bandeau plaide pour une reprise des façades de l’édifice dans le courant du 19e siècle. La vitrine, quant à elle, date du 20e siècle.

Période(s) Principale : 2e moitié 15e siècle, 1ère moitié 16e siècle , (?)
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

L’édifice est composé de cinq bâtiments disposés selon un plan en L sur une parcelle étroite prenant place sur la rue Saint-Hilaire. Le bâtiment 1 a son mur gouttereau sur rue. Il est accessible depuis cette dernière par une vitrine et un couloir latéral menant à une cour arrière. Celui-ci dessert le rez-de-chaussée des bâtiments 2, 3, et 4, qui composent une aile en retour sur cour, ainsi qu’une tour octogonale demi-hors-œuvre (5). Les bâtiments 1 et 2 sont distribués de cave en comble par l’escalier en vis situé dans la tour. Ils sont dotés de deux niveaux d’élévation. La cave du bâtiment 1 est planchéiée. Sur rue comme sur cour, les façades sont percées de plates-bandes (à clef passante pour le bâtiment 3) ou de linteaux dont le chambranle forme un bandeau. La porte de la tour d’escalier se démarque néanmoins par des moulures en cavet et baguettes. Les bâtiments sont couronnés par des corniches en quart-de-rond et cavet, et sont coiffés de toits à deux versants. Au second niveau, les bâtiments 2 et 3 sont flanqués par une échauguette quadrangulaire. Le bâtiment 1 est couvert par une charpente à fermes et pannes assemblées à des arbalétriers de jouée avec un seul faux-entrait, un poinçon et des jambettes. La corniche de la tour d’escalier, visible dans le comble, est moulurée d’un talon droit. Le toit du bâtiment 1 a été agrandi sur cour de manière à abriter les deux espaces en avant du mur gouttereau.

Murs calcaire moellon
calcaire pierre de taille
Toit tuile plate
Plans plan régulier en L
Couvrements
Couvertures toit à deux pans
croupe polygonale
Escaliers escalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie
escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien