Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison (11 place Richelieu)

Dossier IA37005678 inclus dans Amboise : place Richelieu réalisé en 2006

Fiche

Dénominations maison
Aire d'étude et canton Amboise - Amboise
Adresse Commune : Amboise
Adresse : 11 place Richelieu

Cette maison construite hors les murs, mais donnant sur la place du Grand marché d'Amboise, a été épargnée par les travaux d'alignement du XIXe siècle. À présent transformée en hôtel, seules les structures visibles à l'extérieur peuvent encore être étudiées. Une photogrammétrie de la façade du mur gouttereau donnant sur la place a été réalisée. Les caractéristiques constructives du pan-de-bois l'amènent à être rattachée au corpus des édifices amboisiens de la fin du Moyen Âge.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : Epoque contemporaine

La maison a connu des modifications successives. L'étude ne concerne que les parties en pan-de-bois : le premier étage et le niveau de mur du comble à surcroît ainsi que le pignon tourné sur la rue Joyeuse. Le pan-de-bois à grille, sans ornement, présente des caractéristiques déjà citées pour les maisons et hôtels du 21 rue Manuel et du 47 rue Léonard de Vinci. Ainsi cinq longues écharpes contreventent la structure et des poteaux élargis placés au centre de la façade supportent par enfourchement les entraits du comble à surcroît, qui aujourd'hui ne présente plus ses dispositions d'origine. L'étude des ouvertures est mal aisée ; la baie centrale ne peut être d'origine puisqu'elle vient couper l'une des écharpes. L'essence des bois employés est le chêne, sous forme de bois de brin et plus rarement de quartiers. Les bois présentent une longueur équivalente à la moyenne de ceux de la ville soit 5 m - si l'on ne prend pas en compte le niveau de potelets du surcroît semblant plus récents - mais leur largeur est bien supérieure avec quelques 15,20 cm. Le pignon donnant sur la rue Joyeuse présente des dispositions particulières : le premier étage se trouvait en encorbellement sur le rez-de-chaussée au moyen de solives de plancher débordantes. Au premier étage, une petite baie perce le mur. La moitié gauche du pignon étant totalement enduite, d'autres ouvertures peuvent être dissimulées. L'entrait de la ferme du pignon se situe au niveau du haut du mur du mur gouttereau. En revanche, un faux-entrait devait prendre place sur chacune des fermes, comme celui encore visible en façade.

Murs moellon
pierre de taille
pan de bois
Toit ardoise
Étages rez-de-chaussée, 1 étage carré, comble à surcroît
Couvertures toit à deux pans
Statut de la propriété propriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • GAUGAIN, Lucie. Amboise, ville royale : maisons et hôtels des XVe et XVIe siècles, Indre-et-Loire. photogr. Hubert Bouvet, Thierry Cantalupo, Mariusz Hermanowicz ; llus. Anne-Marie Bonnard, Myriam Guérid. Lyon : Lieux-Dits, 2010. (Parcours du patrimoine, n°355).

  • GAUGAIN, Lucie. Amboise, un château dans la ville. [Publication de Thèse]. Rennes : presses universitaires de Rennes ; Tours : Presses universitaires François-Rabelais, 2014.

(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général ; (c) Université François-Rabelais de Tours - Gaugain Lucie