Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison (26 rue Villette-Gâté)

Dossier IA28000380 inclus dans La ville de Nogent-le-Rotrou du Moyen-Age au début de l'époque moderne réalisé en 2010

Fiche

Dénominations maison, boutique
Aire d'étude et canton Nogent-le-Rotrou - Nogent-le-Rotrou
Adresse Commune : Nogent-le-Rotrou
Adresse : 26 rue Villette-Gâté

Les marqueurs stylistiques conservés (voûte en berceau plein-cintre, voûte en berceau brisé et portes en plein-cintre chanfreinées) invitent à dater les caves entre les 12e et 15e siècles. En 1648, plusieurs tenues sont attestées à l’emplacement de l’édifice étudié. S’il n’a pas été possible de resituer précisément l’édifice au sein de l’aveu, on peut toutefois préciser que les tenues se trouvant au même endroit comportent toutes : un logis ou une maison avec salles basses, salles hautes, cave, cour et allée. L’allée fait peut-être référence à l’utilisation d’une distribution à couloir latéral. Le style des façades et l’escalier rampe sur rampe suspendu en métal, associés à l’absence d’éléments stylistiques antérieurs à 1800, invitent à dater le rez-de-chaussée et l’étage des bâtiments 1, 2 et 3 des 19e et 20e siècles, période durant laquelle l’édifice aurait été en grande partie reconstruit.

Période(s) Principale : 12e siècle, 13e siècle, 14e siècle, 15e siècle , (?)
Principale : 19e siècle, 20e siècle , (?)
Auteur(s) Auteur : Auteur inconnu

L’édifice est implanté sur une parcelle étroite (6 m) et peu profonde (20 m) située entre la rue Villette-Gâté et la place du Général Saint-Pol. Il est composé de trois bâtiments disposés selon un plan en U autour d’une cour centrale couverte. La façade est (bâtiment 1) est montée en pierre de taille. Elle comporte deux travées percées (à l’étage) de fenêtres à plate-bandes dont les chambranles forment des linteaux. L’élévation est couronnée par un entablement supporté par des pilastres et un toit à deux versants. La façade ouest comporte trois niveaux d’élévation pour deux travées de large. Les ouvertures sont similaires à celles observées à l’est. En revanche, son mur est composé de moellons enduits, la pierre de taille est réservée aux éléments porteurs. L’élévation est surmontée d’une corniche moulurée en réglet et doucine ainsi qu’un toit à deux pans. Les bâtiments 1 et 2 sont directement accessibles depuis la rue ou la place par leurs vitrines. Un couloir latéral ménagé dans le bâtiment 2 permet néanmoins de desservir la cour centrale depuis la place. Celle-ci distribue les étages par l’intermédiaire d’un escalier tournant suspendu en bois et métal, ainsi que les caves grâce à un escalier droit en pierre doté de quatorze marches. Le premier niveau de cave est composé d’une salle voûtée en berceau plein cintre. Elle donne accès au second niveau par un escalier droit de dix marches, doté d’un placard mural. La salle est couverte d’une voûte en berceau brisée. L’espace est occupé par un large puits en eaux. Un second escalier condamné prend place à l’ouest. Les murs des caves sont construits en moellon de silex, les voûtes sont montées en pierre de taille de calcaire. Les escaliers sont accessibles par de larges portes en plein-cintre moulurées de chanfreins. Il n’a pas été possible d’attester de la superposition des caves avec les structures du rez-de-chaussée.

Murs silex moellon
calcaire pierre de taille
Couvrements voûte en berceau plein-cintre
voûte en berceau brisé
Couvertures toit à deux pans
Escaliers escalier de distribution extérieur : cage ouverte
escalier dans-oeuvre : escalier droit, en maçonnerie
Statut de la propriété propriété privée
(c) Région Centre-Val de Loire, Inventaire général - Rozier Hadrien